[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] Prix (constatés aujourd'hui à la Fnac) de quelques licences


From Jean-Michel Hautbois <jmhautbois at free dot fr>
Subject Re: [gulliver] Prix (constatés aujourd'hui à la Fnac) de quelques licences
Date Fri, 09 Feb 2007 15:56:36 +0100

Frederic Lehobey a écrit :
Salut,

On Fri, Feb 09, 2007 at 02:43:45PM +0100, Jean-Baka Domelevo-Entfellner wrote:

Ce midi j'avais une petite heure à perdre en ville, et je suis passé à
la Fnac (Rennes Colombier). J'y ai un peu discuté avec le vendeur :
ils ne font pas de PC sans OS ni avec des distribs Linux, pareil pour

Oui, et donc ? Il y a à Rennes des revendeurs qui le font :


http://gulliver.eu.org/wiki/VendeursLibres
+1
pourquoi t'entêtes-tu à aller auprès de telles chaînes qui méprisent
autant (pour l'instant) tes besoins de consommateur ?
Il a raison, c'est la loi qui les oblige à le faire normalement.
Il y a eu un sujet il y a quelque temps sur la liste qui présentait un procès à ce sujet il me semble ?
Bon, je l'ai laissé tranquille et suis allé gentiment relever le prix
de quelques logiciels dans leur jolie boîte. Ça peut servir à tout le
monde, au moins à titre indicatif. Je rappelle qu'il s'agit de prix
constatés à la Fnac aujourd'hui même, en euros :

[pleins de logiciels captifs...]


Franchement, je ne vois pas le rapport avec l'objet de la liste
Gulliver.
Et ? Ca peut intéresser, même si ce n'est pas l'objet fondamental de la liste, non ?
Personnellement, je suis profondément gavé de tous ces soi-disant
« défenseurs » du libre (ne le prends pas personnellement, mais à
Solutions Linux, j'étais déjà gavé de tous ceux qui étaient obsédés
par ce qui allait se passer sur la dalle de la défense) qui ont les
yeux rivés sur les logiciels captifs. S'ils vous fascinent tant que
ça, achetez-les, mais arrêtez de nous bassiner avec.
Mauvaise réaction, à mon avis. Pour parler du libre, le mieux est encore de montrer en quoi c'est meilleur, et pour cela, il faut comparer.
C'est une réaction normale.
Les « journaux »
sont déjà suffisamment remplis de réclame pour ne pas en rajouter sur
Gulliver qui parle de logiciels... *LIBRES* (ah, bon ?).

Ca ne sert à rien de s'énerver sur le mot :). Pourquoi journaux entre guillemets ? Peux-tu préciser le fond de ta pensée ?

JM