Le G3 Cache HOWTO.

par Robert M. Shaw.

v0.4, 26 août 1999, 19h18.

Ce document décrit comment régler et initialiser le "backside cache" du G3 pour l'utiliser avec BootX et LinuxPPC sur les nouveaux Power Macintosh G3 Pro (c-à-d. G3 Bleu & Blanc ou G3 Yosemite). C'est optionnel, mais recommandé pour votre installation de LinuxPPC.

Ce document est à l'état de brouillon avancé (béta), envoyez s'il vous plaît vos commentaires pour amélioration à rshaw@linuxppc.org. Ce texte est copyright 1999, Robert M. Shaw, distribué sous la license des HOWTO.


1. Introduction.

1.1 But de ce document.

LinuxPPC est une implémentation librement distribuable d'UNIX pour le PowerPC. Elle supporte un grand nombre de logiciels, dont X Window, Emacs, le protocole TCP/IP (y compris SLIP), et beaucoup d'applications.

Ce document suppose que vous avez déjà installé LinuxPPC et qu'il fonctionne sur votre ordinateur (ou que c'est le point d'être le cas). Il se focalise sur le réglage et l'initialisation du backside cache du G3 pour utilisation sous LinuxPPC sur le Power Macintosh G3 Pro (c-à-d G3 Bleu & Blanc ou G3 Yosemite). Ce HOWTO peut aussi s'appliquer aux autres G3 comme l'iMac et les anciens G3 beiges, cependant, ce document est spécifiquement écrit pour les Power Macintosh G3 Pro.

1.2 Nouvelles versions de ce document.

Vous pouvez toujours trouver la version la plus récente du G3 Cache HOWTO sur le web à l'URL (http://linuxppc.org/hardware/blueg3/archive/g3_cache_howto.shtml).
(NDT : dans la mesure du possible, j'essaierai d'en faire la traduction le plus tôt possible. Si jamais je l'oubliais, merci de me réveiller (eherlent chez linux-france.org) ;-)

1.3 Réactions et corrections.

Pour toute questions ou commentaire, cablez à Robert M. Shaw (rshaw@linuxppc.org). J'accueille volontiers toute suggestion ou critique. Si vous trouvez une erreur dans ce document, s'il vous plaît, faites m'en part, que je puisse corriger dans la version suivante. Merci.

2. Historique des versions.


3. Avant de commencer.

Tout d'abord, visitez PowerLogix http://www.powerlogix.com/ (NDT : site disparu) et téléchargez leur logiciel "G3 Cache Profiler" http://www.powerlogix.com/support/g3cpman/g3cpman.html (NDT: site disparu) avant de commencer. Servez vous des liens dans la table plus bas pour obtenir ce dont vous avez besoin.

Téléchargement

G3 Cache Profiler

http://www.powerlogix.com/support/g3cpman/g3cpman.html (NDT : site disparu) La documentation "G3 Cache Profiler" de PowerLogic

Pour télécharger, allez ici : http://www.powerlogix.com/support/software.html (NDT : site disparu)

Dès que vous avez téléchargé l'installeur, vous pouvez commencer l'installation et les réglages de la section 4.

4. Effectuer l'installation.

L'installation et les réglages du "G3 Cache Profiler" est très simple et directe.
  1. Double-cliquez sur l'icône "Install Cache Profiler 1.0" pour démarrer le programme d'installation.
  2. Le programme va vous demander d'accepter ou de refuser le contrat de license. Si vous acceptez, vous pouvez continuer.
  3. Il va ensuite faire une pause de quelques secondes pendant qu'il se prépare pour l'installation. Je ne suis pas sûr de savoir ce qu'il fait, mais il prend son temps.
  4. Quand le dialogue apparaît, cliquez sur le bouton "Install".
  5. Après l'installation, l'installeur devrait ouvrir automatiquement le dossier "PowerLogix Utilities". Maintenant, nous devons configurer le "G3 Cache Profiler" pour ce dont nous avons besoin. Double-cliquez sur l'icône "G3 Cache Profiler" pour démarrer le programe (vous pouvez aussi y accéder par le menu Tableaux de bord via un alias que l'installeur y a déposé).
  6. Quand le programme "G3 Cache Profiler" démarre, il affiche l'onglet "System Profile". Ceci vous montre immédiatement les réglages de CPU et de cache de votre ordinateur. Cela doit ressembler à ceci (la vitesse peut être différente) : 

    G3 profiler

  7. Cliquez sur l'onglet "Other". Vous allez voir les réglages pour "Speculative Access", "Dynamic Power Management", et "LinuxPPC BootX Config".
  8. Assurez vous que le présence de BootX sur votre machine a été détectée. Les messages d'état doivent indiquer que BootX et BootX Prefs sont "présents". L'état de BootX peut aussi indiquer qu'il est désactivé en se référant aux préférences de BootX pour savoir si le cache a été activé on non. Votre écran doit ressembler à quelque chose comme ceci : 

    G3 profiler

  9. Maintenant, cliquez sur le bouton "Configure Now" de la section "LinuxPPC BootX Config". Cela activera l'option "G3 Cache" de BootX immédiatement.
  10. Le réglage est maintenant terminé. Quittez le programme "G3 Cache Profiler", et redémarrez votre Macintosh.

