La FAQ de yaboot.

Version 0.3.3.

Traduction du 8/6/2000 par Etienne Herlent.

Le document original se trouve à http://www.alaska.net/~erbenson/doc/yaboot-faq.html.


Ceci est bien sûr une version préliminaire de la FAQ. Beaucoup de paragraphes ne sont pas terminés, et d'autres non pas été commencés. J'accepte volontier toute sorte de commentaires sur ce document (NDT : il s'agit de l'auteur, bien sûr. Le traducteur n'attend que des remarques sur la traduction). Envoyez les moi par courier électronique à ericpeden@homemail.com. Merci pour votre contribution. ;)
--ebp, 22/4/2000

modifié pour clarifier le fait que yaboot ne fonctionne pas sur les anciennes machines
-- Ethan, 6/6/2000

Dans cette version, les paragraphes nouveaux ou modifiés sont colorés en rouge foncé.

Qu'est-ce que 'yaboot' ?

Lu sur la page de BenH (http://penguinppc.org/~benh/), "yaboot est un utilitaire de démarrage basé sur OpenFirmware pour les nouvelles machines".

En d'autres termes, c'est une autre méthode pour démarrer Linux.

Note : yaboot ne fonctionne pas sur les anciennes machines (NDT : par anciennes, il faut comprendre «non "New World"»).

Pourquoi ai-je besoin de 'yaboot' ?

Vous n'avez pas d'autre choix pour démarrer sous Linux si vous utilisez un Macintosh "Nouveau Monde" (c'est-à-dire un Macintosh coloré) sous MacOS 9.04 et ultérieur. BootX, un autre utilitaire de démarrage écrit par BenH, a permi de démarrer ces machines, mais les modifications apportées dans MacOS 9.0.4 (et certainement dans les version 9.0.x précédente) l'ont rendu complétement inopérant. Il a fonctionné sous MacOS 9.0 et les versions précédentes, mais son comportement était sporadique et imprévisible. Si vous utilisez une machine Nouveau Monde, nous vous recommandonss chaudement d'utiliser yaboot. Les propriétaires de machines plus anciennes peuvent certainement continuer à utiliser BootX; si vous rencontrez des difficultés pour démarrer Linux, vous devrez envisager d'utiliser yaboot.

Qu'est-ce qu'une partition bootstrap ?

(Note: j'ai pris quelques libertés avec ces explications, et je suis passé sur quelques points de détail. Ceci n'est pasa exactement ce qui se passe, mais c'est sufisamment proche de la réalité que cela doit satisfaire la plupart des gens. Si vous souhaitez plus d'informations techniques détaillées, nous vous invitons à la rechercher dans les différentes mailing-listes de LinuxPPC).

Quand votre Macintosh démarre, Open Firmware commence par vérifier vos partitions, en commençant par celle pointée par la variable d'environnement "boot-device", recherchant un répertoire spécial (NDT : en anglais "blessed", c'est à dire béni) (pour MacOS, ce répertoire s'appelle "Dossier Système", le nom n'est pas pertinent). OF recherche dans chacun de ces répertoires spéciaux un fichier de type 'tbxi'. Quand ce fichier est trouvé, OF vérifie que c'est un script CHRP, qui est un ensemble d'instructions indiquant à OF comment continuer le processus de démarrage. Quand vous démarrez sous MacOS, le script CHRP chargé par OF est le fichier MacOS ROM, et à son tour, ce fichier charge en mémoire une copie de la ROM MacOS. Dès lors, le processus de démarrage que vous avez l'habitude de voir est en route.

Dans le cas de yaboot, aulieu de charger la ROM MacOS, le script CHRP charge yaboot et lui délègue le processus de démarrage. A son tour, Yaboot demande le noyau que vous voulez charger, et démarre en Linux.

