[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] Logiciels libres dans l'administration


From "Ludovic Boisseau" <ludal at tuxfamily dot org>
Subject Re: [gulliver] Logiciels libres dans l'administration
Date Wed, 26 May 2004 16:12:21 +0200

Doit-on en comclure que vous êtes contre l'utilisation de logiciels libres
dans l'administration ?

Personnellement, je trouve que le fait que l'idée soit parvenue si haut est
déjà un grand pas en avant. Et puis c'est peut-être en entrant dans cette
breche que le LL se fera une place dans nos administrations.

Petite question : d'après vous, pourquoi il y a-t-il tant de logiciel libre
dans les universités françaises ? Pourquoi ai-je passé 80% de mon temps à
apprendre le fonctionnement d'Unix sur des systèmes type
Linux/FreeBSD/OpenBSD alors que cela représentait à peine 3% du parc
installé dans les entreprises ? Tout simplement parce que les universités
n'avaient pas les budgets pour investir dans 250 stations Ultra 5 (ni les
ressources humaines nécessaires à la maintenance), mais plutot dans 250
terminaux graphiques X11 NCD et 7 gros serveurs Dell tournant sous Linux ou
FreeBSD... Et ce n'est qu'après coup que la philosophie des LL a pu se
développer dans les universités !

Laissez donc entrer les LL dans les administrations comme ils sont entrés
dans les universités... si les motivations sont les mêmes, il y a des
chances que les conséquences soient les mêmes, non ? :-)


Bonne journée.



        Ludo.


----- Original Message -----
From: "Arnaud" <afouquaut at skamp-zo dot org>
To: "Frédéric Lehobey" <gulliver at listes dot gulliver dot eu dot org>
Sent: Wednesday, May 26, 2004 3:38 PM
Subject: Re: [gulliver] Logiciels libres dans l'administration


Salut,

>   France Inter, 7 h 57, entretien avec Jean-Pierre Raffarin : il vient
> de se faire le chantre de l'utilisation de « logiciels libres » (si,
> si !) dans l'administration (pour diminuer les coûts de licences et ainsi
> faire des économies de structure). Le message passe semble-t-il,
> jusqu'au plus haut niveau.

j'ai entendu ca ce matin ... c'était pathétique et je pense qu'a long
terme si un tel choix est fait il est mauvais pour le logiciel libre.

certes, le logiciel libre a des couts de licence moins élevé mais
l'interet n'est pas là... (j'ai pas de quoi etayer mon propos mais je
pense que dans *certain cas* les LL peuvent impliquer un cout plus
élevé)

L'interet des LL sont (pour moi) surtout technique (accès au code
source pour l'administrateur, l'utilisateur...) et politique (accès au
code source pour l'humanité).

Si la volonté politique est de baisser les couts, on d'une part on
ment et d'autre part on va créer à coup sur des frustrations ...


>   Comment peut-on être aussi schizophrène entre la réalité de
> l'action française (gouvernementale, donc) à la commission
> européenne (ou bien sur le terrain : appels d'offres, emplois,
> matériels, etc.) et le discours prononcé à la radio ?

>   Ah, pardon, il s'agit simplement de cynisme (et de politique)...

non, de démagogie.
(et de porter le débat vers le bas, puisque les francais sont des
veaux, c'est bien connu)

a+
--
Arnaud
http://skamp-zo.org
.


---- Liste gulliver ----
Se désinscrire, mailto:gulliver-unsubscribe at listes dot gulliver dot eu dot org
GULLIVER,       http://gulliver.eu.org/