[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] besoin d'aides sur un choix de licence (libre)


From Sylvain Collilieux <Sylvain at Collilieux dot net>
Subject Re: [gulliver] besoin d'aides sur un choix de licence (libre)
Date Tue, 13 Mar 2012 00:46:50 +0100

Salut Émilie,

On 12/03/2012 09:14, Emilie Poulard Bostyn wrote:
> Afin de notifier sur le film la bonne licence pouvez vous m'aider sur 
> celle qui correspond le mieux: cc by nc, art libre ??, autre chose ? Ou 
> sinon, une page expliquant les différentes licences.

  Comme toi, je ne suis pas spécialiste des licences ;-). Toutefois, si
tu veux que le film soit libre, il faut bannir les clauses NC (pas
d'usage commercial) et ND (pas de modification). Si vous souhaitez que
personne ne gagne jamais d'argent avec l'œuvre, elle ne sera pas libre.
En effet, avec une telle clause, diffuser le film lors d'un festival
payant ou avant une séance de cinéma payante n'est pas possible sans
autorisation de l'auteur.

  Je vais donc aborder les licences qui permettent d'utiliser (y compris
pour un usage commercial), d'étudier, de modifier et de copier le film.

  Dans la jungle des licences libres, il y a les licences avec un
copyleft fort : GNU FDL, CC-BY-SA, Art Libre, etc. qui imposent qu'une
œuvre dérivée du film soit sous la même licence (effet viral). Cela
garantit que l'œuvre restera libre mais limite sa réutilisation (à cause
de la compatibilité entre licences notamment).

  Il y a également des licences avec un copyleft faible (moins virale) :
CC-BY, par exemple. Avec cette licence, il faut indiquer le nom de
l'auteur et c'est un peu près tout. On peut faire du non libre à partir
d'une œuvre sous ce genre de licence.

  Pour finir, il y a des licences qui permettent de faire à peu près
tout ce qu'on veut (dans les limites de la loi) : par exemple la WTFPL
ou la CC0. On peut faire du non libre à partir d'une œuvre sous ce genre
de licence.


  En tant que citoyen, je pense que tout ce qui est payé par de l'argent
public devrait appartenir au public et soit donc utilisable, modifiable
le plus largement et le plus librement possible. J'aimerais donc que les
collectivités choisissent des licences les plus proches du domaine
public (CC0 ou WTFPL dans mes exemples). Certains préféreront une
licence qui garantisse que l'œuvre reste libre (copyleft fort). C'est un
choix. En effet, cette garantie impose des limites à la liberté et une
complexité importante quand on veut créer une œuvre à partir d'autres
avec des licences différentes.

  J'espère t'avoir éclairée et ne pas avoir écrit trop de bêtises. Tiens
nous au courant de la licence qui sera choisie. Votre démarche est très
intéressante, on peut espérer qu'elle fasse des émules !

-- 
Sylvain

Attachment: signature.asc
Description: OpenPGP digital signature