[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

[GULLIVER] Gulliverix...


From Franšois Joulaud <francois dot joulaud at bzh dot net>
Subject [GULLIVER] Gulliverix...
Date Thu, 19 Sep 2002 16:35:07 +0200

Je suis d'accord avec quelques messages précédents, mais j'insiste sur ce point : si on veut faire une distribution destinée à un public large, il faut faire des choix très sévères et opérer des coupes franches de façon à 
avoir un système complet installable sans dilemne perpétuel pour l'utilisateur. (Je ne parle d'une install en deux clics de souris, il faut pouvoir garder un espace de liberté. Mais, c'est vers là qu'il faut tendre : de toute 
façon on n'y arrivera pas) surtout que si on suit les standards (FHS entre autres) on peut toujours rajouter des applications (venues d'ailleurs) après coup.
i.e. que l'on doit avoir pour phrase-clé : "Une [seule) application pour un travail". (prendre exemple sur l'ex (je crois qu'elle a changé de nom) RedmondLinux)

Le choix du système de paquets debian me parait une bonne idée (la gentoo m'a l'air bien aussi mais je ne l'ai pas essayée et il me semble qu'utiliser une distribution orientée "sources" n'est pas une bonne idée, de 
plus, les personnes de l'atelier auront peut-être une plus grande expérience sur Debian que sur Gentoo, mais s'il y a d'autres arguments en faveur de la gentoo, pourquoi pas).
Par contre, si les idées de Mandrake sont sans doute à piocher pour réaliser quelques scripts de détection de matériel (est-ce possible, je n'en sais rien et ça sort peut-être du champ visé), je ne me vois pas partir de 
cette distrib pour en faire une autre, mes rares expériences avec cette distrib me font dire qu'elle a une interface d'installation (et d'utilisation) géniale mais que ça reste un peu fouillis et un peu lourd (ça installe des tas 
de trucs qu'on s'en sert jamais, dont on ne ses ert jamais) et que la gestion des dépendances n'est pas complêtement au point (même si la commande urpm fait un petit peu évoluer les choses).

Sinon, une remarque, quelqu'un disait qu'il ne fallait pas laisser le choix du partitionnement. Je ne suis pas d'accord. Si, à mon avis, il ne faut laisser le choix que d'un seul système de fichier (ext3), par contre la phase 
de partitionnement doit pouvoir permettre de faire une installation dual-boot sur une machine avec MS-Windows déjà installé c-à-d une latitude suffisante sur le moment du partitionnement. Je me souviens d'avoir 
installé une distribution (une Mandrake je crois, ça fait déjà quelques années) qui lorsque j'ai mis installation standard (ce que la plupart des gens veulent pouvoir faire) m'a repartitionné mon disque sans rien me 
demander (heureusement j'ai pu arrêter le truc avant le formatage et je n'avais pas perdu de données, mais c'était un gros coup de bol). A éviter, ce genre de truc.

Pour la bureautique, OpenOffice me parait tout désigné surtout si la localisation en français est possible.
Comme interface graphique, je ne vois que le choix entre Gnome ou KDE, il suffit de se décider (en tenant en compte qu'on évitera peut-être de mettre des logiciels qui réclame à tout prix les bibliothèques de 
l'envirronnement qu'on n'aura pas choisi). (Euh... pour ma part j'ai un petit faible pour gnome).

--
François

PS: je ne suis pas de l'association, mais il me semble que d'annoncer seulement une conférence sur HURD (je n'ai rien contre la programmation système, c'est le "seulement" qui m'ennuie) c'est un peu court pour 
attirer les foules. (il n'y aurait pas quelqu'un pour faire une démo sur staroffice ou une conférence sur le téléchargement de musique (ça c'est accrocheur) via internet et sur la gravure de CDs)