A partir de là, tout personne raisonnable supposera que, pour démarrer Linux, il suffit de faire pointer OF vers un script CHRP qui chargera yaboot, et c'est exactement ce que nous faisons. Nous marquons comme spécial (NDT: c'est à dire blessed) le répertoire et la partition contenant le script, et indiquons à OF de démarrer à partir de là. Cependant, nous aurons un problème la prochaine fois que nous démarrerons en MacOS : dans sa grande avidité, il démarque (NDT : c'est à dire retire l'attribut bless) tout répertoire et partition qui ne contient pas de Finder valide, vous empéchant de démarrer à nouveau depuis cette partition. Ceci est bien évidemment embétant. Plusieurs personnes ont trouvé des méthodes pour tromper MacOS, lui faisant croire qu'il chargeait yaboot à partir d'un répertoire système minimal. La distribution SuSE fait cela en utilisant des Finder et systèmes factices, suffisemment travaillé pour faire croire à MacOS qu'ils sont valides (malgré tout cela ne marche pas toujours et échoue plus de 90 fois sur 100). Une autre méthode consiste à utiliser ybin, créé par Ethan Benson, et dont nous parlerons plus tard. Cependant, nous pouvons éviter le process de démarquage (NDT : en anglais unblessing), en créant une partition pour yaboot de type "Apple_Bootstrap." MacOS n'essaie jamais de monter de partition de ce type, et comme il ne les monte jamais, il ne peut jamais les démarquer (NDT : retirer l'attribut bless).

Quand vous créez une partition d'amorçage, ce que vous ferez sans doute, notez qu'elle ne doit jamais être montée directement, quel que soit l'OS. Si vous faites une partition d'amorçage, vous utiliserez de toutes façons ybin, et il fera tout le travail pour vous. Nous parlerons du paramétrage de ybin [non terminé] et de la création d'une partition [non terminé] en plus amples détail ailleurs, ainsi voyes à ces paragraphes si vous voulez plus d'information.

Qu'est qu'Open Firmware ?

Voyez à ce sujet les notes techniques suivantes :

http://developer.apple.com/technotes/tn/tn1044.html
http://developer.apple.com/technotes/tn/tn1061.html
http://developer.apple.com/technotes/tn/tn1062.html
http://developer.apple.com/technotes/tn/tn1167.html

Paramétrer ybin.

Le premier conseil que je peux vous donner est de ne pas le décompacter sous MacOS ! Copiez d'abord sous Linux l'archive d'extension .gz, ou téléchargez le sous Linux. L'archive contient quelques liens symboliques qui ne sont pas le plus difficile à refaire. Vous noterez que ces instructions supposent que vous pouvez déjà booter en Linux, que ce soit depuis votre CD de distribution, ou une autre méthode quelconque qui fonctionne. Installer yaboot n'empéchera pas cette méthode de fonctionner, mais vous êtes avertis que vous devrez passer du temps pour y revenir si quelque chose tourne de travers ici.

Vous devez d'abord déterminer l'endroit où vous voulez stocker vos images de noyau, puisque vous devrez donner cette information à ybin et yaboot avant de pouvoir les utiliser. Yaboot, en particulier en conjonction avec ybin, vous offre d'étonnantes possibiltés de stockage de vos images de noyau. Il peuvent être sur n'importe quel type de partition : ext2, HFS, et même HFS+. Une idée fausse communément admise est que pour pouvoir utiliser une image de noyau téléchargée sous MacOS, il faut d'abord la placer dans une partition HFS dite "d'échange". Avec ytaboot, ceci est complétement faux. Vous pouvez les placer presque n'importe où.

Le premier boulot à faire est de partitionner votre disque, si vous ne l'avez déjà fait. Voyez "Comment dois-je partitionner mon disque ?" pour de plus amples informations.

Quand ceci est fait, vous devez déterminer le chemin pour OF de votre périphérique de démarrage. Il est nécessaire d'avoir une partition d'amorçage pour cela (voyez "Qu'est-ce qu'une partition d'amorçage ?" pour des renvois vers des informations; j'ajouterai de véritables informations bientôt). Cette partition d'amorçage peut être sur n'importe quel disque, mais la procédure pour trouver le chemin pour OF dépend du type de disque. Si vous re-partitionnez votre disque interne, la chose la plus simple à faire est que cette partition d'amorçage soit la première du disque. Voyez le paragraphe sur le partitionnement des disques pour plus de détails.

Si vous installez sur un disque IDE.

Si la partition d'amorçage est sur votre disque interne, le chemin du périphérique est "hd:". Notez le et continuez à "Paramétrer les fichiers de configuration".

Si vous avez un autre disque connecté sur le deuxième bus IDE, alors utilisez "ultra1:" comme chemin de périphérique. Si vous avez un disque esclave sur l'un des deux bus IDE, vous devez afficher le chemin de ce disque, et changer le dernier bit de "disk@0" en "disk@1." Plus d'instructions sur ceci plus tard.

