logo ubuntu

Ubuntu Hoary 5.04
sur
PowerMac G3 Beige


Les explications qui vont suivre concernent uniquement les PowerMac G3
Beige et peut-être d’autres modèles de l’ancienne génération.




Ce dont vous avez besoin :
• Un PowerMac G3 Beige 233 - 300 Mhz
• Un disque dur dédié ou à la rigueur une partition vide. (Pour ne pas être à l’étroit, un espace de 15 - 20 Go ou plus est conseillé)
• Mac OS 9.x & Mac OS X (10.2 minimum)
• BootX_1.2.2 http://macandnews.spymac.com/BootX_1.2.2.img.sit
• Ext2FS_1.3 http://macandnews.spymac.com/Ext2FS_1.3.dmg.sit

Table des Matières
Préambule
   Installation de ExtFS_1.3
   Installation et paramétrage de BootX
      Installation
      Paramétrage
Installation d’Ubuntu
   1ére partie
   2éme partie
Liens.

Suivant le nombre de disques durs ou de partitions sur votre Mac, vous pouvez choisir d’installer une ou plusieurs versions de Mac OS 9. (*)
Ex. : Un OS 9 à utiliser comme système de démarrage + un autre pour le mode “Classic” d’OS X.
Pour mon utilisation, je n’ai utilisé qu’une seule version d’OS 9, servant à la fois pour “Classic” et comme système de démarrage.

* Dans les pages suivantes, chaque fois que je parle de "dossier système", il s’agit de votre dossier système “Mac OS 9” servant à démarrer votre Mac, sauf mention contraire.


Préambule.

Installation de ExtFS_1.3.

Avant de commencer l’installation proprement dite d’Ubuntu, nous allons préparer notre Mac afin de gagner du temps pour la suite des opérations.
Étant donné que je ne suis pas un pro des systèmes Unix et que l’usage de la ligne de commande est loin d’être ma tasse de thé, j’ai préparé un pas à pas qui va vous permettre d’installer Ubuntu en évitant au maximum l’utilisation du Terminal.
Linux utilise un système de fichier incompatible avec Mac OS 9 & X. Ce qui veut dire qu’une fois Ubuntu installé, vous ne pourrez plus accéder à ce disque ou cette partition à partir de votre Mac. L'embêtant, c’est que vous allez être amené à copier des fichiers de ce disque ou partition durant la phase d’installation d’Ubuntu.
Démarrez votre Mac sous Mac OS X et installez “Ext2FS_1.3”. Il s’agit d’un utilitaire qui se présente sous la forme d’une préférence système et va nous permettre d’accéder aux disques durs et partitions Linux à partir d’OS X. (En principe uniquement en lecture, mais c’est justement ce qui nous intéresse).

Attention : Ext2FS_1.3 n’est compatible qu’avec les versions 10.2 à 10.3.9 d’OS X !

copie d'écran

Installation et paramétrage de BootX.

Vous pouvez faire l’installation de BootX à partir de Mac OS 9 ou X. Il y a trois éléments à placer dans votre dossier système 9.

Installation.


icone bootx L’application “BootX App” qui doit être placée dans le dossier “Tableaux de bord”.
icone BootX extension L’extension”• BootX Extension” qui doit être placée dans le dossier “Extensions”.
icone dossier Linux Kernels Vous devez également créer le dossier “Linux Kernels” dans votre dossier système.

A présent, vous devez insérer votre CD d’installation d’Ubuntu 5.04 dans votre lecteur CD-Rom, afin d’y copier les fichiers nécessaires au bon déroulement de l’installation de votre système d’exploitation Linux.
Nous allons avoir besoin du fichier image disk (initrd.gz) et du noyau (vmlinux), qui se trouvent respectivement aux emplacements suivants :
/install/powerpc/initrd.gz
/install/powerpc/vmlinux
Une fois que vous avez trouvé les fichiers, copiez les dans votre dossier “Linux Kernels” créé précédemment dans votre dossier système.

Paramétrage.

L’installation de BootX étant terminée, vous pouvez passer à son paramétrage. En principe, le redémarrage de votre Mac n’est pas nécessaire.
Ouvrez l’application “BootX App”. Si vous êtes toujours sous Mac OS X, cela lancera “Classic”, et vous devriez voir apparaître l’écran suivant :

écran bootx
Sur cet écran, vous n’avez que la case “Pas de gestionnaire vidéo” à cocher.
Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir un écran désespérément noir :(

En principe, le Noyau “vmlinux” devrait déjà être sélectionné ainsi que la taille du disque RAM.

