PS(1)             Manuel de l'utilisateur Linux             PS(1)


NOM
       ps - Afficher l'état des processus en cours.

SYNOPSIS
       ps  [-]  [lujsvmaxScewhrnu]  [txx]  [O[+|-]k1[[+|-]k2...]]
       [pids]

       il y a également trois options étendues :

       --sortX[+|-]cle[,[+|-]cle[,...]]

       --help

       --version

       D'autres options étendues sont à venir...

DESCRIPTION
       ps présente un cliche instantané des processus  en  cours.
       Pour  obtenir  un  affichage  remis  à jour régulièrement,
       utilisez top.

       Cette page de manuel documente la version de ps basée  sur
       /proc.


OPTIONS
       Les  arguments  de  la  ligne  de  commande  peuvent  être
       précédés par un '-', mais ce n'est pas indispensable.   Il
       existe  également des options étendues, dans le style GNU,
       présentées plus bas.
       l    affichage long
       u    (utilisateur) présente le  nom  de  l'utilisateur  et
            l'heure de lancement.
       j    (job) présente les Pgid et Sid.
       s    (signal)  présente  les  signaux  bloqués, ignorés et
            interceptés.
       v    (vm)  affiche  des  informations   sur   la   mémoire
            virtuelle.
       m    (mémoire)  affiche  des informations sur l'occupation
            mémoire. A combiner avec l'option p pour obtenir  les
            nombres de pages.
       f    (forêt)  affiche les arbres généalogiques des proces­
            sus.
       a    (autres) présente également les processus des  autres
            utilisateurs.
       x    affiche  les  processus  qui n'ont pas de terminal de
            contrôle.
       S    additionner les temps CPU et les fautes de pagination
            des processus fils.
       c    (commande) afficher le nom de la commande exécutée.
       e    (environnement)  présente  l'environnement à la suite
            de la ligne de commande exécutée.
       w    (wide) affichage large. Ne coupe pas les informations



Linux                      9 Juin 1997                          1





PS(1)             Manuel de l'utilisateur Linux             PS(1)


            pour  les limiter à une seule ligne. Pour être exact,
            chaque `w' autorise  une  ligne  supplémentaire  pour
            chaque  processus.  Si  la ligne supplémentaire n'est
            pas nécéssaire, elle n'est pas utilisée.  Il  peut  y
            avoir jusqu'à 100 w.
       h    ne pas afficher d'en-tête.
       r    ne  présenter  que  les  processus en exécution (run­
            ning).
       n    Affichage numérique des champs USER et WCHAN.

       txx  ne présenter que les processus contrôlés par le  ter­
            minal  xx,  ou  xx représente soit le nom du términal
            tel qu'il est mentionné dans  le  répertoire  "/dev",
            soit  son nom sans les suffixes tty ou cu.  Il s'agit
            de l'heuristique inverse de  celle  utilisée  par  ps
            pour afficher les noms abrégés dans le champs TTY. Ex
            : ps -t1.

       O[+|-]k1[,[+|-]k2[,...]]
            Ordonner la liste des processus en fonction d'un  tri
            multi-niveaux   spécifié  par  la  séquence  de  clés
            abrégées k1, k2... Ces abréviations  sont  présentées
            plus bas, dans le paragraphe CLES DE TRI.

            Il  y a un ordre de tri par défaut pour chaque format
            de ps, mais ces ordres peuvent être remplacés par les
            directives de l'utilisateur.

            Le  `+' est optionnel, puisqu'il ne fait que demander
            l'ordre par défaut pour la cle indiquée. `-'  inverse
            l'ordre  de tri sur la clé qu'il précède.  Comme pour
            les options t  et  pids,  l'option  O  doit  être  la
            dernière  option  au  sein d'un unique argument, mais
            les spécifications dans des arguments successifs sont
            concaténées.

       pids affiche  uniquement  les processus indiqués. Les PIDs
            sont séparés par des virgules.

            Au sein d'un même argument, la  liste  de  PIDs  doit
            être  le  dernier élément.  après la dernière option.
            Exemple : ps -j1,4,5.   Par  contre,  les  listes  se
            trouvant  dans  des  arguments  successifs  sont con­
            caténées, par exemple : ps -l 1,2  3,4  5  6  listera
            tous les processus 1-6 avec le format long.

