Page suivante Page précédente Table des matières

3. Histoire et enjeux

Le développement du logiciel libre trouve probablement ses origines dans le milieu universitaire et la recherche, plus enclins à diffuser librement leurs contributions à l'ensemble de la communauté. L'essor de l'Internet a en outre permis des vitesses de transmission du savoir encore jamais égalées.

Le faible investissement matériel, couplé aux coûts nuls de production et de distribution d'une oeuvre logicielle, a permis l'émergence et le développement du Logiciel Libre. L'Internet y joue bien sûr un rôle fondamental, car il a capitalisé et coordonné les initiatives de programmeurs disséminés aux quatre coins du monde, tous convaincus qu'il était possible de produire des logiciels de qualité au moins égale à leur équivalents commerciaux.

Pour comprendre les enjeux du Logiciel Libre, il faut tout d'abord mesurer les conséquences impliquées par des choix technologiques propriétaires.
Il ne fait aucun doute que la maîtrise du système d'exploitation est déjà, subrepticement, la main-mise sur l'industrie des applications pour lequel elles sont destinées. L'exemple le plus éclatant est illustré par l'omniprésence de la société Microsoft sur le marché de la bureautique d'entreprise.
Plus grave est la dépendance des utilisateurs vis-à-vis des formats propriétaires imposés par Microsoft pour, notamment, l'édition de documents. L'évolution de ces formats dans de stricts cadres propriétaires prend en otage l'utilisateur final, avec peut être, à terme, la perte d'une partie de son patrimoine documentaire.
Le choix du Logiciel Libre, c'est d'abord et avant tout le respect des normes et des standards publics, empêchant le système d'évoluer vers la spire infernale des formats de représentation propriétaires.

Les politiques tarifaires pratiquées par les éditeurs découragent souvent le particulier mais également les PME/PMI à investir dans l'outil informatique. Pourtant, nonobstant un effort d'investissement massif, les entreprises s'octroient régulièrement un budget supplémentaire pour mettre à niveau leur parc applicatif. A défaut de savoir transformer le plomb en or, certains éditeurs possèdent l'art sublime de métamorphoser la crédulité en dollars. Les commerçants les plus cupides n'en auraient pas espéré autant. Mais dans quelle aura de mystère baignent certaines directions informatiques...
Les logiciels libres, quant à eux, offrent dans de nombreux cas de figure une solution fiable, robuste, pérenne et bon marché.


Page suivante Page précédente Table des matières