A présent, cliquez sur le bouton “Options...” où nous allons effectuer les réglages nécessaires pour démarrer l’installation d’Ubuntu.
options bootx
La ligne “Activer la cache G3” est en grisée.

Vous pouvez cocher la case “Activer le bus SCSI” pour éviter la mise en veille de ce port s’il n’est pas utilisé.

En principe, il n’est pas nécessaire de cocher la case “Forcer les réglages vidéo”, sauf si vous voulez préciser un mode précis dans la ligne “Arguments du noyau” de l’écran principal de BootX.

Vous devez cocher la case “Utiliser le disque RAM” et avec le bouton “Choisir...” sélectionnez le fichier “initrd.gz” que vous avez placé dans votre dossier “Linux Kernels” de votre dossier système.

Voilà, c’est tout. Validez vos réglages et sur l’écran principal, ne pas oublier de cliquer sur le bouton “Enreg. les préf.”

Pour plus de renseignements sur BootX et les différents réglages possibles dans la ligne “Arguments du noyau”, vous pouvez vous rendre sur le site suivant : http://www.linux-france.org/macintosh/bootx.html

Installation d’Ubuntu.

1ére partie.

Redémarrez votre Mac sous Mac OS 9 avec le CD-Rom d’Ubuntu dans le lecteur et à l’apparition de la fenêtre de BootX, cliquez sur le bouton “Linux”.
Si vous avez une souris USB raccordée à une carte PCI - USB, à ce stade du démarrage, elle n’est pas encore reconnue par le système ! Pas de panique, vous pouvez passer d’un bouton à l’autre (Mac OS - Linux) avec la touche “Tabulation” et valider votre choix avec la touche “Entrée”.
Au bout d’un moment, vous devriez voir apparaître la fenêtre d'accueil du programme d’installation d’Ubuntu.
À ce stade de l’installation, vous n’avez qu’à suivre les différents écrans et répondre aux questions qui vous sont posées. Il faudra juste faire attention au moment de choisir le disque dur ou la partition que vous comptez utiliser avec Ubuntu parce que si vous faites une erreur de disque ou de partition, les données s’y trouvant seront perdues !!
Au moment de la sélection du disque ou de la partition, notez bien sur une feuille de papier tous les renseignements que le programme va vous donner !
En principe, vous devriez obtenir des informations de ce type:
Vous devez démarrer manuellement avec le noyau  /boot/vmlinux
qui se trouve sur la partition /dev/hda2
et passé en argument ce noyau root=/dev/hda2

Normalement, seule la dernière ligne devrait vous servir.
Une fois terminé, le programme va vous signaler qu’il doit redémarrer le système. C’est là que ça se complique ! :(
Même si vous cliquez sur “Linux” dans la fenêtre de BootX, le lancement d’Ubuntu n’aboutera pas et votre Mac redémarrera au bout de trois minutes ! :(
Pour pouvoir poursuivre l’installation d’Ubuntu, vous devez préalablement redémarrer votre Mac sous Mac OS X et passez à la deuxième partie de l’installation.

2éme partie.

Au démarrage, vous allez avoir un message vous signalant que Mac OS ne peut pas monter le disque.... Ne pas y faire attention, la fenêtre disparaîtra toute seule au bout d’un moment ou cliquez sur le bouton “Ignorer”.

copie d'écran

Vous voilà sous Mac OS X, nous allons avoir besoin de “Ext2FS_1.3” et de l’application “Terminal” afin de pouvoir copier des fichiers installés lors de la première partie de l’installation d’Ubuntu sur le disque dur ou la partition sélectionnée qui ne sont pas accessibles directement par Mac OS.

