[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Linux et LL en maison de quartier


From Rachel West <sylvain dot hamon at free dot fr>
Subject Linux et LL en maison de quartier
Date Mon, 31 May 2004 13:17:45 +0200

Bonjour,

J'ai mis du à répondre aux mails concernant la maison de quartier
Francisco Ferrer. Merci de vos réponses.

Je propose de procéder ainsi :
1) Cette semaine, je fais un recensement du parc informatique de la MQ.
2) Je pose des questions, sur la liste, concernant ce que j'envisage et
si possible de le faire (j'ai déjà quelques questions que je vais poser
aujourd'hui dans d'autres threads)
3) Une fois la configuration réseau choisie, je donne un rencart (dans
deux ou trois semaines probablement)
4) Avec les personnes dispo et intéressées, on voit comment on procède
et quand etc.

Ainsi, ça me permet à moi d'étayer mes connaissances et mon projet sur
la liste. Car c bien ça le problème: je manque de connaissance réseau et
surtout de confiance en moi. J'ai planté plusieurs fois mon ordi tout
seul comme un grand (plusieurs distributions sur un même disque,
repartionnement ratés etc.) mais là, il s'agit d'ordi qui ne sont pas à
moi. Donc je flippe. D'où ma demande d'aide... ;) Je ne demande pas
qu'on fasse tout pour moi, je veux comprendre et apprendre. Si j'ai
l'impression de mieux maîtriser le sujet tout seul, je peux faire
l'installation tout seul (je pense).

Pour ce qui est du problème éthique...
Ma foi, à mon sens, il se pose souvent en association. C'est un peu le
problème des professionnels et des bénévoles.
Mais du coup, ça me donne une idée (à laquelle j'aurais du penser tout
de suite) : Il existe depuis quelques années dans le code comptable une
"catégorie" propre aux associations : on l'appelle la Contribution
Volontaire en Nature (CVN) : c'est censé regrouper toutes les aides
qu'apportent les bénévoles dans une asso (préparer une salle, préparer à
manger, faire de l'accueil etc etc) et qui pourraient être effectuées
par des professionnels.
Cela permet de valoriser le travail des bénévoles et de marquer une
différence entre les entreprises à but lucratif et les association à but
non lucratif.
Ca permet aussi, lors de la présentation d'un budget prévisionnel par
exemple (demande de subvention, etc.) de chiffrer (d'estimer plutôt) le
coût d'une action de manière plus "réelle" finalement que ce que ferait
apparaître budget présentant les sommes effectivement engagées (salaires
effectivement versés, location, etc.).

Je me propose donc aussi également d'essayer de chiffrer l'intervention
des membres de Gulliver pour cette installation. Ca permettrait au gens
de la MQ 1) de ne pas se voiler la face sur les coûts réels d'une telle
opération 2) de prendre conscience qu'une aide bénévole et volontaire a
eu lieu.
Et puis enfin, ça permettrait de commencer à tordre le coup à l'équation
LIBRE=GRATUIT.

Gulliver pourrait (devrait) faire de même pour chacune de ses
interventions

Bonne journée et attention à toutes mes questions ;)
Sylvain