SOLUTION BUREAUTIQUE

"Small Home Office"



Il s'agit d'une solution bureautique "légère" pour un petit bureau ou le travail à domicile.

Les fonctionnalités

On indique comment installer RedHat 5.2 étape par étape.

Traitement de texte, Tableur, éditeur de Présentations, Dessins, serveur de fax, clients fax, Scanner, configuration réseau entre machines Linux et Windows (via Samba). Accès Web/Email pour toutes les machines via une seule connection web. Firewall.

Environnement Matériel

Voici le matériel utilisé pour cette installation. Il ne figure qu'à titre d'exemple, ce n'est pas une recommandation d'achat.

3 machines : un serveur, une station de travail et un portable.


Serveur

Station de Travail

Portable Thinkpad 560

Processeur

AMD K200

PII 350

Pentium 166

Mémoire

64Mo

128Mo

32Mo

Carte mère

Gigabyte

ASUS P2BS

IBM

Carte graphique

S3

ATI (rage pro)

?

Cartes réseau

Dec Tulip et Accton

Accton

Micronet PCMCIA

Carte SCSI

Adaptec 2940

(intégrée sur la carte mère)


Disque(s)

Seagate 4Go

Fugitsu 1Go

Zip sur SCSI

Quantum Viking 4Go


Lecteur CD

Fujitsu 8X

Sony 20X


Moniteur

Sans marque

Sony 200ps


Scanner

Vobis Highscreen



Modem

USR Sportster 33.6





Vous ne devriez pas rencontrer de problème avec un matériel récent (acheté il y a moins de deux ans). Cependant je vous conseille de consulter la "Hardware Compatibility List" de RedHat à l'adresse : http://www.redhat.com/support

Le seul problème de compatibilité que j'ai pu rencontrer était avec les cartes SCSI. Je devais impérativement utiliser une Adaptec car c'était la seule acceptée par mon scanner (même sous Windows). À ma connaissance seule l'Adaptec AHA 2940 est parfaitement reconnue et supportée par Linux. Pour les autres Adaptec 1505 et 2920, il faut se procurer les drivers ou procéder à des paramétrages plus compliqués.

La solution Windows de départ


Remarque : Winproxy permet aux machines du réseau de partager un accès web mais ne fait pas office de Firewall, il reçoit les requêtes des stations clientes et les répercute sur le web.


La solution Linux

J'ai installé RedHat 5.2 sur les deux desktops et gardé (pour l'instant) Win NT4 sur le portable. J'ai téléchargé (gratuitement) StarOffice 5.0 pour Linux et l'ai installé sur les deux desktops. J'ai téléchargé ( toujours gratuitement) StarOffice 5.0 pour Windows et l'ai installé sur le portable. Vous pouvez vous la procurer à http://www.stardivision.com

J'ai aussi installé certain powertools de RedHat dont je parlerai.


La configuration présentée ici est minimale. Un minimum de paramètres ont été modifiés par rapport à l'installation RedHat de base.

Cette configuration vous permettra en tout cas de démarrer avec quelque chose qui marche. Vous pourrez par la suite l'optimiser.


Nous allons maintenant installer étape par étape les logiciels Linux sur les deux desktop en commençant par le serveur. Ce serveur est connecté au web en permanence via une carte réseau. On peut aussi le connecter au web via le modem.


Puisque nous allons fonctionner en réseau, j'ai arbitrairement attribué les noms suivant aux machines, basés sur leurs processeurs.

Le serveur s'appelle : k200

La station de travail s'appelle : p350

Le portable s'appelle : ibm560


Convention typographique pour les instructions :

Lorsqu'il s'agit d'une commande à taper en mode texte, elle apparaîtra en gras, exemple : ps -ax

Lorsqu'il s'agit d'une action sur un menu que l'on clique avec la souris, le sous-menu apparaîtra en italique, exemple : cliquer sur Fichier


Installation de la RedHat 5.2 sur le serveur (k200)

J'ai reformaté mon disque dur pour procéder à l'installation étape par étape avec vous.


