Page suivante Page précédente Table des matières

Les marchés « marmite » : un modèle économique pour le commerce de biens et de services gratuits sur l'Internet

Rishab Aiyer Ghosh, in First Monday ( version originale de ce document)
Traducteur : Sébastien Blondeel

mars 1998 ; traduit en février 1999


On suppose depuis longtemps que dans la prolifération de biens et de services gratuits sur l'Internet, quelque chose transcende les lois de l'économie. Même si la société Netscape vient de décider de mettre gratuitement à disposition de tous le code source de son navigateur, ce qui montre que le monde de l'entreprise commence à croire qu'on peut gagner de l'argent grâce au logiciel libre --- jusque là, considéré de façon pessimiste et avec précaution ---, ce n'est pas l'argent le moteur premier de la plupart des producteurs de biens gratuits sur l'Internet, et ce n'est pas non plus l'altruisme. On peut récompenser les efforts de manière intangible, mais ce papier tente de montrer qu'il existe une dynamique de marché très concrète qui régit l'économie des biens gratuits sur l'Internet, et ce sont des décisions économiques rationnelles qu'on prend en ce domaine. C'est le marché de la « marmite » : une économie de troc implicite sous-tendue par des transactions asymétriques.

1. Qu'est-ce que la valeur ajoutée, ou : l'Internet représente-t-il vraiment une économie ?

2. L'économie du bouche à oreille

3. Obtenir quelque chose en échange de rien ?

4. Les deux côtés d'un échange

5. La bonne volonté nourrit-elle son homme ?

6. La réputation est-elle une devise convertible ?

7. Les marchés de la marmite

8. Un calcul de réputation

9. Conclusion

10. À propos de l'auteur


Page suivante Page précédente Table des matières