Page précédente Page suivante Table des matières

6. Quelques remarques sur l'installation.

Je décris ici quelques remarques sur l'installation. Il est clair qu'il faut d'abord consulter la documentation d'AMANDA avant de pouvoir tirer parti de ces remarques. Un serveur Web concernant AMANDA se trouve à cette adresse: http://www.amanda.org Actuellement les versions installées sont les versions 2.4.0 et 2.3.0.4.

6.1 Départements concernés.

Il existe actuellement une configuration.

La configuration INT.

Cette configuration regroupe huit entités.

Voici un classement des systèmes sauvegardées.

Ces statistiques sont réalisées avec le programme remotesysteme qui se trouve dans le répertoire /usr/local/bin/ de backup.

Les chiffres que l'on doit donc retenir sur cette configuration sont les suivants:

Département LOR/RST.

6.2 Généralités.

Le logiciel AMANDA possède les caractéristiques suivantes à l'INT par rapport à une installation que l'on pourrait qualifier de standard.

Pour le reste il faut se reporter aux documentations d'installation d'AMANDA.

6.3 Comment installer AMANDA

Avertissement.

Tous les chemins qui sont donnés dans ce chapitre sont donnés par défaut. Si vous installez amanda dans d'autre répertoires il vous faudra modifiez les chemins de façons adéquates.

Tâches communes sur le client et le serveur.

Sur les clients

Compiler le source d'AMANDA.

La compilation D'AMANDA est grandement favorisée par un script d'auto-configuration. Celui ci génère automatiquement les Makefiles correspondant à votre système. Voici la ligne de commande du configure.

./configure --with-amandahosts --with-user=dumpy --with-group=disk --with-gnutar-listdir=/var/adm/amanda --with-index-server=backup --with-config=mci --with-tape-server=backup --with-tape-device=/dev/rmt/0n --with-gnutar=/usr/local/bin/tar --with-smbclient=/usr/local/samba/bin/smbclient --without-server
Il convient d'adapter les paramètres suivants dans la ligne de commande précédente:
--with-group

Il faut mettre le groupe correspondant ayant le droit de lire les raw devices pour chaque système.

--with-gnutar-listdir

Il faut indiquer dans quels répertoires le client AMANDA va stocker des données pour pouvoir gérer des sauvegardes incrémentales avec la commande tar.

--with-gnutar

Il faut indiquer le chemin de la commande gnu tar. Il est possible de ne pas renseigner ce paramètre si l'on ne souhaite pas utiliser la commande GNU tar pour faire les sauvegardes.

--with-smbclient

Il faut indiquer le chemin de la commande smbclient. Il est recommandé de ne pas renseigner ce paramètre si l'on ne fait pas de sauvegarde de partages SAMBA sur cette machine.

Cas particuliers

SunOS

On doit rajouter le paramètre --with-shared=no.

Autres manipulations

Manipulation spécifique pour chaque système.

Linux

Pour Linux il faut installer AVANT de compiler les sources les packages suivant:

De plus il faut veiller à ce que les droits sur l'exécutable dump soit 755. En effet La Redhat met par défaut ce fichier dans un mode différent.

Silicon IRIX.

Il faut donner au groupe de dumpy un droit en lecture sur les raw devices des disques.

Sur le serveur de sauvegarde.

En général le serveur est aussi un client. Je ne traiterai que la partie spécifique du serveur

Compilation.

Voici la ligne de commande du configure.

./configure --with-amandahosts --with-user=dumpy --with-gnutar-listdir=/var/adm /amanda --with-group=disk --sysconfdir=/amanda/etc --localstatedir=/amanda/var
Quelques commentaires.

Modification de l inetd.conf

Il faut donc configurer le serveur pour autoriser les connexions au serveur d'index. Il suffit de rajouter la ligne suivante dans l inetd.conf


amandaidx stream tcp nowait dumpy /usr/local/etc/tcpd amindexd

On remarque qu'on contrôle l'accès au serveur d'index par tcp-wrapper. Le mécanisme de "restoration" sera amplement explicité plus loin.

