Conformité aux normes

Par définition, la code source libre de Linux ne peut pas intégrer de fonctionnalités propriétaires. En vertu des termes de la Licence Publique Générale GNU, il est illégal qu'une entité quelconque apporte des modifications à Linux sans en rendre le code source correspondant publiquement disponible. D'un coté cela réduit à néant toute incitation de "détournement" du système pour en produire une variante propriétaire. La licence assure donc que les seuls modifications durables apportées au système seront ceux initiés par la "communauté". La communauté n'a aucun intérêt à créer des normes et des protocoles propriétaires, et ainsi le système d'exploitation intègre naturellement les standards industriels. Ce n'est pas seulement une théorie. Linux est aujourd'hui un système d'exploitation compatible POSIX et ses sous-systèmes constitutifs honorent toutes les normes standards comme ANSI, ISO, ITEF et W3C. Cependant, la demande de certification est une démarche spécifique, et la communauté Linux se refuse à devoir payer des organismes de normalisation pour quelque chose ne lui amenant guère de bénéfice.

En conséquent, Linux est actuellement en conformité avec de nombreuses normes sans être réellement certifié.

Ironiquement, alors que Linux est conforme aux normes standard industrielles, il existe toujours un manque de standardisation entre les différentes distributions de Linux.

C'est vrai, ces différences sont mineures, toutes les distributions ayant un accès libre au code de base de Linux dans son intégralité. Elles diffèrent juste par les applications qu'elles joignent à Linux, leurs versions, les utilitaires d'installation et les emplacements des différents fichiers système.

Un projet nommé "Linux Standard Base" a vu le jour et vise à unifier toutes les distributions selon quelques critères à respecter, comme les emplacements des répertoires destinés aux fichiers système. Il est dans l'intérêt des utilisateurs que ce projet aboutisse, puisqu'il conduira à la polyvalence et l'uniformisation de l'expérience des utilisateurs.

Au delà de tout cela, pourquoi les entreprises recherchant un système d'exploitation complet et compatible avec les standards industriels rechercheraient un système autre que Linux s'il répond à leurs attentes ?

Références :

POSIX et Unix 98

Page d'accueil du ``Linux Standard Base''

Points de vues intéressants sur Linux et la compatibilité avec les standards (1) (2)