L'Internet natif

Linux a vu le jour sur l'Internet et son pédigree UNIX garanti qu'il offrira tous les protocoles Internet standards. Linux était d'ailleurs peut-être le premier système d'exploitation à offrir la version IP 6. Linux un système d'exploitation pour serveur très répandu parmi les ISPs (Fournisseurs d'Accès à l'Internet) grâce à son faible coût, sa fiabilité, et l'abondance de logiciels destinés à l'Internet. Le courrier électronique, le transfert de fichier et la gestion des news sont disponibles avec toute distribution de Linux.

Le serveur Web le plus répandu du monde, le logiciel libre Apache, fonctionne originellement sur Unix, et est en général exploité sous Linux ou FreeBSD. Un bon nombre de modules supplémentaires d'Apache font de lui une solution très puissante pour des applications de type Web. Le module ``mod_perl'' permet à des scripts CGI Perl d'être interprétés et exécutés au sein de l'espace mémoire d'Apache, plutôt que d'être traités par un interpréteur Perl dans un processus indépendant. Le module ``mod_jserv'' permet à Apache l'utilisation des servlets Java. Le projet Java-Apache repose sur ce module et propose quelques idées très innovatrices. Le module ``mod_php'' permet à Apache d'exécuter des séquences type de HTML-embedded dans un langage proche de Perl appelé PHP (Pré-Processeur d'Hypertexte), un programme qui fonctionne de façon analogue au serveur Microsoft's Active Server. PHP communique avec les bases de données les plus courantes et le serveur de répertoire d'OpenLDAP, est un outil très puissant pour des applications basées sur le Web.

Plus important, il existe un module appelé ``mod_ssl'', qui, utilisé conjointement avec un module de cryptographie appelé SSLeay, procure à Apache une capacité de chiffrement sur 128 bits ; les serveurs Web commerciaux similaires développés aux Etats-Unis ne peuvent quant à eux être exporter. Ceci peut donner à un site Web des capacités cryptographiques fortes pour le commerce électronique, pour un coût nul.

Beaucoup de constructeurs de matériel vendent maintenant "des serveurs légers", qui sont de petites machines fonctionnant sur des microprocesseurs RISC les moins onéreuses plutôt que sur les Pentium II et III d'Intel. Evidemment, le meilleur système d'exploitation pour des microprocesseurs autres qu'Intel reste Linux, parce que Linux fonctionne sur presque n'importe quoi. Apache est naturellement le choix tout indiqué pour un serveur Web. La configuration de telles machines est très facile, et est habituellement faite par le biais d'un navigateur. Les serveurs légers sont très rentables pour de petits Intranets.

Le développement est maintenant tourné vers les serveurs d'applications, qui utilisent des serveurs Web comme front-end mais réalisent leurs propres traitements.

Le serveur d'application d'IBM Websphere utilise Apache comme front-end. Lutris Technologies a donné son serveur d'applications Enhydra basé sur Java/XML sous forme de sources libres à la communauté de développement du Web. Ce qui est susceptible de rendre ce produit très populaire.

Le dernier noyau de Linux (version 2.2.x) assure la fonctionnalité firewall via un outil appelé ``ipchains''. Il existe des outils de configuration d'ipchains s'utilisant par le biais de navigateurs Web, évitant l'édition manuelle des fichiers de configuration.

Le mandataire (proxy) Squid est également très répandu chez les fournisseurs d'accès à l'Internet. Les gestionnaires de courrier électronique les plus utilisés sur Linux, sont le vénérable sendmail et ses récents challengers, qmail et smail. Mailman est un bon gestionnaire de ``mailing list'' (N.D.T. : « lidies », en bon français) et ce grâce au puissant langage Python. Quelques constructeurs ont porté Linux sur des PC qu'ils vendent comme routeurs. Ils fournissent une alternative beaucoup plus économique que les routeurs Cisco. Pratiquement toutes les bases de données sont disponibles sous Linux.

Les serveurs d'annuaire utilisant le logiciel libre OpenLDAP sont également disponibles.

La récente diffusion de FreeS/WAN, un logiciel libre de chiffrement, autorise la sécurisation d'un Réseau Privé Virtuel (VPN : Virtual Private Network).

Du côté de client, le projet Mozilla a lentement cheminé vers une version de navigateur 100% conforme aux normes industrielles. Mozilla est le projet créé par Netscape pour contrer le développement de Communicator de Microsoft, lorsque Netscape a rejoint le clan du logiciel libre. Le plus grand aboutissement du projet de Mozilla a été la réécriture complète du coeur du navigateur. Il s'appelle Gecko et peut se stocker sur une seule disquette. Gecko est également disponible sous forme de contrôle ActiveX. Ceci donne aux utilisateurs la possibilité de choisir le moteur d'interprétation de leur navigateur. Il est possible de l'inclure à Microsoft Internet Explorer, car il est 100% compatible avec ce navigateur, tout cela réalisé sans l'aide de Microsoft! La première compagnie à profiter de Gecko, ironiquement, n'a pas été Netscape. NeoPlanet l'a intégré dans son dernier navigateur/portail, NeoPlanet 3,0. Avec la possibilité d'utilisation de Gecko sur les navigateurs les plus courants, la pratique actuellement répandue chez les développeurs de sites Web qui consiste à profiler leurs créations pour une utilisation sous Netscape ou bien un des navigateurs Microsoft s'achèvera enfin. Ils peuvent travailler en ayant la certitude que leurs applications seront restituées par un unique moteur, compatible avec les standards. Les bibliothèques de gestion de réseau de Mozilla sont également réécrites et sont collectivement appelées Necko. Mozilla est un excellent exemple de réutilisation d'un code source libre par la communauté Open Source. Il emploie la JVM (Java Virtual Machine) Japhar de Hungry Programmers pour exécuter les applets Java, et incorpore le programme d'analyse syntaxique de James Clark expat. Mozilla est le plus petit, le plus rapide et le plus compatible des navigateurs. Ce devrait être un changement radical et régénérateur face aux 100 Mo d'espace disque nécessaires à Internet Explorer 5. Mozilla utilisé sur des clients Linux devrait procurer à l'utilisateur final un navigateur rapide et "correct".

Linux est une excellente plateforme standard pour les applications Web. Vous pouvez l'utiliser pour construire un site Internet complet et sécurisé, comprenant firewall, routeur, mandataires, serveur Web, serveur de courrier électronique, serveur de base de données ou d'annuaire.

Références :

Page Web du serveur Web Apache

Page Web du serveur d'applications Enhydra

Outil de configuration de firewall

Outils de construction d'un firewall "Mason" sous licence GNU GPL

Page Web de Squid

Page Web de Sendmail

Actualités de FreeS/WAN

Page Web de FreeS/WAN

Gestionnaire liste de diffusion Mailman

Page Web de Python

Routeurs Linux

Network Concierge, un serveur léger Linux

Cobalt Networks Inc, serveurs légers Linux

Netwinder de Corel sur serveur léger Linux

Le commerce électronique "Websphere" d'IBM tournant sur un serveur Apache

Page Web de Mozilla

NeoPlanet intègre le moteur Gecko dans son navigateur/portail de 1,3 Mo

Gecko comme plug-in ActiveX pour Internet Explorer

Le projet Java-Apache

Page Web de James (Java-Apache Mail Enterprise Server), serveur de mail sous forme d'applet

Site Web de ServletCentral, serveur Java

PHP (langage de scripte de type ASP HTML-embedded)

Page Web du projet OpenLDAP

The Hungry Programmers' Japhar JVM

Les outils XML libres de James Clark