Norme de hiérarchie du système de fichiers

5.11 /var/state : informations variables d'état


Figure 5.11.1

Cette hiérarchie contient des informations d'état se rapportant à une application ou au système. Les informations d'état sont des données que les programmes modifient au cours de leur exécution, relatives à une machine spécifique. Les utilisateurs ne devraient jamais avoir besoin de modifier des fichiers dans /var/state pour configurer la bonne marche d'un paquetage.

Les informations d'état sont utilisées en général pour préserver l'environnement d'une application (ou d'un groupe d'applications liées entre elles) entre plusieurs lancements et entre plusieurs instances de la même application. Les informations d'état devraient en général rester valides après un redémarrage, ne devraient pas garder l'historique de sortie d'un programme et ne devraient pas être des données en attente.

Une application (ou un groupe d'applications liées) devrait utiliser un sous-répertoire de /var/state pour ses données. Il y a un sous-répertoire obligatoire, /var/state/misc, fait pour les fichiers d'état qui n'ont pas besoin de sous-répertoire ; les autres sous-répertoires ne devraient être présents que si l'application en question est incluse dans la distribution.

/var/state/<nom> est l'endroit à utiliser pour tout le support de paquetage de la distribution. Des distributions différentes peuvent évidemment utiliser des noms différents.

Les versions précédentes de cette norme utilisaient le nom /var/lib pour cette hiérarchie. /var/lib est obsolète, mais peut être utilisé en parallèle avec la hiérarchie obligatoire /var/state, comme mesure transitoire pour les données spécifiques aux applications. Notez cependant que cette permission sera retirée dans une version future de la norme. Par contre, vous pouvez faire un lien symbolique de /var/lib vers /var/state.

Raison d'être :

/usr/lib est de plus en plus utilisé uniquement pour les fichiers objets ou leurs archives ; ceci est vrai pour les variantes BSD UNIX actuelles ainsi que les paquetages GNU actuels. Dans le même ordre d'idées, le nom /var/lib semblait inapproprié.

BSD utilise le nom /var/db pour un répertoire similaire. Ce nom semblait trop restrictif, puisqu'il impliquait une structure de répertoires faite tout d'abord pour les fichiers de base de données (.db).



Précédent :
/var/spool/rwho : fichier rwhod Suivant : /var/state/<éditeur> : fichiers de sauvegarde et état d'un éditeur Haut : table des matières

Transformé par troff2html-wlfc v1.4-fr le 20 janvier 1999 par Olivier Tharan