Allocation de l'espace d'adressage

L'adressage IPv6 est structuré en plusieurs niveaux selon un modèle hiérarchique dit "agrégé". Cette composition devrait permettre une meilleure agrégation des routes et une diminution de la taille des tables de routage.

Un plan d'adressage hiérarchisé en trois niveaux a été défini pour les adresses IPv6 :

Figure 7.1. Adressage agrégé

Adressage agrégé
  1. le niveau "public" (Global Routing prefix) utilise 48 bits décomposés comme suit :

    - L'international: TLA (Top Level Aggregator) utilise les 16 premiers bits, ce préfixe est délivré aux grands opérateurs internationaux, par exemple RICE-NCC (Renater, Nerim ...) a la classe 2001:600/13

    - Le National: Sub-TLA utilise les 13 bits suivants, il permet aux opérateurs internationaux de fournir des adresses aux opérateurs nationaux, par exemple 2001:660::/35 correspond à Renater.

    - Les 6 bits suivants sont réservés pour des utilisations futures.

    - Le NLA (Next Level Aggregator) utilise les 13 bits suivants, il permet aux opérateurs de délivrer des adresses à leurs clients, par exemple Renater a donné l'adresse 2001:0660:7701::/48 à l'université de Caen.

  2. le niveau "site" SLA (Site Level Aggregator) utilise les 16 bits suivants, ils sont sous la responsabilité du site et permettent de créer des sous-réseaux (donc 65534 sous-réseaux possibles par site).

  3. le niveau "interface" utilise 64 bits, ils correspondent à l'identifiant unique de l'interface sur le réseau. Sur les réseaux Ethernet, ils sont généralement fabriqués à partir de l'identifiant unique de l'interface : l'adresse MAC, mais ils peuvent également être générés aléatoirement pour des raisons de confidentialité.