La souplesse sous vos doigts

Autre avantage souvent avancé pour Linux est que les utilisateurs peuvent facilement modifier le logiciel pour qu'il satisfasse à leurs exigences. Il y a deux raisons à cela. La première est que si la grande majorité des logiciels commerciaux sont uniquement distribués sous forme binaire, le code source de Linux est lui disponible, ce qui rend matériellement possible toute modification et recompilation. La seconde est que la Licence Générale Publique GNU permet expressément à n'importe qui de modifier et de redistribuer le logiciel de façon tout à fait légale.

Cependant devriez-vous apporter des changements au code de Linux juste parce que cela est possible ? Si vos besoins ne sont pas particulièrement spécifiques et que vous ne savez exactement ce que vous faites, abstenez-vous. Dans le cas contraire, vous risquez entre autres de rendre votre version incompatible avec les versions futures de Linux.

Mais alors, ce principe de code source ouvert est-il un avantage déterminant ?

C'est un point subtil : la disponibilité du code source de Linux est importante pour l'utilisateur parce qu'elle lui permet d'effectuer des modification qu'il n'est pas tenu de faire lui-même.

C'est un peu comme quand, sur le point d'acheter une voiture, vous préférez finalement la marque A à la marque B, car les pièces de rechange sont plus facilement disponibles. Vous n'avez pas pour autant l'intention de remplacer des pièces vous-même. Mais cela vous assure qu'il sera plus facile pour vous de le faire faire.

Une anecdote récente a confirmé, si besoin était, cette évidence. L'an dernier, Microsoft a refusé de développer une version islandaise de MS-Windows 95 parce que la taille limitée du marché islandais n'en justifiait pas le coût.

Contacté par des volontaires islandais qui offraient de réaliser ce portage, Microsoft a refusé cette aide, invoquant le fait que le code source de MS-Windows était tenu secret. Aucun écueil de ce type ne peut être rencontré avec Linux, parce qu'aucune considération de coût n'entre en ligne de compte, et que de toute façon le logiciel n'exige l'obtention d'aucune permission pour le modifier. Et bien sûr la version islandaise de l'environnement de bureau pour Linux 'K Desktop Environment' (KDE) existe. Avec Linux, les utilisateurs minoritaires ayant des besoins particuliers ne sont pas à la merci d'un constructeur.

Références :

Microsoft contre l'Islande

Kde Islandais