Avant toute chose, sauvegardez tout ce que vous avez sur votre système!!

  1. Soit formatez votre disque ou alors créez une deuxième partition sur votre disque dur. Vous pouvez utiliser Pqmagict.exe de Partition magic ou FDISK de Dos.

  2. Insérez le CDROM No1 dans le lecteur.

Insérez la disque d'installation dans le lecteur, ou si votre Bios le supporte bootez depuis le lecteur de CD.


Le PC boote Linux, il affichera les périphériques reconnus, puis affichera un écran d'accueil.


La procédure d'installation va commencer. Je vous suggère de suivre la procédure d'installation en anglais, c'est celle qui présente le moins de problème. Une fois l'installation terminée on pourra choisir le français comme langue de travail.


On utilisera les flèches Haut et Bas pour naviguer ainsi que la touche <TAB>

Premier Écran

Tapez sur <ENTREE> pour lancer l'installation.


Tapez sur <OK> pour lancer l'installation.


Menu "Choose a language"

"English" est pré-sélectionné.

Tapez sur <OK>, l'installation se fera en anglais.


Menu "What type of keyboard do you have?"

Allez tout en haut de l'écran et sélectionnez "azerty" (si vous avez un clavier français bien entendu).

Tapez sur <OK>


Menu "Installation Method"

"Local CDROM" est pré-sélectionné.

Tapez sur <OK>, l'installation se fera depuis le CDROM

Le système vous demande d'insérer le CD No1 de RedHat. Faites le si ce n'est déjà fait. Tapez sur <OK>.

Vous aurez le message bref (initializing CDROM...)


Menu "Installation Path"

Tapez sur <Install>


Menu "Installation Class"

Tapez sur <Custom>

(C'est l'option la plus sûre. Certains utilisateurs ont eu des problèmes d'installation en choisissant l'option "Workstation" ou "Server". On pourra néanmoins choisir les packages désirés par la suite.)


Menu "SCSI Configuration"

Le système va chercher les cartes SCSI "plug and play" présentes.

Il vous demandera ensuite si vous avez des cartes SCSI. Si oui sélectionnez "Yes", puis le type de carte, si le système n'a pu détecter seul le modèle présent.


Menu "Disk Setup"

Il vous demande quel outil vous voulez choisir pour configurer vos disques. Choisissez "Disk Druid" (option par défaut)


Menu "Current Disk Partitions"

C'est un menu particulièrement important. C'est là que l'on va partitionner et installer les disques.

Montage de la partition "root"

Appuyez sur <TAB> et puis <ADD>

Vous aurez un sous-menu "Edit New Partition" avec un masque de saisi à l'écran.

Dans le champ "Mount Point" entrez le caractère slash: /

Appuyez sur <TAB>

Dans le champ "Size (Megs)" entrez le chiffre : 100 (taille par défaut)

Appuyez sur <TAB>

Vous serez positionnez sur le champ "Growable?:", appuyez sur la barre Espace du clavier pour insérer une astérisque.

Veillez à ce que "Linux Native" soit sélectionné par défaut

Appuyez 2 fois sur <TAB>

Dans le champ "Allowable Drives", veuillez à ce qu'il y ait une astérisque devant hda


Appuyez sur <OK>, la partition "root" sera configurée.


Montage de la partition "usr"


Appuyez sur <ADD>

Vous aurez un sous-menu "Edit New Partition" avec un masque de saisi à l'écran.

