Page suivante Page précédente Table des matières

1. La vie, les développeurs et le reste

Il faut savoir certaines choses à propos des développeurs. La première est que les excellents programmeurs sont rares. Mais en plus de cela, la différence entre un « vrai programmeur » et la masse des autres est beaucoup plus grande que l'écart entre les « excellents » et les « moyens » dans de nombreuses autres professions. Des études font ressortir un rapport de 30 à 1 entre la productivité des meilleurs programmeurs et celle des autres.

Vous devez comprendre, en deuxième lieu, qu'un grand nombre de programmeurs débutants sont très forts en gueule. La plupart d'entre eux contractent la maladie de la technophilie galopante, ou bien considèrent leur spécialité comme la « seule solution envisageable ». Sur l'Internet le blabla abonde.

La troisième partie de tout projet de programmation est ce que l'on appelle « la masse ». Cela va de l'utilisateur non programmeur mais qui contribue massivement dans d'autres domaines - documentation, aide aux utilisateurs et esthétique, à ceux qui pensent qu'il faudrait rendre obligatoire une sorte de permis de se connecter à l'Internet.


Page suivante Page précédente Table des matières