Page précédente Page suivante Table des matières

3. Différents fichiers de configuration

Une fois l'installation de la Redhat terminée, je propose de modifier quelques fichiers pour améliorer la convivialité et adapter votre système à vos besoins :

3.1 /etc/bashrc

On remplace W par w pour que le prompt du shell affiche le chemin complet

PS1="[\u@\h \w]$"
De plus on rajoute 2 alias pour que la commande ls soit en couleur et que la commande l liste en couleur et avec toutes les infos
alias ls='ls -NF --color=tty'
alias l='ls -NFail --color=tty'

3.2 /etc/profile

On remplace W par w pour que le prompt du shell affiche le chemin complet

PS1="[\u@\h \w]$"

Il faut mieux le faire dans les 2 fichiers (profile et bashrc) pour s'assurer qu'il fonctionne correctement. Chaque utilisateur peut bien entendu avoir d'autres paramètres en modifiant son fichier .bashrc et .bash_profile.

Pour que le programme less affiche correctement les accents, ajouter également :

export LESSCHARSET=latin1

IMPORTANT

En général le nom du répertoire courant (./) n'est pas inclus dans le chemin de recherche des exécutables (le PATH). C'est parfois agaçant, car il parait parfois impossible d'exécuter un fichier alors qu'avec un ls, il est là sous nos yeux avec les bon droits.

Il est donc utile de rajouter dans la ligne PATH du fichier .bash_profile du répertoire home de l'utilisateur un :./. Voici un exemple :

PATH="$PATH:."

3.3 /etc/fstab

Le fichier /etc/fstab regroupe les différents périphériques qui peuvent être montés et ceux qui le seront par défaut au boot.

  Le mien ressemble a :
/dev/sda3     /           ext2     defaults 1 1 
/dev/sda5     /dos        vfat     defaults 0 0
/dev/fd0      /mnt/floppy ext2     noauto 0 0  
/dev/sda1     /win95      vfat     defaults 0 0  
/dev/sdb4     /zip        auto     rw,user,noauto 0 0
/dev/hda      /cdrom      iso9660  ro,user,noauto,unhide 0 0
/dev/hdb1     /dur        auto     rw,user,noauto 0 0

none          /proc       proc     defaults

zeppelin:/users  /users   nfs     rw,rsize=8192,wsize=8192,noauto,user,intr,exec

Les lignes contenant l'option noauto ne seront pas montées lors du boot du système. L'option user indique que n'importe quel utilisateur pourra monter et démonter le périphérique.

Pour le montage en nfs, l'option rsize=8192,wsize=8192 est facultative, mais permet d'augmenter sensiblement les performances.

Si l'édition de fichiers texte ne vous enchante qu'à moitié, la RedHat fournit également l'utilitaire fstool sous X qui permet de rajouter et supprimer les différents périphériques montés à l'aide de quelques clics de souris et autres boîtes de dialogues.

3.4 /etc/lilo.conf

Ce fichier décrit la configuration de lilo. Pour que ses modifications soient prises en compte, il faut ensuite lancer la commande lilo.

  La pedagogie par l'exemple :
boot=/dev/sda3
map=/boot/map
install=/boot/boot.b 
prompt timeout=500
other=/dev/sda1
         label=d
         table=/dev/sda
image=/boot/vmlinuz
         label=l
         root=/dev/sda3
         initrd=/boot/initrd
         read-only
image=/boot/vmlinuz.old
         label=lold
         root=/dev/sda3
         initrd=/boot/initrd
         read-only
Si vous omettez l'option prompt et timeout qui permettent d'afficher un message et d'attendre le temps précisé par timeout, il suffit d'appuyer sur Ctrl+Shift et le Lilo prompt s'affichera malgré tout (utile pour tester un nouveau noyau) sinon il bootera sur la partition par défaut c'est à dire la première définie

Si vous avez une carte Ethernet et que Linux ne la détecte pas au démarrage vous pouvez utiliser la fonction append de LILO, rajouter :

 append="ether=10,0x300,eth0" 
où 10 est l'IRQ sur la carte Ethernet, 0x300 est l'adresse de la carte Ethernet et eth0 est l'interface qui la représentera.

En effet, Linux ne recherche les cartes Ethernet qu'à certaines adresses qui ne sont pas forcément celles où se trouve la votre, de plus cela peut être également utile si vous voulez utiliser plusieurs cartes Ethernet, puisque Linux ne recherche et détecte par défaut qu'une seule carte Ethernet. Lire à ce propos le BootPrompt HOWTO.

L'option append est également utile si vous avez des problèmes à faire reconnaître votre disque dur. Mettre par exemple : append = "hd=64,32,202" (les nombres représentent C/S/H : Cylinders, Sectors, Heads) et votre disque sera correctement reconnu.

3.5 /etc/rc.d/

Ce répertoire contient les scripts lancés au démarrage de la machine. rc.sysinit est lancé en tout premier.

Ensuite les scripts définis dans init.d sont lancés par les liens contenus dans les répertoires rcN.d où N correspond au runlevel.

rc.local est lancé en dernier.

Si vous voulez automatiser certaines actions au lancement, vous pouvez les lancer dans le script rc.sysinit ou rc.local selon vos besoins.

Si vous trouvez que vous lancez trop de démons sur votre système, vous pouvez toujours supprimer les liens leur correspondant dans les différents répertoires rcN.d Mais attention certains sont parfois indispensables alors n'enlevez que ce que vous connaissez ou faites une sauvegarde !

Un utilitaire fourni avec la RedHat permet d'ailleurs de le faire de façon un peu plus visuelle. Celui-ci s'appelle tksysv, et il permet en quelques clics de souris de supprimer les démons qui paraissent encombrants sans avoir à parcourir les nombreux répertoires de /etc/rc.d/

3.6 /etc/syslog.conf

Le démon syslogd permet de récupérer différents messages du noyau, qui concernent des messages de lancement de certains programmes, des messages de loggin, et également des messages d'erreur.

Il est parfois intéressent de pouvoir consulter ces messages pour détecter une éventuelle erreur ou le dysfonctionnement d'un programme ou d'un service.

Pour cela le fichier syslog.conf permet avec des règles de choisir où ces messages doivent parvenir.

Je propose donc de rajouter en première ligne du fichier /etc/syslog.conf :

*.*         /dev/tty8
Elle va donc rediriger tout ces messages dans la console tty8.

Je rappelle que pour changer de console, il suffit de faire Alt+Fx, Fx correspondant à la touche de fonction comportant le numéro de la console que vous voulez atteindre. Sous X, il faut faire Ctrl+Alt+Fn.


Page précédente Page suivante Table des matières