Si vous installez sur un disque SCSI externe.

C'est la procédure la plus difficile de toutes. Ce n'est pas un réel défi, mais ça prends du temps. Voyez le paragraphe : "Comment puis-je déterminer le chemin de démarrage (boot path) quand il s'agit d'un disque SCSI externe ?"

Si vous installez sur un disque Zip

Le chemin est "zip:". Prenez en note. Vous pouvez continuer.

Paramétrer les fichiers de configuration

Téléchargez l'archive ybin ("Où puis-je trouver ybin ?"). Sous Linux, copiez les fichiers *.gz dans un répertoire quelconque. Puis placez vous dans ce répertoire, et passez la commande "tar -zxvpf ybin-0.13.tar.gz". Cela va décompresser et détarer l'archive. Ensuite, placez vous dans le répertoire ybin-0.13, et tapez "./install-sh". Cela va installer ybin et yaboot dans leurs emplacement respectifs. Vous devez voir alors un message du type du suivant  ::

installation successful
        please copy either ofboot.b or menu_ofboot.b to /boot/ofboot.b
yourself. you may have to edit the ofboot.b script to specify the
correct OF device

ofboot.b et menu_ofboot.b sont tous deux des scripts CHRP qui vont indiquer à Open Firmware comment procéder au démarrage. ofboot.b démarre directement en Linux, et il est recommandé pour les personnes qui ont l'intention d'utiliser exclusivement Linux sur leur Macintosh. menu_ofboot.b permet de choisir l'OS en appuyant ou n'appuyant pas sur la barre d'espace pendant le démarrage. Copiez le fichier approprié dans le répertoire /boot en lui donnant le nom "ofboot.b". Ensuite, ouvrez /boot/ofboot.b dans votre éditeur préféré.

Si vous avez copié le fichier menu_ofboot.b, alors, changez les lignes suivantes :

" Booting MacOS ..." cr " boot hd:X,\\:tbxi" eval

et

" Booting Yaboot ..." cr " boot hd:X,yaboot" eval

(Dans les distributions d'ybin antérieures à la version v0.16, le script menu_ofboot.b contient une erreur. Vérifiez que la ligne concernant yaboot est comme celle plus haut; le mot-clef "boot" peut être absent. Si c'est le cas, ajoutez ce mot ou procurez vous une version d'ybin plus récente, puis procédez comme suit).

Changez le terme "hd:X" de la ligne "Booting MacOS" par la valeur du chemin OF de la partition contenant votre dossier système MacOS (pour beaucoup de personnes, ça sera simplement "hd:"). Changez le terme "hd:X" de la ligne concernant yaboot par la valeur du chemin OF d'amorçage déterminé auparavant, suivi du numéro de la partition d'amorçage. Par exemple, sur mon système, la partition d'amorçage porte le numéro 9 sur mon disque SCSI externe, j'ai remplacé "hd:X" par "sd:9". De plus, par défaut ce script lance yaboot si vous laissez faire le démarrage, et démarre MacOS si vous appuyez sur la barre d'espace. Si vous voulez inverser ce comportement, échangez simplement les deux lignes, en mettant d'abord la ligne concernant yaboot et ensuite la ligne concernant MacOS. This will make the MacOS the default.

Si vous avez copié ofboot.b, alors changez simplement cette ligne :

boot hd:\\yaboot

et modifiez "hd:" pour faire pointer sur le chemin OF du périphérique et de la partition d'amorçage. Enregistrez vos modifications, et revenez à la ligne de commande. Maintenant vous êtes prêt à éditer yaboot.conf. Ouvrez /etc/yaboot.conf dans votre éditeur. Des informations sur tous les champs possibles dans ce fichier sont disponibles dans la page de man de yaboot.conf. La première partie du fichier yaboot.conf ressemble à ça :

boot=unconfigured
device=hd:
timeout=20
install=/boot/yaboot
magicboot=/boot/ofboot.b

Changez tout d'abord la ligne commençant par boot en indiquant la valeur de votre partition d'amorçage en notation Linux, comme "/dev/hda2" ou "/dev/sda9".