Dans le champ "Mount Point" entrez le caractère slash: /usr (en minuscule)

Appuyez sur <TAB>

Dans le champ "Size (Megs)" entrez le chiffre : 150 (taille par défaut)

Appuyez sur <TAB>

Vous serez positionnez sur le champ "Growable?:", appuyez sur la barre Espace du clavier pour insérer une astérisque

Veillez à ce que "Linux Native" soit sélectionné par défaut

Appuyez 2 fois sur <TAB>

Dans le champ "Allowable Drives", veuillez à ce qu'il y ait une astérisque devant hda

Appuyez sur <OK>, la partition "usr" sera configurée.


Montage de la partition "swap"


Appuyez sur <ADD>

Vous aurez un sous-menu "Edit New Partition" avec un masque de saisi à l'écran.

Dans le champ "Mount Point" n'entrez rien.

Appuyez sur <TAB>

Dans le champ "Size (Megs)" entrez le chiffre : 125 (taille maximum)

Appuyez sur <TAB>

Vous serez positionnez sur le champ "Growable?:", n'entrez rien.

Appuyez sur <TAB>, sélectionnez "Linux Swap"

Appuyez sur <TAB>

Dans le champ "Allowable Drives", veuillez à ce qu'il y ait une astérisque devant hda (et rien sur les autres)

Appuyez sur <TAB>

Appuyez sur <OK>, la partition "usr" sera configurée.


Voilà ce que vous devriez avoir :


Mount Point

Device

Requested

Actual

Type

/

hda1

100M

Dépend de votre système

Linux Native

/usr

hda5

150M

Dépend de votre système

Linux Native


hda6

125M

Dépend de votre système

Linux swap



Note : Sous "Actual" vous aurez un chiffre beaucoup plus important défini par votre système.


Montage d'autres disques

Si vous avez d'autres disques à monter, ils seront listés dans "Mount Point". Par exemple, ici le disque Zip s'appelle ici "sda4". Le deuxième disque dur s'appelle "hdc1".

Pour monter "sda", il suffit de le sélectionner et de répéter la procédure que nous venons de suivre plus haut.




Mount Point

Device

Requested

Actual

Type

/

hda1

100M

Dépend de votre système

Linux Native

/usr

hda5

150M

Dépend de votre système

Linux Native


hda6

125M

Dépend de votre système

Linux swap

/D

hdc1


1622M

Linux Native

/Zip

sda4


95M

DOS 16-bit >=32


Note : un même disque physique se termine toujours par la même lettre. Les partitions portent un numéro. hda1, hda5 et hda6 font parties du même disque. hdc1 appartient ici à un deuxième disque physique.

Les disques montés sur bus SCSI ont un nom de "Device" qui commence pas "s". sda4 ici pour le Zip.


Exemple de configuration :

Ici on a monté le deuxième disque dur ("hdc1") comme /D

Ici on a monté le disque Zip ("sda4") comme /Zip, le type de partition est DOS.


Une fois que vous êtes satisfait des partitions, tapez sur <OK>, et acceptez les changements de la table de partition.


Menu "Active Swap Space"

Le système vous demande l'autorisation de monter le "swap" sur hda6 et de formater cet espace. tapez sur <OK>.


Menu "Partition to format"

Mettez une astérisque devant hda1 et hda4.

Si vous avez d'autres partitions existantes (telles que hdc1 dans notre exemple) que vous souhaitez préserver ne cochez pas la case correspondante car le système formaterait l'espace disque!

tapez sur <OK>


Menu "Components to Install"

Mettez une astérisque devant les packages suivants :

[*] Printer Support

[*] X Window System

[*] DOS/Windows Connectivity

[*] Graphics Manipulation

[*] Networked Workstation

[*] Dialup Workstation

[*] NFS Server

[*] SMB (Samba) Connectivity

[*] Anonymous FTP Server (si vous voulez donner un accès FTP)

[*] Web Server (si vous voulez installer le serveur Web Apache)

[*] Network Management Workstation


tapez sur <OK>

Le système va prendre environ 15 minutes pour formater les disques et installer les packages. Soyez patient!


