[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re[2]: [gulliver] Logiciels libres dans l'administration


From Arnaud <afouquaut at skamp-zo dot org>
Subject Re[2]: [gulliver] Logiciels libres dans l'administration
Date Wed, 26 May 2004 17:13:11 +0200

Salut,

> Doit-on en comclure que vous êtes contre l'utilisation de logiciels
> libres dans l'administration ?

non, ma reflexion est plus complexe ;-)

NB: mes prochains posts se feront sur gulliver-troll at listes dot linux-france dot org

> Personnellement, je trouve que le fait que l'idée soit parvenue si
> haut est déjà un grand pas en avant. Et puis c'est peut-être en
> entrant dans cette breche que le LL se fera une place dans nos
> administrations. 

oui mais ce grand pas en avant sera un grand pas en arrière si le
motif principal est la gratuité. Cela signifie que (par exemple)
l'administration ne filera pas un copec pour le developpement des
projets.

Cela signifie également qu'il n'y a aucune adhésion aux "valeurs" du
logiciels libres.

Enfin, cela signifie que l'administration utilisera à nouveau des
logiciels propriétaires si ca revient à moins cher. [cf le message de
gwenn: c'est ce qui se produiera si kro fait une grosse ristourne]

Bref, une telle solution, c'est le coup de la bouteille à moitié vide,
à moitié pleine. C'est ni une victoire, ni un échec mais (à mon avis)
une solution de droite^H^H^H^H^H^H^H^H^H à la con.

> Petite question : d'après vous, pourquoi il y a-t-il tant de
> logiciel libre dans les universités françaises ?

Sorti des université qui forment des scienfitiques (au sens classique
du terme : matheux, physiciens etc etc) ou de l'administration [des
serveurs réseaux] y'a pas tant que ca de matos sous autre chose que
windows... 

Dans ma fac (machines à la disposition des etudiants, des profs ou
encore dans l'administration) tout est sous windows [ma fac est la fac
de droit, liée à Rennes1, les lieux sont publics, tu peux aller
vérifier par toi meme si tu veux ;) ].

Donc non, le logiciel libre n'est pas "tant" présent que ca [dans les
universités francaises, comme dans l'administration, à laquelle se
rattachent celles-ci puisque c'est un service public].

> Pourquoi ai-je passé 80% de mon temps à apprendre le fonctionnement
> d'Unix sur des systèmes type  Linux/FreeBSD/OpenBSD alors que cela
> représentait à peine 3% du parc installé dans les entreprises ? Tout
> simplement parce que les universités n'avaient pas les budgets pour
> investir dans 250 stations Ultra 5 (ni les ressources humaines
> nécessaires à la maintenance), mais plutot dans 250 terminaux
> graphiques X11 NCD et 7 gros serveurs Dell tournant sous Linux ou
> FreeBSD... Et ce n'est qu'après coup que la philosophie des LL a pu
> se développer dans les universités !

Non, je pense que le logiciel libre s'est developpé dans les
universités que tu as cotoyés parceque ce type de logiciel est le plus
apte pour la formation et permet de former des prolétaires
polyvalents, qui sauront s'adapter à tout type de systemes ensuite
(qui peut le plus, peut le moins).

> Laissez donc entrer les LL dans les administrations comme ils sont
> entrés dans les universités... si les motivations sont les mêmes, il
> y a des chances que les conséquences soient les mêmes, non ? :-)

non, parceque la motivation n'est pas la meme.
Ici il ne s'agit pas d'apprendre mais uniquement d'utiliser... voir
meme uniquement de "consommer" puisqu'il ne sera probablement pas
question de financer les projets.

a+
-- 
Arnaud
http://skamp-zo.org
.