Il va maintenant falloir identifier le disque dur ou la partition où vous avez installé la première partie d’Ubuntu. Pour ce faire, ouvrez les préférences système et cliquez sur l’icône de “Ext2FS”.

ext2fs

Pour mon installation, j’ai opté pour la solution d’un disque dur dédié à Ubuntu. Les informations qui nous intéressent sont entourées de rouge sur la photo ci-dessus. Notez sur une feuille de papier l’information concernant le périphérique. (Cercle rouge de droite) Dans mon cas, “disk0s2”, mais chaque configuration étant différente, vous aurez probablement
une autre identification sur votre Mac.

copie d'écran ext2fs

Comme vous pouvez le voir sur la photo d’écran ci-dessus, il y a un bouton pour monter les disques, cool ! :) Malheureusement, il y a un bug dans le programme et si vous cliquez dessus, après avoir donné votre mot de passe administrateur, vous n’obtiendrez qu’un message d’erreur :( ...... ce qui va nous obliger à passer par le “Terminal” !!

message d'erreur

Donc, puisque il faut en passer par là, lancez l’application “Terminal” qui doit se trouver dans votre dossier /Applications/Utilitaires/Terminal de Mac OS X.

Une fois le Terminal lancé, entrez la ligne suivante :
hdiutil mount -readonly /dev/disk0s2

Après avoir validé, vous serez invité à entrer votre mot de passe administrateur dans la fenêtre du Finder classique. Cette fois, le disque monte bien sur le bureau, avec l’apparence d’une image disque dmg.

icône image disque

A partir de là, nous allons pouvoir copier les fichiers nécessaires pour pouvoir poursuivre notre installation d’Ubuntu.
En fait Ubuntu refuse de booter à la fin de la première partie de l’installation parce que le noyau et le disque Ram doivent être remplacés par ceux installés lors de la première partie de l’installation d’Ubuntu. Double cliquez sur le volume ainsi monté et copiez les fichiers suivants :
/boot/initrd.img-2.6.10-5-powerpc
/boot/vmlinux-2.6.10-5-powerpc
... dans votre dossier “Linux Kernels” de votre dossier système. A présent, vous pouvez supprimer les anciens fichiers ayant servis à la première partie de l’installation et renommer les nouveaux en “initrd.img” et “vmlinux”.
Il va falloir maintenant modifier les réglages de BootX afin que Linux puisse Booter sur votre disque dur ou partition.

Entrez la ligne de commande obtenue durant la première partie de l’installation dans le champ “Arguments du noyau” comme indiqué sur la photo suivante.

écran bootx

Ne changez rien dans les options, le disque RAM est toujours nécessaire au bon fonctionnement d’Ubuntu.

Vous pouvez maintenant redémarrer votre Mac et relancer Linux. L’installation devrait se poursuivre normalement, mais l’opération étant assez longue, l’écran risque de rester noir durant une bonne heure. Ne touchez surtout à rien, votre Linux est en train de s’installer. (temps variable suivant votre configuration).

Si tout s’est bien passé, l’écran d’identification devrait apparaître, vous n’aurez plus qu’à entrer votre “Login” & “mot de passe” pour pouvoir profiter de votre nouveau système d’exploitation.

Si vous utilisez votre ordinateur avec une connexion ADSL en réseau Ethernet avec le protocole DHCP, il sera automatiquement paramétré et Ubuntu vous proposera toute une série de mises à jour (Bouton rouge en haut à droite de l’écran). Il y en avait plus de 47 au moment de mon installation.

Si vous faites toutes les mises à jour, votre Linux refusera de redémarrer et il vous faudra reprendre les explications de l’étape précédente pour changer de nouveau le noyau (vmlinux) et le disque RAM (initrd.img). Ceci est nécessaire uniquement en cas de mise à jour du noyau par Ubuntu, mais pas pour le reste des fichiers et applications.

Les réglages de BootX ne changent plus.

Liens.

Si vous avez besoin d’aide supplémentaire pour le paramétrage d’Ubuntu, vous pouvez consulter les liens suivants :
http://www.ubuntu-fr.org/
http://www.andesi.org/
http://lea-linux.org/
http://forum.macbidouille.com
...et si vous ne trouvez pas votre bonheur, il y a toujours l’incontournable :
http://www.google.fr/

J’ai pris le plus grand soin pour réaliser ce pas à pas et j’espère qu’il vous permettra d’effectuer l’installation d’Ubuntu sans problème.

Macandnews

Une version pdf de ce document est aussi disponible.

 

Dernière mise à jour le 22/8/05.

les fichiers en tÚlÚchargement sont Ó ftp://ftp.linux-france.org/pub/macintosh/

 

Retour à GNU Linux sur Macintosh