Affectez à device le chemin OF du disque où sont stockées vos images de noyau, suivi par le caractère ":". N'ajoutez pas le numéro de partition.

install se rapporte au boot loader installé par ybin, et magicboot permet de préciser le script CHRP; vous pouvez laisser ces variables aux valeurs qu'elles ont par défaut (les utilisateurs curieux regarderons les informations de la page de man).

timeout est le délai d'attente en dixièmes de seconde utilisé par yaboot avant de lancer l'image de noyau par défaut (mettez une valeur courte). Après les informations d'entête, vous voyez une ligne comme celle-ci :

image=/vmlinux
         label=Linux
         root=/dev/hda3
         read-only
         partition=3

image indique l'emplacement de l'image du noyau; si vous l'avez dans /boot et avez fait des liens symboliques, ça deviendra "/boot/vmlinux". root est le nom de votre partition root en notation Linux. read-only empêche de modifier l'image du noyau, et partition indique le numéro de la partition où se trouve l'image; vous pouvez généralement mettre le même numéro que pour la partition root. label est le nom que vous affectez à cette configuration, assurez vous que chaque configuration a un nom unique !

Quand tout ceci est renseigné, retournez au début du fichier et ajoutez une ligne :

default = label

Remplacez label par le nom que vous avez choisi pour votre configuration, changez timeout à la valeur qui vous convient (rappelez vous que ce délai est mesuré en dixièmes de secondes). Enregistrez et quittez yaboot.conf, et vous êtes presque prêt à y aller. Mais auparavant, vous devez créer un système de fichier HFS sur la partition d'amorçage. Ethan a inclu un utilitaire pour faire ça à votre place. Veuillez noter que cela va formater la partition d'amorçage, si bien que, si vous avez des fichiers importants sur cette partition, mettez les ailleurs avant que mkofboot ne la formate. Lancez "mkofboot -v," et il vous sera demandé si vous voulez créer un système de fichier sur le périphérique que vous avez indiqué comme partition d'amorçage. Répondez "y," et mkofboot va afficher quelque chose comme ce qui suit :

mkofboot: Creating HFS filesystem on /dev/hda2...
mkofboot: Checking /dev/hda2 for valid HFS filesystem...
mkofboot: Copying /boot/yaboot to /dev/hda2...
mkofboot: Copying /etc/yaboot.conf to /dev/hda2...
mkofboot: Copying /boot/ofboot.b to /dev/hda2...
mkofboot: Setting attributes on yaboot.b...
mkofboot: Setting attributes on yaboot.conf...
mkofboot: Setting attributes on ofboot.b...
mkofboot: Blessing /dev/hda2...
mkofboot: Cleaning up...

Bien sûr, vos numéros de partition seront différents, mais vous mordez l'esprit. Si mkofboot s'exécute sans erreur, vous êtes presque prêts pour y aller ! Si vous avez un G4, iMacDV, ou un Pismo, vous pouvez redémarrer en appuyant sur la touche option, et vous verrez apparaître deux boutons à l'écran : l'un est pour MacOS, et l'autre pour Linux. Cliquez sur le bouton Linux, puis sur la flèche, et vous booterez sur yaboot puis sur Linux. Vous pouvez ensuite modifier les paramètres de boot dans OF comme décrit plus bas. Si vous avez un Macintosh plus ancien, vous devez approfondir les réglages d'OF.

Changer le périphérique de démarrage dans Open Firmware

(Rappelez vous, vous pouvez passer ce paragraphe si vous avez re-partitionné vote disque interne est avez fait de la première partition la partition d'amorçage. Si ce paragraphe décrit ce que vous avez fait, redémarrez normalement, et votre script de démarrage doit entrer en action; si c'est le cas, vous pouvez passer cette étape).

Important ! Open Firmware peut être intimidant. Si vous suivez ces instructions avec soin, vous n'aurez pas de problème. Cependant, si d'aventure vous vous retrouviez dans l'incapacité de booter en MacOS, redémarrez simplement en appuyant sur les touches commande-option-O-F, et à l'invite "0 >", tapez "boot hd:X,\\:tbxi". X doit correspondre au numéro de la partition sur laquelle se trouve MacOS (si vous n'avez pas repartitionné votre disque interne, vous pouvez ne pas renseigner X). Cela vous ramènera à MacOS, où vous pourrez sélectionner à nouveau votre volume de démarrage au moyen du tableau de bord "Démarrage". Cela pourrait également être une bonne idée que d'avoir sous la main un CD de démarrage pour votre Macintosh, bien que vous n'en ayez pas besoin si vous avez utilisé la commande "boot hd:X,\\:tbxi". Vous pouvez aussi utiliser la commande OF "set-defaults" pour revenir aux valeurs par défaut. Utilisez cette méthode si vous êtes dans la panade.

