[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] format DNG


From "Stéphane Écolivet" <stef at linux-france dot org>
Subject Re: [gulliver] format DNG
Date Fri, 15 Dec 2006 10:57:19 +0100

Bonjour,

On 12/8/06, nono <jean dot claude dot noel at tele2 dot fr> wrote:

Suite à la discussion de jeudi soir
Je n'ai pas retrouvé le lien qui disait que leica (le conctructeur
d'appareils photos ou cameras - désolé pour la pub) avait sorti un
appareil photo utilisant le format brut libre DNG plutôt que le format
RAW.

Je n'étais pas présent lors de cette réunion, je ne sais donc pas ce qui s'y est dit. Les Leica numériques R, le tout dernier M8 et les Digilux 3 ont le DNG comme format RAW natif. De même, la sortie des Hasselblatt numériques peut être convertie en DNG. Pour quelques milliers d'euros de moins, Ricoh a un compact sortant du DNG (GR), Samsung a un bridge (Pro815) et Pentax un reflexe avec deux formats RAW dont le DNG. Je ne crois pas avoir oublié grand monde.

Cela dit, j'ai trouvé un autre lien (encore désolé pour la pub) mais
cela vous informera un peu plus sur ce format.

http://www.adobe.com/fr/products/dng/

Ceci dit, le DNG est très loin d'être la panacée. Certes, il s'agit du premier format RAW documenté. Et c'est tout. La majorité des autres formats RAW a nécessité du temps (principalement celui de Dave Coffin) pour être décryptés. Mais il sont devenus publics de facto.

Les problèmes principaux :
- le DNG permet l'inclusion de données prioprétaires non documentées.
- ce format n'est pas fait par un fabricant d'appareils photo
numériques. Il est susceptible de devenir rapidement inadapté pour
stocker efficacement (càd sans conversion) les informations brutes du
ou des capteurs au gré des évolutions technologiques de ces derniers
(au hasard, si les données de ceux-ci ne sont plus récupérées
linéairement, ou les optimisations dédiées à l'accroissement de la
dynamique du capteur).
- les images en Raw ne sont pas souvent "brutes de capteur"
contrairement à ce qui devrait être le cas. Par exemple, Pentax semble
les données en fonction de la balance des blancs (qui semble par
ailleurs influencer l'exposition). Des suspitions pèsent sur d'autres
fabricants.
- Nikon a commencé par chiffrer certaines informations au sein de ses
fichiers Raw l'année passée. Le DNG ne résoud pas ce problème.

Idéalement, un fichier image des données brutes de l'appareil photo
est intraséquement dépendente des technologies dudit appareil. En tant
que photographe, je préfère largement avoir ces données dans un format
spécifique (mais documenté !) à avoir ces données transformées dans un
format DNG ne m'assurant pas la possibilité de leur exploitation
totale. Pour résumer : le DNG me paraît partager de nombreux points
avec le XML.

Amicalement,
--
Stéphane