next up previous contents
Next: 1.2 Système de fichiers [YB] Up: 1. Premiers pas Previous: 1. Premiers pas

Sous-sections

1.1 Aperçu général

Nous présentons ici ce qu'est Linux, d'où il vient et comment il est distribué actuellement. Pour ceux ayant déjà une connaissance d'autres systèmes d'exploitation, nous proposons également une comparaison avec quelques-uns d'entre eux, sans doute les plus connus.

1.1.1 Un peu d'histoire... UNIX !

1.1.2 Caractéristiques principales [YB]

Linux est un système multi-tâches. Cela signifie que plusieurs programmes peuvent s'exécuter simultanément ; par exemple, vous pourriez rédiger une lettre sur un traitement de textes, tout en attendant qu'un programme d'images de synthèse termine son calcul, et ce en même temps qu'un CD diffuse une musique plus ou moins mélodieuse. Il n'y a pas de limite théorique au nombre d'applications qui peuvent ainsi fonctionner simultanément : les facteurs limitants sont en premier lieu la quantité de mémoire dont dispose l'ordinateur, et en second lieu, la puissance du processeur. Pour fixer les idées, il est très courant d'avoir une cinquantaine de programmes (on dit aussi <<processus>>) s'exécutant sous Linux dès qu'une couche graphique est démarrée (voir le chapitre 4 page [*] sur la couche graphique de Linux).

Ensuite, Linux est multi-utilisateurs. C'est-à-dire que tout est prévu pour que plusieurs personnes utilisent le système, éventuellement simultanément (si le <<câblage>> le permet). En pratique, chaque personne utilisant le système dispose d'un compte1.1, qui peut être vu comme une certaine zone qui lui est allouée, accessible par un nom et un mot de passe. Elle ne peut normalement pas en sortir, et encore moins aller modifier (volontairement ou non) les zones allouées à d'autres personnes. Il existe un mécanisme de droits permettant d'assurer ce contrôle permanent (voir 2.3, page [*]) qui peut paraître contraignant mais évite bien des erreurs.

Linux est de plus fortement <<orienté réseaux>> : il offre tous les outils et tous les mécanismes pour la mise en place de réseaux locaux, l'intégration dans des réseaux existants, la connexion à l'Internet, que ce soit comme source, traiteur ou collationneur d'informations. Héritée de son inspirateur Unix, cette caractéristique fait de Linux l'un des systèmes les plus ouverts qui soit.

Enfin, et c'est probablement ce qui fait sa plus grande force, Linux est Open Source : chacun peut examiner le code en langage C du système, le modifier selon ses besoins, proposer des ajouts ou des améliorations... Aujourd'hui, plusieurs milliers de programmeurs, communicant par l'Internet, participent au développement de Linux. Dès qu'une nouvelle version apparaît, des milliers d'utilisateurs l'installent, la testent, signalent les erreurs. Une entreprise ne peut qu'approcher de la force colossale que représente cette masse.

Ajoutons que s'il fut initialement développé pour les ordinateurs de types PC, Linux existe également sur de nombreuses autres plateformes, à base de processeurs PowerPC, Alpha, 68K, et d'autres. A l'heure où nous écrivons ces lignes, il existe même un projet de portage pour le PalmPilot de 3Com !

1.1.3 Les distributions [YB]

Si l'on veut être rigoureux, le terme <<Linux>> en lui-même ne désigne que le c\oeur du système (appelé le noyau, ou plus communément le kernel), cette zone un peu obscure qui permet d'utiliser le matériel et de communiquer avec le reste du monde. Mais par lui-même, Linux serait bien incapable d'enregistrer le moindre texte tapé au clavier !

La méthode usuelle pour obtenir Linux est d'acquérir l'une des nombreuses distributions qui existent. Une distribution est un assemblage, autour d'un noyau Linux (détaillé dans le chapitre 5, page [*]), d'un ensemble plus ou moins vaste de programmes utilitaires permettant d'utiliser toute la puissance de Linux. En général, ces distributions sont gratuites, et se présentent soit sous forme de CD-ROM, soit de disquettes (pour les petites...), et sont même parfois directement téléchargeables depuis l'Internet (ce qui peut prendre beaucoup de temps !)

Il est possible d'obtenir une distribution, soit en la commandant directement auprès du fournisseur (en général par l'Internet), soit en l'achetant en magasin spécialisé. Ce que l'on paye alors correspond le plus souvent à l'emballage et à la documentation imprimée qui accompagnent le CDROM... Toutefois, il existe des distributions payantes, qui ne sont alors pas librement redistribuables. Enfin, il n'est pas rare de trouver une distribution pour accompagner un ouvrage traitant de Linux, ou une simple revue disponible en bureau de presse...

Dans ce qui suit, nous nous efforcerons de rester aussi général que possible. En effet, la multiplicité des distributions amène à une certaine diversité dans la manière d'appréhender le système : le risque est alors de subir le même sort qu'Unix, qui se décline désormais en plusieurs versions incompatibles entre elles. Linux n'en est pas encore là, mais les différences sont sensibles.

Citons quelques-unes des distributions Linux les plus célèbres :

Il en existe d'autres, bien sûr... Pour plus d'informations, référez-vous à la section 8.3 page [*] pour obtenir des adresses de sites Internet de distributions Linux.



Footnotes

...compte1.1
account en anglais

next up previous contents
Next: 1.2 Système de fichiers [YB] Up: 1. Premiers pas Previous: 1. Premiers pas
kafka.fr@linux-france.org