Menus "Probing"

Le système devrait détecter votre souris (PS/2 dans mon cas). Tapez sur <OK>. Acceptez le choix par défaut (ici "Generic Mouse PS/2").

Le système devrait détecter votre type de carte graphique Tapez sur <OK>. Acceptez le choix par défaut


Menu "Monitor Setup"

Choisissez votre écran dans la liste. Prenez "Generic Multisync" ou "Generic Monitor"si vous ne reconnaissez pas le type de votre écran. (Le mien est sans marque, j'ai pris "Generic Multisync".) tapez sur <OK>

Le système va déterminer la meilleure configuration pour votre carte. Acceptez le choix par défaut (ici Color depth:"8 bits per pixel" et Resolution: "1024x768").


Menu "Network configuration"

"Do you want to configure LAN networking for your installed system?"

Dans le cas ou vous avez au moins une carte réseau installée tapez sur <YES>

Si vous avez une carte récente "plug and play", le système la détectera. Sinon choisissez le type de carte.


Menu "Boot Protocol"

Choisissez "Static IP Adress" (l'option par défaut). tapez sur <OK>


Menu "Configure TCP/IP"

Nous allons profiter de cette occasion pour configurer la première carte réseau : Celle qui sera connectée à l'internet.

Jetez un coup d'oeil à la note sur la configuration réseau.

Voilà le masque de saisi que vous aurez à l'écran :


IP address: --------------

Netmask: --------------

Default gateway (IP): --------------

Primary nameserver: --------------


On prendra les paramètres definis dans la configuration réseau dans notre exemple :


IP address: 190.23.55.74

Netmask: 255.255.255.161

Default gateway (IP): 190.23.55.94

Primary nameserver: 190.23.45.2


tapez sur <OK>


Menu "Configure Network"


Domain name: --------------

Host name: --------------

Secondary nameserver: --------------

Tertiary nameserver: --------------


On prendra les paramètres définis dans la configuration réseau.


Menu "Configure Network"


Domain name: nom_du_fai.fr

Host name: k200.nom_du_fai.fr

Secondary nameserver: 190.23.45.4

Tertiary nameserver:


tapez sur <OK>


Menu "Configure Timezone"

Choisissez Europe/Paris


Menu "Services"

Le système vous demande quels services doivent démarrer automatiquement.

Veillez à ce qu'il n'y ait pas d'astérisque devant "gpm", et "sendmail"

tapez sur <OK>


Menu "Configure Printer"

Si vous avez une imprimante, tapez sur <YES>

Choisissez l'option appropriée (local).

Acceptez les options par défaut. Le système détectera le port parallèle sur lequel vous avez branché l'imprimante.

Choisissez la marque et le modèle de votre imprimante (ou celle qui s'en rapproche le plus).

tapez sur <OK>

Dans le menu suivant prenez "a4" pour le champ "Paper Size".


Menu "Root Password"

Choisissez un mot de passe.


Menu "Bootdisk"

Le système vous demande si vous voulez une disquette de démarrage. Répondez <YES>.

Insérez une disquette dans votre lecteur et tapez sur <OK>.

Gardez la précieusement!


Menu "Lilo Installation"

Je vous conseille pour l'instant de sélectionner <Skip> et de ne pas installer Lilo. Vous utiliserez votre disquette de démarrage pour booter Linux.

Une fois l'installation terminée, tapez sur <OK> pour rebooter.


Redémarrage


Après avoir rebooté la machine vous aurez un écran d'accueil avec :

k200 login:

Entrez root <ENTER>

puis le mot de passe et <ENTER>

vous aurez à l'écran :

[root @ k200 /root]#


Ensuite entrez startx pour lancer XWindow, votre environnement graphique.


Premiers pas sous XWindow

Il y a 3 choses que vous devez apprendre impérativement :

  1. Monter/Démonter un lecteur de disquette ou de CDROM

  2. Installer de nouveaux packages

  3. Utiliser un gestionnaire de fichiers.

Monter un CDROM

Cliquez sur le bouton droit de la souris, sélectionnez les sous-menus Administration, puis Disk Management

Vous aurez le menu "User Mount tool".

