Les protocoles de routages IGP's

On considère deux grandes familles de protocoles utilisant des algorithmes.

Les algorithmes Vector-Distance

Les protocoles comme RIP qui utilisent cete algorithme, utilisent le nombre de sauts (hop) comme métrique pour sélectionner un chemin.

Le routage à vecteur de distance détermine la direction (le vecteur) et la distance par rapport à une liaison du réseau.

Un routeur diffuse régulièrement (toutes les 30 secondes ) à ses voisins les routes qu'il connaît. Une route est composée d'une adresse destination, d'une adresse de passerelle et d'une métrique indiquant le nombre de sauts nécessaires pour atteindre la destination. Une passerelle qui reçoit ces informations compare les routes reçues avec ses propres routes connues et met à jour sa propre table de routage.

Le problème vient souvent du fait la taille des tables de routage est proportionnelle au nombre de routeurs du domaine et que cela génère très vite une charge importante sur le réseau.

Algorithme Link State (Etat de Liens)

L'algorithme Link State, est basé sur la technique "Shortest Path First" (SPF). Les routeurs maintiennent une carte complète du réseau et calculent les meilleurs chemins localement en utilisant cette topologie. Ils ne communiquent pas, comme dans l'algorithme "Vector Distance" la liste de toutes les destinations connues. Les routeurs valident l'état des liens qui les relient et communiquent cet état aux routeurs voisins.

Cette technique recrée un état du réseau. Elle utilise en premier le plus court chemin d'abord mais peut utiliser d'autres paramètres. Les routeurs mettent à jour leur carte et recalculent localement pour chaque lien modifié, la nouvelle route selon l'algorithme de Dijkstra shortest path algorithm qui détermine le plus court chemin pour toutes les destinations à partir d'une même source.Elle est utilisée par le protocole OSPF par exemple.

Les techniques hybrides

Ce sont des protocoles qui utilisent les deux techniques de routages, comme le protocole EIGRP de Cisco.