[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

« Libre » pour le non logiciel : comment certains surfent sur la vague


From David MENTRE <dmentre at linux-france dot org>
Subject « Libre » pour le non logiciel : comment certains surfent sur la vague
Date Sat, 02 Dec 2006 21:36:48 +0100

Bonjour à tous,

Jeudi j'étais à la remise des Trophées du Libre[1], à Soissons. Avant la
remise des trophées, il y a eu une table ronde sur l'art libre : je n'ai
pas retenu le nom des intervenants mais il y avait un représentant du
site keops.com[2], un de Boxon, Mélanie Clément-Fontaine co-rédactrice
de la licence Art Libre (la seule que je connaisse), un représentant de
In Libro Veritas et un des Creative Commons France.

Ben franchement, le débat m'a sidéré ! Ils étaient sensé parler de l'Art
Libre et n'on finalement parlé que de musique ou art copiables, mais
jamais modifiables. J'ai vraiment l'impression que In Libro Veritas,
keops.com et Creative Commons surfent sur le vague du « Libre » mais
avec un sens tout autre : librement copiable peut-être, mais jamais
modifiable. Et quand on leur pointe du doigt le problème (je n'ai pas pu
m'empêcher d'intervenir tellement ça m'a énervé), ils sortent des
arguments fallacieux comme quoi le poème de Ronsard (allons voir si la
rose...)  n'a pas à être amélioré (In Libro Veritas), ou que la musique
ou l'art ont à avoir un statut différent du logiciel (Creative Commons),
ou que les gens du logiciel libre n'ont pas à définir le sens du mot «
Libre » (Creative Commons). Bref, ils ne font explicitement la confusion
entre activité artistique et liberté ou non de l'oeuvre.

Il n'y a que le représentant de Boxon (http://www.boxson.net/) et
Mélanie Clément-Fontaine qui ont sorti des arguments pertinents et
utilisés des termes exactes.

J'ai vraiment l'impression que les quatre libertés (utiliser, étudier,
modifier et diffuser) sont allégrement bafoués par ces remprésentants du
« Libre » (keops.com, In Libro Veritas et Creative Commons) ! En ce qui
me concerne, je n'accepte pas ça et refuse d'acheter ou de faire de la
pub pour ces sites et organismes. J'espère que Gulliver en fera de même.

À part ce coup de gueule, les Trophées du Libre, c'est plutôt bien.
L'organisation était un peu à l'arrache (certains jury avec un seul
représentant, temps de passage très variable, ...) et les «
personnalités » absentes (Michel Rocard et Mark Shuttleworth) mais c'est
très sympa de discuter avec l'auteur de Stellarium qu'on a présenté à la
Fête de la Science. :-) Et ça donne l'occasion de découvrir de nouveaux
logiciels.

Amicalement,
d.

Footnotes: 
[1]  Accessoirement, demexp a eu le 2e prix, catégorie Applications pour
     structures publiques et collectivités. Le roman photo :
     http://hyfx.free.fr/index.php?album=Recent-2006-11-30Trophees 

[2]  Orthographe approximative.

-- 
David Mentré <dmentre at linux-france dot org> -- http://gulliver.eu.org/