Vous trouverez votre CDROM sous /dev/cdrom iso9660

Pour monter le CDROM, cliquez sur Mount

Installer de nouveaux packages

Allez en bas du control panel et cliquez sur l'icône qui ressemble à un "paquet cadeau", c'est le "Package Management" Glint.

Autre solution : Vous pouvez aussi taper glint dans le fenêtre "nxterm".

Un avantage très appréciable de "glint" est qu'il vous permet d'installer plusieurs packages à la fois. Lorsque le package A est dépendant du package B, il est difficile de les installer de manière séquentielle. Il faut donc les installer en même temps. C'est ce que permet "glint".

Une fois glint lancé, cliquez sur le bouton Configure et vérifiez que le "Package path:" a pour valeur : /mnt/cdrom/RedHat/RPMS

Si les packages étaient dans le répertoire i386 sur un autre type de CDROM, il faudrait mettre dans le champ "Package path:" /mnt/cdrom/i386

En cliquant sur le bouton Available vous aurez la liste des packages disponibles.

Installer un gestionnaire de fichiers

Je vous suggère d'installer l'utilitaire FileRunner. Vous le trouverez sur le 2ème CD de RedHat PowerTools ou sur ce site :

FileRunner-2.5-1.i386.rpm


Une fois telechargé, vous pouvez décompresser ce fichier.

  1. Ouvrez une fenêtre "nxterm"

  2. Mettez vous dans le répertoire où vous avez telechargé le fichier (exemple : cd /Temp)

  3. Tapez : gzip –d FileRunner-2.5-1.i386.rpm.gz , le fichier sera décompréssé

  4. Tapez : rpm –ivh FileRunner-2.5-1.i386.rpm , le fichier sera installé.


Finir notre configuration réseau

Nous avons profité de la routine d'installation de Linux pour configurer la première carte. Il nous faut nous occuper de la deuxième pour notre LAN interne.

1) Allons dans le Control Panel.

2) Cliquons sur l'icône du noyau "Kernel Daemon Configuration" (symbole noyau)

Cliquez sur add

Dans le menu "Module Type" choisissez eth puis faites <OK>

Dans le menu "Module Definition" pour :

Which Module Type : choisissez eth1 (c'est la 2ème carte, la première est eth0)

Which Module : choisissez le type de votre carte

Faites <OK> lorsque vous êtes satisfait des choix.

3) Cliquons sur l'icône de "System Configuration" (symbole du chef d'orchestre)

Cliquez dans le sous-menu Basic host information

Cliquez sur Adaptor 2

IP Adress : 192.168.1.1

Netmask : 255.255.255.0

Net Device : eth1

Kernel Module : le type de votre carte.


Cliquez sur Accept puis Activate Change dans le menu suivant.

4) Cliquons sur l'icône de "Network Configuration" (symbole du réseau)

Dans le menu "Network Configurator" allez sur l'interface eth1 (que nous venons juste d'ajouter).

Cliquez aussi sur Activate pour rendre l'interface active.

Ensuite cliquez sur Edit. Cochez Activate Interface at boot time

5) Cliquez sur Routing, puis cochez Network Packet Forwarding


Allez ensuite à la section IP Masquerading


Installation de StarOffice 5

Avant d'installer StarOffice vous pouvez jeter un coup d'oeil à un descriptif.

Allez tout d'abord sur le site de www.stardivision.com

Téléchargez GRATUITEMENT la version Linux de StarOffice 5 dans la version qui vous convient (Français, Anglais ou Allemand).

Vous devez remplir un formulaire d'enregistrement et devez fournir au minimum vos nom, prénom et adresse E-Mail. Un premier code d'installation vous sera donné. Sauvegardez-le. Ce code est calculé en fonction de vos noms, prénom et adresse E-Mail. Lors de l'installation, fournissez les mêmes informations lors de l'installation.