            Si  des  PIDs  sont  mentionnés, ou si un terminal de
            contrôle est spécifié, les  processus  correspondants
            sont  affichés  quelques  soient  les autres options.
            Ces listes ont priorité sur les options 'a' et 'x'.

OPTIONS ÉTENDUES
       Ces options sont précédées par un double tiret.




Linux                      9 Juin 1997                          2





PS(1)             Manuel de l'utilisateur Linux             PS(1)


       --sortX[+|-]key[,[+|-]key[,...]]
            Trier en utilisant les clés complètes (avec plusieurs
            lettres)  présentées  dans le paragraphe CLÉS DE TRI.
            X peut représenter n'importe quel  caractère  utilisé
            comme séparateur.  Un vrai GNUiste utilisera `='.  Le
            `+' est superflu, puisque la  direction  de  tri  par
            défaut   est  l'ordre  numérique  ou  lexicographique
            croissant.  Ex.: ps -jax --sort=uid,-ppid,+pid

       --help
            Afficher  un  message  d'aide  résumant  les  options
            d'utilisation  et fournissant une liste des clés sup­
            portées. Cette liste peut être plus  a  jour  que  la
            présente page de manuel.

       --version
            Afficher  le  numéro de version, et l'origine du pro­
            gramme.

CLES DE TRI
       Notez que  le  tri  est  fait  en  utilisant  les  valeurs
       internes et non pas les valeurs présentées à l'écran.

       ABREV.  COMPLETE        DESCRIPTION
       c       cmd             nom de l'exécutable
       C       cmdline         ligne de commande complète
       f       flags           attributs FLAGS du format long
       g       pgrp            ID du groupe de processus
       G       tpgid           terminal contrôlant le groupe
       j       cutime          temps utilisateur cumulé
       J       cstime          temps système cumulé
       k       utime           temps utilisateur
       K       stime           temps système
       m       min_flt         nombre de fautes de page mineures
       M       maj_flt         nombre de fautes de page majeures
       n       cmin_flt        fautes de page mineures cumulées
       N       cmaj_flt        fautes de page majeures cumulées
       o       session         ID de session
       p       pid             ID de processus
       P       ppid            ID du processus père
       r       rss             taille résidente
       R       resident        pages résidentes
       s       size            taille mémoire en kilo-octets
       S       share           nombre de pages partagées
       t       tty             numéro mineur de péripherique tty
       T       start_time      heure de lancement
       U       uid             ID utilisateur
       u       user            nom d'utilisateur
       v       vsize           taille totale VM en octets
       y       priority        priorité d'ordonnancement

DESCRIPTIONS DES CHAMPS
       PRI  Il  s'agit  d'un compteur dans la structure représen­
            tant  la  tâche.   C'est  la  fréquence,  en  HZ  des



Linux                      9 Juin 1997                          3





PS(1)             Manuel de l'utilisateur Linux             PS(1)


            activations possibles du processus.

       NI   Valeur  standard  Unix  de  gentillesse  (nice).  Une
            valeur positive signifie un accàs moindre au CPU.

       SIZE Taille virtuelle de  l'image  du  processus  (code  +
            données + pile).

       RSS  Taille  résidente  de l'image du processus. Nombre de
            kilo-octets se trouvant en mémoire.

       WCHAN
            Nom de la fonction du noyau dans laquelle le  proces­
            sus  est endormi.  Le préfixe `sys_' est supprimé. Ce
            nom peut être remplacé par un nombre  héxadecimal  si
            le fichier /etc/psdatabase n'existe pas.

       STAT Etat  du  processus.  Le premier champ correspond à R
            (runnable) prêt à être exécuté, S (sleeping) endormi,
            D  sommeil  ininterruptible,  T  (traced)  arrêté  ou
            suivi, Z (zombie). Le second champ contient W  si  le
            processus  n'a  pas de pages résidentes. Le troisième
            champ contient N si le processus a une valeur de gen­
            tillesse positive (nice, champ NI).

       TT   terminal de contrôle

       PAGEIN
            Nombre de fautes de pages majeures (où l'on doit lire
            des pages sur le disque, y  compris  dans  le  buffer
            cache).

       TRS  Taille de code résident en mémoire.

       SWAP Nombre de kilo-octets (où de pages si l'option -p est
            utilisée) sur le périphérique de swap.

       SHARE
            Mémoire partagée.