Sur les serveur de bande annexes

Il est possible de configurer d'autres machines n'intervenant pas dans la sauvegarde mais qui possèdent des lecteurs de bandes compatibles pour en faire des serveurs de lecteurs de bande. Ainsi elles pourront intervenir dans le processus de récupération des fichiers.

Compilation.

Voici la ligne de commande du configure.

./configure --with-amandahosts --with-user=dumpy --without-server --without-client --without-amrecover
Le paramètre with-group varie de la même façon que pour les clients.

Modification de l inetd.conf

Il faut donc configurer le serveur pour autoriser les connexions au serveur d'index. Il suffit de rajouter la ligne suivante dans l inetd.conf


amidxtape stream tcp nowait dumpy /usr/local/etc/tcpd amidxtaped

On remarque qu'on contrôle également l'accès au serveur de bandes par tcp-wrapper. Évidement tout ceci s'applique aussi au serveur de sauvegarde qui sert de serveur de "restoration".

6.4 Configuration du changeur de bande.

Matériel.

L'INT a acheté dans le courant du mois de juillet 1998 un "Autoloader" DDS3 de marque HP. Le modèle est le C1557A. Il gère un magasin de 6 cartouches de 12 Go chacune. Nous avons donc en ligne une capacité de 72 Go. Sa vitesse d'écriture annoncée est de 1Mo par seconde.

A l'heure actuelle ces valeurs n'ont pas été vérifiées mais des tests sont en cours.

Logiciels utilisées.

mtx

Ce matériel n'est pas livré avec des logiciels capable de le piloter. Ainsi on dit en théorie l'utiliser en "gravity stacker". On ne peut que passer à la bande suivante dans ce mode. Heureusement il existe sur Internet des programmes pour piloter ces chargeurs. Ainsi avec ces programmes on peut charger et décharger n'importe quelle bande du changeur. Pour ce modèle il en existe deux avec le même nom mtx.

Il semblerait qu'HP ait interrompu la mise à la disposition de mtx au public. Néanmoins comme la version de zubkoff/Dandelion fonctionne bien mieux cela n'est pas très grave.

Celui se trouve donc à l'emplacement suivant: /usr/local/bin/mtx/

chg-mtx.

Installer le logiciel mtx ne suffit pas. En effet mtx ne répond pas à l'API des changeurs de bande pour AMANDA. Il faut donc écrire un script pour obéir à cette API.

. Il y a plusieurs scripts "installés". On les trouve dans le répertoire /usr/local/libexec/.

chg-mtx.oldest

Le script fourni dans la distribution d'AMANDA chg-mtx correspond au mtx de HP. Il ne convient donc pas.

chg-mtx.old

C'est une version patchée de ce même script pour utiliser avec la version de Zubkoff/Dandelion. Hélas ce script a un bug mineur qui ne lui fait pas adhérer pleinement à l'API.

chg-mtx

C'est la version utilisée. Elle a été modestement patchée par mes soins.

Problèmes rencontrés.

Compression hardware et software.

AMANDA, lors des sauvegardes, comprime les données sur les clients. C'est tout du moins la majorité des configurations à l'INT. De ce fait il est inutile voire nuisible de comprimer les données sur le lecteur de bande.

En principe on peut contrôler le type de compression en sélectionnant les devices utilisés sur les machines SUN. Hélas l'expérience démontre que cela ne fonctionne pas très bien.

Le fait le plus grave est que la compression hardware est activée par défaut.

Heureusement le programme /usr/local/bin/setcompression nous tire d'affaire en désactivant la compression hardware.

Quelques recommandations.

l'API d'AMANDA étant un peu "spéciale" l'état du changeur et ce que doit en percevoir AMANDA n'est pas forcement la même chose. Ainsi lorsque l'on charge une bande il vaut mieux resetter l'état du changeur avec la commande amtape.

La commande exacte est

amtape mci reset


Page précédente Page suivante Table des matières