[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] recherche d'info sur les licences libres


From David MENTRE <david dot mentre at gmail dot com>
Subject Re: [gulliver] recherche d'info sur les licences libres
Date Tue, 22 Mar 2005 09:20:36 +0100

Salut fred,

On Mon, 21 Mar 2005 21:07:25 +0100, Frederic Lehobey
<Frederic dot Lehobey at free dot fr> wrote:
>   Par contre, il y a un truc qui m'agace, ce sont les licences qui
> prétendent être libre (aux sens des 4 libertés fondamentales :
> http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html) mais qui ne le sont ni
> rééllement ni techniquement. Quelques contre-exemples : la GFDL et

Il faudra qu'on est une discussion de fond sur ce sujet là (à
l'occasion de l'exposé d'arnaud ?). *Si* on n'utilise *pas* les
options d'invariance de la GFDL, est-ce que pour toi ce n'est pas une
licence libre ? Pourquoi ?

> _les_ Creatives Commons.

Thomas a bien résumé le problème je pense. Pour corriger ça, peut-être
faudrait-il préciser à chaque fois les licences vraiment libres (BY,
BY-SA) chaque fois qu'on parle des Creative Commons.

> Ce n'est pas parce que quelqu'un (Stallman
> lui-même) dit qu'une licence est libre, que c'est vrai. Le seul juge,
> c'est nous-mêmes (d'où la difficulté d'étudier des licences
> compliquées, absconses ou trop exotiques).

Et tu serais prêt à dire que la GPL est vraiment libre ? Parce que
comme modèle de simplicité, la GPL.... (mais d'accord sur le fond,
c'est à nous de juger, comme d'en d'autres domaines...)

>   Si elles ne revendiquaient pas être « libres » je n'aurais aucun
> problème avec elles (il n'y aurait pas tromperie sur la marchandise,
> parfois quasiment irréversible comme pour Wikipedia). N'entretenons
> pas nous-même cette confusion.

Ok sur le fond. Pas toujours sur la forme. Tu sembles toujours (ou du
moins ces derniers temps ;-) privilégier un rejet frontal des
initiatives à la limite du libre. Mais elles peuvent vraiment aider
pour toucher un large public (cf. exemple de la licence de Mozilla à
l'origine) sur le long terme. La grande différence, ne la fait-on pas
de la façon dont on en parle ?

Amicalement,
d.