Rebootez dans Open Firmware (appuyez sur commande-option-O-F pendant le démarrage). A l'invite "0 >" tapez:

setenv boot-device path-to-bootstrap-device:X,\\:tbxi

Remplacez path-to-bootstrap-device avec le chemin OF de votre partition d'amorçage (déterminé plus tôt) et remplacez X avec le numéro de la partition d'amorçage. Appuyez sur [entrée], puys tapez "boot". Si votre fichier ofboot.b était configuré pour lancer yaboot par defaut, vous devriez être dans yaboot. Si vous avez choisi MacOS comme OS par defaut, vous devriez être dans MacOS. Redémarrez une nouvelle fois et appuyez sur la barre d'espace; vous devriez basculer dans l'OS dans lequel vous n'êtes encore jamais allé. Félicitations. ;)

Si, au contraire, les choses ne semblent pas aller bien, essayez ceci à l'invite d'OF :

boot path-to-bootstrap-device:X,\\yaboot

Si yaboot.conf n'est pas configuré correctement, ceci va produire un message d'erreur de la part d'OF qui pourra vous aider à diagnostiquer la cause du problème. Si vous demandez de l'aide pour vos réglages, incluez ce message d'erreur si possible car il nous facilite le diagnostic.

Pourquoi yaboot ne semble pas prendre en compte les modifications que j'ai faites dans yaboot.conf ?

Vous devez relancer ybin à chaque fois que vous faites des modifications dans vos fichiers de configuration. ybin va les copier dans la partition d'amorçage et faire d'autres modifications pour qu'elles utilisées par yaboot.

Ok. Je l'ai téléchargé. Que faire maintenant ?

*** j'ai supprimé ce paragraphe. Le paragraphe sur ybin contient toutes les informations qui étaient ici. Si vous voulez des instruction pour faire fonctionner yaboot seul, faites le moi savoir.
ericpeden@homemail.com. ***

Comment dois-je partitionner mon disque ?

C'est probablement l'étape la plus essentielle des réglages de Linux sur votre système. Cependant, comme vous tripatouillez du logiciel puissant, cela peut aussi être l'étape la plus dangereuse si vous n'êtes pas prudent. Avant de partitionner, faites une copie de tout ce que vous ne pouvez pas perdre. Si vous ne le faites pas et que quelquechose tourne mal, vous serez très très en colère contre vous même; ne dites pas que je ne vous ai pas prévenu.

[toujours pas terminé, travail en cours]

Comment déterminer le chemin de démarrage sur un disque SCSI externe ?

Ceci est semblable à configurer yaboot pour utiliser un disque non adapté, sauf qu'il y a plus d'opérations pour déterminer le périphérique de démarrage. (remerciements particuliers à Joe M. pour son excellente contribution sur le sujet, sur laquelle ces instructions sont basées)

