Chapter 5. Configurer le système X Window

Table of Contents
Faire fonctionner le système X Window avec X-Configurator
Utiliser le gestionnaire de bureau X
Améliorer la qualité des fontes sous X
Choisir un gestionnaire de fenêtre pour X
L'installation de GNOME et sa configuration
L'installation et la configuration de KDE

Le système X Window, aka “X” (communément et incorrectement connu par beaucoup comme “X-Windows”) est une GUI (interface graphique) qui se tient au-dessus de Linux. Contrairement à Microsoft Windows, le système X Window peut ressembler à beaucoup de choses et travailler de beaucoup de façons différentes. Il peut travailler de façon très primitive ou très avancée, peut avoir l'air beau ou hideux , perfectionné et rapide ou gros et lent (chacune étant une qualité subjective qui cause autant de discussions parmi les utilisateurs que le débat “Linux vs. Microsoft NT” semble le faire).

Avoir X qui fonctionne correctement passe du simple au compliqué à s'arracher les cheveux! C'est une récrimination fréquente parmi les nouveaux utilisateurs de Linux et je me suis moi-même battu de nombreuses fois avec les ajustements de configuration, donc je suis assez catégorique à ce sujet. Heureusement, cette configuration devient plus facile et plus automatisée dans les distributions les plus récentes de Linux. En fait, si vous utilisez Red Hat 6.1, vous n'avez pas vraiment à vous inquiéter à ce sujet.

Bien que dans la majorité des cas X puisse être configuré automatiquement; il existe des exceptions; je vous recommanderai de connaître ou de trouver le type de carte vidéo et le montant de RAM vidéo présent sur votre système ainsi que le type de moniteur et ses taux de synchronisation verticale et horizontale (cette information est habituellement disponible dans les dernières pages du guide de l'utilisation du moniteur ou peut être trouvée sur le Web).

Faire fonctionner le système X Window avec X-Configurator

Il existe deux méthodes principales pour obtenir une bonne configuration de X avec la distribution Red Hat de Linux. La première et la plus facile est d'utiliser l'utilitaire particulier de Red Hat ``Xconfigurator''. L'utilitaire essaie de détecter vos périphériques et d'installer le software X correspondant avec la configuration adéquate.

Si vous n'avez abouti à rien après avoir essayé différents réglages avec Xconfigurator, vous pourrez peut-être avoir plus de chance avec l'utilitaire ``xf86config''. Bien que moins facile à utiliser et moins attractif que Xconfigurator, il vous donne un contrôle plus fin sur le processus de configuration.

Enfin, si vous n'avez toujours pas de chance, vous devrez alors en dernier ressort éditer le fichier ``/etc/X11/XF86Config'' et "bidouiller" plusieurs réglages à la main. Si cela était le cas, il vous faudrait probablement obtenir l'aide de la communauté Linux (voir the section called Where to Turn for Help in Chapter 13 pour plus de précisions). Détendez-vous, cependant --dans la majorité des cas, Xconfigurator fait du bon travail!

Après avoir réussi à faire fonctionner X correctement, vous êtes peut-être déçus par le manque de couleurs profondes. C'est parce que X utilise 8-bit par pixel (``bpp'') comme défaut pour la profondeur de couleur. Vous pouvez néanmoins utiliser une meilleure définition si votre matériel vidéo la supporte.

Les différentes profondeur de couleur sont mentionnées dans votre fichier ``/etc/X11/XF86Config'' et voici à quoi cela ressemble:

    Subsection "Display"
        Depth       24
        Modes       "800x600" "1024x768"
        ViewPort    0 0
        Virtual     1024 768
    EndSubsection

La section ci-dessus vous montre quelles sont les résolutions disponibles quand vous choisissez la profondeur de couleur 24-bit (800x600 and 1024x768, que vous voyez indiqué dans la ligne “Modes”); on peut passer d'une de ces résolutions à l'autre “à la volée” en utilisant les touches <Alt><+> and <Alt><->

Tip

Truc: Par défaut, quand X démarre, il utilise la résolution la plus basse. Si vous détestez ce comportement autant que moi, éditez simplement le fichier ``/etc/X11/XF86Config'' et inversez les résolutions (ie. “1024x768”“800x600”).

Quand vous pensez être arrivé à un réglage correct, vous pouvez tester chaque profondeur de couleur manuellement en tapant :``startx -- -bpp 24'' (pour la profondeur 24-bit) et ainsi être sûr que X fonctionne pour la profondeur de couleur que vous voulez utiliser).

Si vous parvenez à établir une profondeur de couleur supérieure à 8 et si vous voulez l'utiliser comme défaut, vous devrez créer un fichier ``/etc/X11/xinit/xserverrc'' comme suit:

exec X :0 -bpp 24

L'exemple ci-dessus va autoriser X à utiliser 24 bits par pixels (si cela ne vous convient pas, essayez 16 ou 32 au lieu de 24).

En supposant que vous avez configuré X correctement, le lancer se fait simplement en tapant ``startx'', cela par n'importe quel utilisateur. L'interface graphique X va démarrer et après avoir fini votre session et quitté X, vous retournerez à la console Linux habituelle.

Vous avez aussi l'option de lancer X au démarrage du système et de le faire toujours tourner (voir the section called Utiliser le gestionnaire de bureau X pour plus de détails sur comment arriver à cela). Cela peut être commode pour ces utilisateurs qui détestent voir la console noir & blanc “ennuyeuse” ou pour ceux qui désirent éviter d'avoir affaire aux lignes de commande des shell le plus possible.