Vous pouvez maintenant procéder au démarrage en LinuxPPC avec votre backside cache activé, voyez la section 5.



5. Démarrez en Linux.

Si tout s'est déroulé comme prévu, vous devriez être capable de démarrer en LinuxPPC avec un backside cache activé en utilisant l'application ou l'extension BootX.
  1. Lancez l'application BootX ou si l'extension BootX est installée, le dialogue de BootX apparaîtra immédiatement".
  2. Dans le dialogue de BootX, entrez dans le champ "Root device", le nom et le numéro de la partition "root&usr". Ca sera soit "sdX#" soit "hdX#" où "X" est la lettre qui correspond au disque, et "#" est le numéro de la partition. Vérifiez que l'option "Use RAM Disk" N'EST PAS COCHEE, que l'option "No video driver" est COCHEE, que le champ "More kernel arguments" est vide. Pour activer le cache du G3, assurez vous que l'option "Set G3 cache" est COCHEE. Ceci est vraiment important, si ces réglages ne sont pas corrects, l'ordinateur ne démarrera pas correctement en LinuxPPC. Votre écran doit ressembler à ceci : 

    BootX

  3. Cliquez sur le bouton "Save to prefs" pour enregistrer les réglages, et quand vous êtres prêts à démarrer en LinuxPPC, cliquez le bouton "Linux".
  4. Si vous utilisez l'application BootX, l'ordinateur effectue l'arrêt des tâches en cours (comme si vous aviez sélectionné "Eteindre" du menu "Spécial"). Si vous utilisez l'extension BootX, l'ordinateur va immédiatement passer le contrôle à Linux. L'écran va momentanément devenir noir, puis afficher quelque chose qui ressemble à ceci :
    Welcome to kernel 2.2.6...

    started at       : 0x00000000
    linked at        : 0xc0000000
    frame buffer at  : 0x8a009000 (phys), 0x8a009000 (log)
    MSR              : 0x00001002

    booting...

     
  5. Le message de bienvenue va être affiché un cours instant (moins d'une seconde), et l'écran va afficher un petit graphique du pingouin Linux dans le coin supérieur gauche (NDT : pas de polémique, mon dico donne aussi bien manchot que pingouin pour penguin, et quoiqu'il en soit, les manchots et les pingouins n'ont ni pattes jaunes ni bec jaune; Tux est donc un canard ;-), et le processus de démarrage du noyau doit commencer. De nombreux messages vont être affichés et vont défiler sur l'écran. Les messages vont ralentir de temps en temps quand le noyau scrute votre matériel pour déterminer les périphériques qui y sont attachés. Il peut arriver que la pause dure jusqu'à 30 secondes quand le système scrute les différents bus de la machine, suivant le nombre de périphériques internes et externes connectés. Dès que le noyau est chargé et a configuré l'ordinateur, LinuxPPC démarre. Si tout s'est bien passé, le boot ne doit pas durer plus que quelques minutes, et l'ordinateur doit démarrer en LinuxPPC et afficher le message d'invite "login:".

    NOTE: Si l'ordinateur se bloque au niveau du message de bienvenue, soit vous n'avez pas bien réglé BootX, soit vous avez un périphérique additionnel connecté à votre ordinateur, et ce périphérique interfère avec le boot. Vous devrez éteindre l'ordinateur en appuyant sur le bouton d'alimentation en façade pour le redémarrer. Utiliser le bouton de redémarrage ne marchera pas. De retour dans Mac OS vérifiez les réglages de BootX que vous avez enregistrés, et déconnectez tout périphérique suspect.

Félicitations ! Votre système LinuxPPC doit maintenant courir aussi vite que le permet la RAM de l'efficace backside cache du G3.

6. Notes.

6.1 Conditions d'utilisation.

Ce document est protégé © 1999 par Robert M. Shaw. Vous pouvez l'utiliser, le diffuser et le reproduire librement, à condition que vous :  Ces restrictions sont là pour protéger les lecteurs potentiels de versions dépassées ou modifiées. Si vous pensez avoir une bonne raison pour échapper à cette règle, s'il vous plaît, demandez mon accord.

6.2 Remerciements.

Mille mercis à PowerLogix pour avoir créé ce magnifique logiciel avec lequel nous pouvons utiliser nos G3 à plein tube sous Mac OS et sous LinuxPPC.



© Copyright 1999, Robert M. Shaw, tous droits réservés.


La version originale de ce document a été écrite par Robert Shaw, et se trouvait à http://linuxppc.org/hardware/blueg3/archive/g3_cache_howto.shtml).
La traduction, aussi fidèle que possible, a été réalisée par Etienne Herlent, le 28 août 1999, avec l'aimable autorisation de Robert Shaw.


Veuillez envoyer toute remarque concernant le contenu de ce document à Robert Shaw (rshaw chez linuxppc.org).
Veuillez m'envoyer toute réclamation concernant la traduction.


 

Dernière mise à jour le 28/8/99.

les fichiers en téléchargement sont à ftp://ftp.linux-france.org/pub/macintosh/

 

Retour à GNU Linux sur Macintosh