Page suivante Page précédente Table des matières

6. Avenir de Linux

L'avenir de Linux reste lié à celui du logiciel libre. Ce dernier laisse le qualitatif reprendre le pas sur le quantitatif.

La mercatique, qui gouverne depuis longtemps l'industrie du logiciel, cultive les apparences. Les techniciens (chez les fournisseurs comme chez les clients) en prennent conscience et constatent l'inanité de tout ce qui n'est pas une preuve patente de qualité (adéquation, stabilité, robustesse, souplesse...) et de marge de manoeuvre accordée.

Tous apprennent peu à peu que le coût total d'une solution de mauvaise qualité dépasse fort souvent, au mieux à moyen terme, celui de la réalisation complète d'outils adéquats. Le libre offre un moyen de se contenter de profiter des fruits de cette dernière approche ou bien de participer à l'effort de développement afin de conquérir une salutaire autonomie, voire une expertise rendue profitable par les prestations de services.

Les logiciels fermés déployés contraignent sans cesse davantage les utilisateurs mais cela réduit à leurs yeux le coût réel d'une réforme complète, donc l'intérêt du logiciel ouvert dont le libre est la plus pure forme.

On peut donc croire et espérer que le nombre d'utilisateurs de logiciels libres augmentera.


Page suivante Page précédente Table des matières