Novell, NT, et Linux --- commentaire de Mark Conrad

Date : mardi 5 mai 1998, 16:09:57 -0400

Je ne sais pas si cela vous sera utile, mais après avoir lu votre article du web sur la comparaison entre NT et Unix, j'ai pensé partager mon expérience.

La partie est de l'université de l'Ohio est une branche de l'université de l'Ohio (à ne pas confondre avec l'université d'état de l'Ohio). Nous représentons un campus d'informatique comptant entre 800 et 1000 étudiants, environ 20 emplois à plein temps en comptant les postes de la faculté et le personnel, et 50 ou plus emplois à temps partiel et postes adjoints à la faculté. On dispose actuelle de quatre salles d'informatique (avec 20, 30, 15 et 5 places) et chaque titulaire d'un emploi à plein temps, qu'il soit de la faculté ou du personnel, possède un ordinateur sur son bureau. On compte environ 170 ordinateurs personnels, tous connectés sur le réseau local.

Cela fait trois ans que je travaille ici. À l'époque, nous fonctionnions sous Netware 3.11 sur un ordinateur de type PC, processeur 486, avec 16 MO de RAM. J'ai décidé que vous étions prêts à mettre notre serveur à jour.

Il vous faut comprendre que dans des petits environnements comme le notre, les techniciens sont des généralistes. Je dois maintenir tous les postes clients, tout le cablâge du réseau, administrer le serveur, entraîner le personnel, et me mettre à jour au fur et à mesure que la technologie évolue. Je suis aussi responsable du système téléphonique. Ma formation et mon expérience ne m'ont pas spécialement préparé à un travail si technique, aussi ai-de dû beaucoup apprendre sur le tas. Il n'y a sur notre campus qu'un autre emploi comparable au mien, et il consiste à s'occuper de notre serveur pour le web et à aider les professeurs de la faculté à inclure les nouvelles technologies dans leur enseignement.

Cela étant dit, j'ai cherché quelle plate-forme de serveur utiliser, et MS-Windows NT avait très bonne presse. Nous décidâmes d'investir dans NT, et commençâmes avec NT 3.51 sur un ordinateur de type PC, Pentium 75 avec 64 MO de RAM. NT s'écroula. Nous peinions même à faire en sorte que les gens se connectent correctement. J'ajoutai de la mémoire. Nous fixâmes quelques problèmes de configuration mineurs du côté des clients. Et les connexions se mirent à fonctionner.

Puis le serveur commença à s'écrouler. Pas d'« écran bleu de la mort », il se contentait de geler dans plus répondre à aucune commande. La seule solution était de l'éteindre et de le rallumer. Le problème semblait se produire quand plus de cinq personnes tentaient d'accéder au même fichier (comme par exemple, démarrer le logiciel Netscape Navigator). Nous investîmes dans un ordinateur de type Compaq Proliant 800 avec deux processeurs Pentium Pro 200, 160 MO de RAM et NT serveur version 4.0. Nos problèmes prirent fin et NT devint stable.

Mais je ne suis pas satisfait de sa performance, en particulier en ce qui concerne le service de fichiers. Il a besoin d'énormément de puissance de calcul pour faire les choses les plus simples. Il s'est écroulé une fois depuis l'installation du nouveau serveur. Et nous avons bien sûr le problème de devoir le réamorcer à chaque modification mineure (comme d'installer des services d'impression corrects pour les imprimantes de type Lexmark ou HP Jetdirects, ou d'installer le logiciel Powerchute pour surveiller l'onduleur). Je ne peux pas me permettre de réamorcer le serveur tous les deux jours juste pour tester une petite modification dans la configuration. Je dois rester au bureau après tout le monde (ce qui signifie, ici, 11 heures du soir) pour faire ces choses.

J'espérais aussi que les clients et le serveur s'entendraient mieux. Le logiciel client de Netware nous posait des problèmes de mémoire sur le client ; le choix du client de MS-Windows en a résolu certains. Je fus très déçu d'apprendre que cela était limité, et qu'à moins d'utiliser comme client la station de travail de NT, plus onéreuse, de nombreuses fonctionnalités de sécurité et de statistiques n'étaient pas disponibles.

En somme, il faut le réamorcer trop souvent et il est très lent, même avec notre configuration. Et Microsoft vous incite vraiment à acquérir NT serveur et NT station de travail et à payer le prix fort. Et à la fin, Microsoft ne propose aucune assistance.

Il faut reconnaître que l'installation et l'administration de base sont plus faciles et plus intuitives qu'elles ne l'étaient avec le système Netware 3.11. Peut-être bien que d'autres systèmes d'exploitation sont aussi faciles à utiliser ; nous sommes en train d'expérimenter Linux.

Nous avons utilisé Linux sur un ordinateur personnel de type PC dôté d'un processeur 483 33 et de 16 MO de RAM pour notre serveur pour le web depuis bientôt deux ans, et il s'est porté comme un charme. Nous en sommes si satisfaits que nous faisons maintenant des expériences avec Linux et Samba pour voir comment le faire fonctionner en tant que système d'exploitation pour notre réseau. Nos clients continueront à consister des différentes teintes de MS-Windows ; mais j'espère ne pas devoir installer NT version 5.0. En lieu de cela, j'espère alors utiliser Linux. J'espère aussi que les fabricants de matériel supporteront de mieux en mieux Linux, en proposant des pilotes et de l'assistance de manière plus directe.

--- Mark Conrad
Coordinateur des services informatiques
Université de l'Ohio, campus est


 <= Retour au sommaire des commentaires

 <= Retour à l'article