[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] OpenCourseWare (cours sous licences permissives)


From Florent Monnier <monnier dot florent at gmail dot com>
Subject Re: [gulliver] OpenCourseWare (cours sous licences permissives)
Date Thu, 27 Nov 2008 23:14:01 +0100

> Le lien Wikipedia que tu donnes donne un lien sur ParisTech qui adhère
> à la même initiative :
>   http://graduateschool.paristech.org/index.php?type=cours
>
> L'esprit semble correspondre au libre, mais les licences sont
> apparemment spécifiques à chaque cours et pour les quelques sondages
> que j'ai pu faire, il n'y a évidemment pas de licence ! :-(
 
Bonsoir David, en fait la déclaration d'intention (si la page wikipédia en est 
représentative) parle surtout de gratuité.
Le MIT-OpenCourseWare a choisit en plus d'ajouter une licence CC-by-nc-sa ce 
qui fait que j'ai le droit de traduire "Structure and Interpretation of 
Computer Programs" en français, mais le tag "non-commercial" fait qu'on ne 
peut considérer ce contenu comme libre selon la plupart des définitions de 
Libre qui traînent par chez nous.

Peut-être pourrions-nous essayer de clarifier la page Wikipédia, notament :
"projet destiné à mettre gratuitement en ligne des cours de niveau 
universitaire, de la même façon que les logiciels libres le sont."

la comparaison ne me semble pas très heureuse, en tout cas formulée comme ça,
on devrait plutôt dire : "inspiré par le mouvement des logiciels Libres".

Pour ce qui est de "ParisTech Libres Savoirs" il s'agit visiblement d'une 
définition de "libre" différente des différentes personnes de la liste, car 
nous n'avons pas par exemple la liberté de redistribution, ni de modification 
(ce qui est le cas pour le MIT avec la CC-by-nc-sa). Leur définition 
de "libre" semble se limiter à la gratuité d'accès par internet.

Dans le "Guide à destination des enseignants de ParisTech désireux de rédiger 
et/ou diffuser une ressource pédagogique", dispo en HTML ici :
http://google.com/search?q=cache:www.paristech.org/pratiques_tice/IMG/pdf/GuideRessPedago_ParisTech.pdf
les pédagogues sont informés qu'il leur est possible de diffuser sous licence 
CC.
idem sur cette page :
http://www.paristech.org/pratiques_tice/spip.php?article122&artsuite=1
mais tout comme toi, dans les faits je n'ai trouvé que du contenu gratuit.
______

Sans transition, par curiosité j'ai fait 2 recherches gogoles équivalentes 
pour ParisTech et l'Université de Pékin :
  [ creative commons site:.paristech.org ]
  [ creative commons site:.pku.edu.cn ]
mais si on regarde d'un peu plus prêt le matériel pédagogique se trouvant sur 
le site web de l'université de Pékin on constate bien que c'est sous une 
licence CC, mais que le détenteur du copyrigth n'est pas pékinois pour la 
mageure partie.
Sur certains documents on peut d'ailleur lire:
"Many thanks to {the name of the original author} for their original version"
______

Une autre question que je me pose est concernant la portée du tag nc 
(non-commercial) du contenu provenant du MIT. Il est indiqué sur certaines 
pages que du contenu pédagogique du MIT a été utilisé dans d'autres 
universités.
Dans la licence je lis :

"You may not exercise any of the rights granted to You in Section 3 above in 
any manner that is primarily intended for or directed toward commercial 
advantage or private monetary compensation. The exchange of the Work for 
other copyrighted works by means of digital file-sharing or otherwise shall 
not be considered to be intended for or directed toward commercial advantage 
or private monetary compensation, provided there is no payment of any 
monetary compensation in connection with the exchange of copyrighted works."

Par ailleur j'avais entendu dire qu'un organisme de formation n'avait pas le 
droit de reprendre du contenu sous CC-nc-* 
pourquoi alors un prof d'université qui est payé peut le faire ?
Si je comprends le texte bien c'est qu'il ne doit pas y avoir échange d'argent 
contre l'échange du contenu.
Ce qui ne me paraît pas très équitable envers les organismes de formation. Car 
si nous avions une taxe de formation prélevée directement par l'état, puis 
que c'était l'état qui réglait la facture de l'organisme, on se retrouverait 
dans le même cas que l'université.
______

Encore sans transition, je suis tombé la dessus :
- http://sciencecommons.org/
pour nos amis scientifique...

A+