Page suivante Page précédente Table des matières

16. Les conflits et leur résolution

Nous avons vu qu'au sein des projets la complexité des rôles tend à croître, d'une part à cause d'une répartition de l'autorité de conception entre les membres de l'équipe, d'autre part à cause des droits de propriété partiels sur des sous-parties du projet. Même s'il s'agit là d'une façon efficace de distribuer la motivation, cela diminue aussi l'autorité du chef de projet — cela affaiblit surtout la position du chef de projet lorsqu'il est nécessaire de prendre une décision pour étouffer les conflits dans l'oeuf.

Bien que les arguments techniques de conception du logiciel semblent être la cause la plus évidente de discorde, ils sont rarement en cause. Ces problèmes sont généralement résolus assez facilement par la règle qui dit que l'autorité vient des responsabilités.

Une autre façon de résoudre les conflits est de s'en remettre aux seniors — si deux contributeurs ou groupes de contributeurs se querellent, ne peuvent s'entendre de façon objective, et que personne ne détient le territoire sur lequel se passe le conflit, alors la partie qui a contribué le plus activement au projet (c'est-à-dire, la partie qui possède le plus de droits de propriété du projet), l'emporte.

Ces règles suffisent généralement à résoudre la majeure partie des querelles. Lorsqu'elles sont inefficaces, les ordres du chef de projet résolvent généralement le conflit. Les disputes qui survivent à ces deux filtres sont rares.

Les conflits semblent ne jamais prendre de l'ampleur, à moins que ces deux critères (« l'autorité vient des responsabilités » et « les seniors l'emportent ») ne donnent des directives opposées, et que l'autorité du chef de projet soit défaillante ou absente. Le cas le plus évident dans lequel ce genre de choses peut arriver est un conflit de succession consécutif à la disparition du chef de projet. J'ai eu l'occasion d'être pris dans l'un de ces conflits. Cela fut horrible, désagréable, interminable, et ne prit fin que lorsque toutes les parties furent trop fatiguées pour faire autre chose que de passer la main à un tiers. Et j'espère sincèrement ne plus jamais participer à une telle chose.

Finalement, tous ces mécanismes de résolution de conflits reposent sur la volonté de la communauté des hackeurs de les faire respecter. Les seuls manières de les appliquer sont d'incendier et d'occulter — par une condamnation publique de ceux qui ont enfreint les règles et un refus de coopérer avec eux après qu'ils l'aient fait.


Page suivante Page précédente Table des matières