  1. Identifier ne nom de la carte SCSI.
    Premièrement, lancez Apple System Profiler (probablement dans le menu pomme, à moins que vous ne l'ayez enlevét) et cliquez sur l'onglet "Devices and Volumes". Trouvez votre carte SCSI dans la liste, et cliquez sur le triangle qui lui fait face pour afficher les informations détaillées. C'est le nom de la carte qui vous intéresse. Notez le nom affiché (sur une feuille de papier, car quand vous serez dans OF, vous ne pourrez pas accéder à un fichier-texte ni quoique soit d'autre). Ca doit être quelque chose d'abscon comme "ADPT,2930CU." (Note: ceci est le nom de ma carte; la votre est peutêtre différente). Vous pouvez sauter cette étape si vous avez une idée précise du nom du périphérique dont vous avez besoin à l'étape suivante, mais ne venez pas vous plaindre si vous devez rebooter à plusieurs reprise pour vérifier ce nom.
  2. Determiner le chemin du périphérique pour Open Firmware.
    Redémarrez votre Macintosh, et appuyez sur les touches down commande-option-O-F. Vous arrivez dans Open Firmware screen (pourquoi n'est-ce pas dans une meilleure résolution, je ne le saurai probablement jamais). Tapez "dev / ls", sans les guillements mais avec les espaces autour de '/,' et un écran d'information apparaît, d'apparance lourde. Ceci est une représentation en ASCII "graphique" de tout le hardware de votre système. Nous ne nous intéressons qu'au périphérique qui correspond au nom que vous avez noté. Le mien ressemble à ceci : 
    /pci@f2000000
      ...
        /pci-bridge@d
          ...
          /ADPT,2930CU@2
            /disk
            /tape
    où les points de suspension indiquent des informations que j'ai omises. Notez que, à l'exception d'un "@2" présent à la fin, nous voyons le nom de la carte que nous avons noté plus tôt. C'est le périphérique que nous recherchions. Notez le chemin sur une feuille de papier en ignorant les sous niveau venant après le nom de la carte (dans ce cas, nous écrivons "/pci@f2000000/pci-bridge@d/ADPT,2930CU@2/"; bien sûr, votre système sera probablement un peu différent). Vous avez maintenant un peu plus d'information sur votre chemin de démarrage, et vous pouvez maintenant créer un alias pour ce périphérique ce qui évitera de taper de nombreux caractères plus tard (ceci est une pratique commune et précieuse dans le monde Linux ;-).
  3. Determiner l'identifiant SCSI and la partition HFS.
    Vous n'avez plus besoin que d'un élément d'information pour déterminer complétement le chemin de votre périphérique de démarrage en Linux (en faitactually, deux petits élément, mais nous dirons qu'ils n'en font qu'un): l'identifiant SCSI (NDT : ou ID SCSI), et l'identifiant de la partition MacOS (HFS) sur laquelle yaboot et les images de noyau sont stockés. Le premier est facile à obtenir (regardez simplement au dos de votre disque, il y a habituellement un bouton de réglage à cet endroit qui vous donne l'IS SCSI), mais le deuxième nécessite un peu plus de travail. Si vous ne vous souvenez plus du numéro de la partition (vous avez déjà partitionné, n'est-ce pas ?) alors vous devez repasser dans MacOS - par la commande "boot" ou "reset-all" - et lancer pdisk et examiner la carte des partition de votre disque. Si vous avez besoin d'aide pour obtenir ou utiliser pdisk, voyez "Comment utiliser pdisk ? [pas terminé]" , un manuel très élémentaire sur ce vénérable utilitaire qu'est pdisk (NDT : vous pouvez aussi lire le manuel de pdisk en français). Vous ajoutez l'ID SCSI ID à la fin de chemin de périphérique que vous avez déterminé à l'étape 2, dans ce format : 
    [device-path]/@id
    Ainsi, dans mon cas, ma partition HFS est sur le périphérique SCSI 6, le chemin de périphérique complet sera : 
    /pci@f2000000/pci-bridge@d/ADPT,2930CU@2/@6
  4. Ajouter un alias de périphérique (devalias).
    Maintenant, quand vous paraamétrez yaboot.conf et ofboot.b, vous devez taper ce chemin un grand nombre de fois, et qui voudrai vraiment taper ce monstre encore et encore ? Par chance, Open Firmware vous permet de créer vos propres alias; malheureusement, OF merdoie de temps en temps avec eux. Si ça marche pour vous la première fois, alors bravo ! Si ça ne marche pas, redémarrez et réessayez.

    Toujours dans Open Firmware, tapez :

    setenv use-nvramrc? true

    suivi par [entrée], puis :

    nvalias sd [device-path] <return>
    nvstore <return>

    Cela affecte un nouvel alias, sd, avec le chemin de périphérique déterminé plus haut. Maintenant, vous pouvez utiliser "sd" en référence à votre chemin de périphérique lorsque vous configurez yaboot et ybin.

[Remerciements, loin d'être complet, ce sont principalement des notes pour moi même]

Ethan Benson (erbenson@alaska.net)
Joe Mastroianni (joe@adaptive silicon.com)
Nelson Abramson (pogtal@erols.com)
Clay (clay@bellaire.org)
Florin Oprina (oprina@student.uit.no)
Chas Williams (chas@cmf.nrl.navy.mil)
Andy (lordpixel@mac.com)
Mike McCallum (mccallum@uop.edu)
Federico Heinz (Federico_Heinz@yahoo.com)
Gaby Levinson (glevinso@cs.jhu.edu)
et toutes les autres personnes, que, pour une raison ou une autre, je n'ai pas mentionné. Vous savez qui vous êtes. ;)

Je voudrais conclure en remerciant Dieu de m'avoir mis là et d'avoir fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Sans Lui, nous ne sommes rien.