MISE À JOUR
       Cette version de ps basée sur proc fonctionne en lisant le
       pseudo-système  de fichiers monté sur le répertoire /proc.
       Cette version n'a pas besoin de privilèges spéciaux, ni de
       bit  S-UID positionné.  Ne donnez pas de privilège à cette
       version de ps

       Pour obtenir des informations  correctes  dans  le  champs
       WCHAN,  il vous faudra créer le fichier /etc/psdatabase en
       lancant le programme /etc/psupdate.  Ceci doit être repro­
       duit à chaque nouvelle compilation du noyau.  Vous devriez
       également  lancer  'ps'  en  étant  connecté  sous  'root'
       lorsque   les   périphériques  tty  du  répertoire  "/dev"
       changent.



Linux                      9 Juin 1997                          4





PS(1)             Manuel de l'utilisateur Linux             PS(1)


       Avec procps-1.00, ps/top lisent directement System.map  si
       ce  fichier  est  disponible.  La recherche de la table de
       correspondance entre les adresses et les symboles du noyau
       se fait dans l'ordre suivant :
                   $PS_SYSTEM_MAP
                   /boot/System.map-`uname -r`
                   /boot/System.map
                   /lib/modules/`uname -r`/System.map
                   /etc/psdatabase
                   /boot/psdatabase-`uname -r`
                   /boot/psdatabase,
                   /lib/modules/`uname -r`/psdatabase


NOTES
       Le  membre used_math de la structure task_struct n'est pas
       affiché,  car  crt0.s  vérifie  si   math   est   présent.
       L'attribut math est ainsi positionné pour tous les proces­
       sus. [NDT : je pense que 'math' indique une utilisation du
       coprocesseur arithmétique, mais je n'en suis pas sûr.]

       Les  programmes  swappés sur le disque sont présentés sans
       les arguments de la ligne de commande,  et  sont  affichés
       entre parenthèses sauf si l'option c est utilisée.

       %CPU  correspond  à  un rapport Temps CPU / Temps utilisa­
       teur. La somme des valeurs ne donne pas 100% (à moins  que
       vous  ayez de la chance).  Il s'agit d'un rapport entre le
       temps d'exécution effectif et le temps  depuis  lequel  le
       processus a été lancé.

       Les  champs  SIZE  et  RSS  ne  prennent pas en compte les
       tables des pages et la structure task_struct du processus;
       Il  y  a  toujours au moins 12 Ko de données résidentes en
       mémoire.  SIZE est la taille virtuelle du processus  (code
       + données + pile).

       Pour   effectuer   la   correspondance   entre  numéro  de
       périphérique et nom de  terminal,  ps  utilise  une  table
       "/etc/psdevtab".   Cette  table  est  mise à jour à chaque
       fois que "/dev" est plus récent qu'elle.  Bien sur la mise
       à jour ne peut être faite que si les autorisations d'accès
       le permettent durant l'exécution. Si la mise à jour  n'est
       pas  faite,  chaque appel de ps nécéssite un appel stat(2)
       sur chacun des fichiers de "/dev". Si "/dev"  change  sou­
       vent,  il  faut  lancer  souvent  ps  en  étant  root  ;-)
       J'ajouterais peut-être un  fichier  de  rechange  dans  le
       répertoire $HOME si la demande devient pressante.

AUTEURS
       ps   a   été   écrit  initialement  par  Branko  Lankester
       (lankeste@fwi.uva.nl).

       Michael K. Johnson (johnsonm@sunsite.unc.edu) l'a ré-écrit



Linux                      9 Juin 1997                          5





PS(1)             Manuel de l'utilisateur Linux             PS(1)


       pour  utiliser  le  pseudo-système de fichiers "/proc", en
       modifiant peu de choses pour le reste.

       Michael Shields (mjshield@nyx.cs.du.edu) ajouta la gestion
       des listes de PIDs.

       Charles  Blake(cblake@bbn.com)  a implementé le tri multi-
       niveaux, la bibliothèque dans le style dirent,  la  corre­
       spondance entre numéro de péripherique et nom de terminal,
       la recherche binaire directe dans System.map, et  beaucoup
       d'autres  chose.  C'est  lui  qui  maintient  actuellement
       l'ensemble proc-ps.


TRADUCTION
       Christophe Blaess, 1997.









































Linux                      9 Juin 1997                          6