[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] colaboration avec canalb


From john lejeune <john at lejeune dot fr dot eu dot org>
Subject Re: [gulliver] colaboration avec canalb
Date Fri, 23 Feb 2007 00:36:09 +0100

Bonjour la liste,
Le jeudi 22 février 2007 à 22:34 +0100, antoine.boutet a écrit :
> A qui dois je m'adresser pour avoir un peu plus d'info sur ce projet de 
> portage en stereo de la radio.
Nous agissont depuis, peu en douce,
http://lejeune.fr.eu.org:8028/CanalB , pour la documentation "beta".

>  (je n'ai pas trouvé toutes les réponses 
> sur le wiki)
Ma négligence y est pour beaucoup. Que milles verges me flagèlent car je
n'ai aucune excuse valable.

> Si j'ai bien compris, le contact avec canalb est Thierry Launay.
À vrai dire, le contact avec Canal B est Canal B (depuis peu installée à
Rennes, en stéréo sur Ip, ces messieurs dames!). Ils te donneront les
contacts de la com technique, dont Thierry. Je ne sais pas si le 02 99
52 77 66 a conservé ses numéros dans l'ordre, lors du déménagement vers
les nouveau locaux. Je te laisse les pages jaunes...

Te rapprocher de la liste de diffusion [com-technique] il faudra. Cette
liste est soumise à modération et analyse d'urine. Demande plutôt à en
découdre avec «Pem», qui t'inscrira sans soucis (normalement, il est
aussi sur cette liste et s'il lui reste quelques doigts valides, devrait
pouvoir t'éclairer sur les formulaires à remplir pour faire partie des
happy fews). :)
Je ne pense pas que Thierry puisse le faire. Moi non plus.

> Concernant l'avancement du projet, la stereo est active depuis quelques 
> temps ... qui s'occupe de la maintenance, de l'évolution ?
Tous ceux qui tâtent et bidouillent de l'audio, de l'électronique, du
Linux, du fer à souder. Avec une forte propention à resister aux
emmerdements en tâche de fond et un intérêt inconditionnel pour les
châteaux d'eau emmetteurs. Transformer un grille pain propriétaire en
compresseur fullduplex Libre pour moin de 5€ est un plus. En stéréo,
évidemment!

John,
mais je me soigne.