Page suivante Page précédente Table des matières

1. Le Logiciel Libre, une alternative crédible

Les progrès fulgurants de l'informatique et des télécommunications jettent les bases d'une société plus que jamais orientée vers l'information. Les schémas économiques classiques, fondés sur la production et l'échange de biens matériels, s'en trouvent bouleversés en raison de la part toujours croissante du commerce de l'immatériel. Cette tendance va s'accélérant avec l'implication toujours plus grande de l'informatique dans tous les rouages de l'économie.

Trois points caractérisent l'industrie du logiciel propriétaire :

Il semblerait que cette situation ait favorisé l'émergence de tendances monopolistiques dans l'industrie de l'informatique, dont les principaux acteurs renforcent leurs positions par des stratégies beaucoup plus mercantiles que technologiques. Cela risque à terme d'avoir des conséquences pernicieuses sur le progrès technologique. On peut également s'interroger sur les risques de contrôle de tout ou partie de l'infrastructure informatique d'un centre névralgique par une entité étrangère, que ce soit à l'échelle d'une entreprise, ou pire, d'une Administration (santé, éducation, Armée).

Faut il croire que des impérialismes naissent les espoirs de jours meilleurs ? Peut être, car cette impasse technologique a enfanté une nouvelle forme d'industrie du logiciel, grâce notamment aux facilités de communication via l'Internet, produisant des outils de qualité, librement utilisables et livrés avec leur code source, procurant ainsi à l'utilisateur mais aussi à l'ensemble de la communauté une totale transparence sur les outils qu'ils utilisent. La visibilité sur le code source ainsi que le travail collaboratif par e-mail interposé permet d'améliorer un produit avec une forte réactivité, gage de sa maintenabilité.
Ce qui caractérise le plus cette forme de développement et de distribution est de placer l'outil informatique hors de considérations financières, lui garantissant ainsi une certaine indépendance technologique. La logique des éditeurs de solutions propriétaires est dictée par des impératifs de rentabilité ce qui conduit bien souvent à l'abandon de produits n'ayant plus de débouché lucratif. C'est le cas du système MS-DOS pourtant encore relativement utilisé mais dont le support n'est plus assuré par sa société éditrice.


Page suivante Page précédente Table des matières