Page suivante Page précédente Table des matières

23. « Open Source »

En 1998, il est devenu plus difficile de sensibiliser les nouveaux utilisateurs à la notion de liberté dans le logiciel, quand une portion de notre communauté a choisi d'arrêter d'utiliser le terme « Free Software » pour lui préférer la dénomination « Open Source software »

NdT : encore et toujours cette ambiguïté de la langue anglaise. « software » signifie « logiciel ». « free » signifie à la fois « libre », sens qui est pertinent ici, et « gratuit », qualité qui n'est qu'un effet de bord des logiciels libres. « open source » signifie « dont le code source est ouvert ».
.

Certains de ceux qui ont choisi ce nouveau nom avaient en tête de mettre fin à la confusion souvent constatée entre les mots « free » et « gratuit » — ce qui est un objectif valable. D'autres, au contraire, avaient pour objectif de laisser de côté le principe qui a depuis toujours motivé le mouvement du logiciel libre et le projet GNU, afin de cibler les cadres et les utilisateurs professionnels, dont beaucoup ont une idéologie où la liberté, la communauté, et les principes, cèdent le pas aux profits. Ainsi, la rhétorique de l'« Open Source » met l'accent sur le potentiel pour faire du logiciel puissant et de grande qualité, mais fait passer au second plan les idées de liberté, de communauté, et de principes.

Les magazines traitant de « Linux » illustrent clairement cet exemple — ils sont bourrés de publicités pour des logiciels propriétaires qui fonctionnent sur le système GNU/Linux. Quand le prochain Motif ou Qt poindra, ces magazines mettront-ils les programmeurs en garde en leur demandant de s'en éloigner, ou passeront-ils des publicités pour ces produits ?

La communauté a beaucoup à gagner de la participation des entreprises ; toutes choses étant égales par ailleurs, cette contribution est utile. Mais sacrifier à cette aide les discours traitant de liberté et de principes peut avoir des conséquences désastreuses ; cela déséquilibre encore plus la situation précédente, où on voit que l'éducation civique des nouveaux utilisateurs s'avère difficile lorsqu'ils affluent.

Les termes « Free Software » et « Open Source » décrivent tous deux plus ou moins la même catégorie de logiciels, mais correspondent à des conceptions différentes du logiciel et des valeurs qui lui sont associées. Le projet GNU continue d'utiliser le terme « Free Software » pour exprimer l'idée que la liberté est plus importante que la seule technique.


Page suivante Page précédente Table des matières