Norme de hiérarchie du système de fichiers

5.11.1 /var/state/<éditeur> : fichiers de sauvegarde et état d'un éditeur

Ces répertoires contiennent des fichiers sauvegardés par toute fin inattendue d'un éditeur (par exemple elvis, jove, nvi).

D'autres éditeurs peuvent ne pas demander de répertoire pour les fichiers de sauvegarde de plantage, mais peuvent nécessiter un endroit bien défini pour stocker d'autres informations pendant que l'éditeur fonctionne. Ces informations devraient être stockées dans un sous-répertoire de /var/state (par exemple, GNU Emacs placerait ses fichiers de verrou dans /var/state/emacs/lock).

Des éditeurs futurs pourront avoir besoin d'informations d'état supplémentaires au-delà des fichiers de sauvegarde de plantage et des fichiers de verrou -- ces informations devraient aussi être placées dans /var/state/<éditeur>.

Raison d'être :

Les versions précédentes de Linux, ainsi que tous les distributeurs du commerce, utilisaient /var/preserve pour vi et ses clones. Cependant, chaque éditeur utilise son propre format pour ces fichiers de sauvegarde de plantage, c'est pourquoi un répertoire séparé est nécessaire à chaque éditeur.

Les fichiers de verrous spécifiques à chaque éditeur sont en général assez différents des fichiers de verrous de périphérique ou de ressources stockés dans /var/lock et de ce fait sont stockés dans /var/state.



Précédent :
/var/state : informations variables d'état Suivant : /var/state/misc : diverses données variables Haut : table des matières

Transformé par troff2html-wlfc v1.4-fr le 20 janvier 1999 par Olivier Tharan