Une clé d'installation générée pour Pierre Dupond avec l'adresse E-Mail pdup@worldnet.fr ne marchera pas avec l'adresse E-Mail pdupond@easynet.fr!

Vous allez récupérer un gros fichier de 66Mo portant un nom tel que "so50_33.tar"

Au niveau du répertoire racine, créez un répertoire temporaire tel que /Temporaire

Si vous utilisez FileRunner, mettez le répertoire /Temporaire dans une des fenêtres, et le répertoire contenant notre fichier "so50_33.tar" dans l'autre. Sélectionnez "so50_33.tar" et cliquez sur le bouton central UnArc de FileRunner. Il faudra quelques minutes pour décompresser ce gros fichier. Si vous n'avez pas installé FileRunner vous pouvez bien sûr utiliser la commande untar.

Nous avons maintenant dans notre répertoire /Temporaire les sous-répertoires et fichiers suivants :

/Temporaire

/so50/

/glibc2_inst

/office50_inst

/so50_doc

readme_33

Allez dans office50_inst depuis une fenêtre nxtem en entrant cd /Temporaire/so50/office50_inst

Maintenant tapez ./setup (il y a un point "." devant l'antislash "/")

L'installation se lance toute seule. Suivez les "Assistants graphiques" de l'écran.

Vous aurez le choix entre différents types d'installation (mini, personnalisée, complète).


Une fois l'installation terminée, on peut lancer le programme en entrant soffice depuis la ligne de commande.


Installation de Hylafax

Hylafax est un serveur de fax très puissant. Il fonctionne en mode client/serveur. Il est idéal pour une petite entreprise.

Installer les Packages

Tous d'abord téléchargez depuis ce même site les fichiers :

ghostscript-5.10-6-patch-980714-1.noarch.rpm

ghostscript-fonts-other-5.10-6.noarch.rpm

ghostscript-fonts-std-5.10-7.noarch.rpm

hylafax-4.0pl2-3rh5.i386.rpm

libgr-devel-2.0.13-13.i386.rpm

libjpeg6a-6a-2.i386.rpm


En vous mettant dans le répertoire contenant les fichiers faites :


rpm –Uvh –nodeps ghostscript-fonts-std-5.10-7.noarch.rpm


Ceci "forcera"l'installation de ghostscript-fonts-std-5.10-7.noarch.rpm (car il y a un conflit avec la version ghostscript 4.03)


Pour les autres packages, utilisez glint.

Astuce : sélectionnez tous les packages à installer et cliquez sur Install pour que l'installation se fasse en une fois.


Installer et Configurer Hylafax

Le Modem

Tout d'abord, installez le modem si ce n'est déjà fait.

En allant dans le Control Panel, cliquez sur l'icône représentant le modem.

Vous verrez une table de correspondance entre la nomenclature Linux et DOS pour les ports série.

"Cua0" correspond à "COM1", "cua1" correspond à "COM2" et ainsi de suite...

Cliquez deux fois sur le numéro correspondant.

Hylafax setup

Entrez la commande faxsetup

L'installation se lance. Un message vous dit que le logiciel n'a pas trouvé "/bin/egetty". Ce n'est pas grave on en a pas besoin.


Un dialogue s'ensuit.

Country code [1]? entrez 33 pour la France

Area code []? entrez 1 pour Paris

Long distance dialing prefix [1]? entrez 0

International dialing prefix [011]? entrez 00

Dial string rules file [etc/dialrules]? entrez etc/dialrules.europe


Choisissez les options par défaut pour le reste des questions.


Ensuite le système vous demande si vous voulez ajouter un modem. Répondez "yes".

Un nouveau dialogue s'ensuit.

Serial port that modem is connected to []? entrez cua0 (pour COM1 par exemple)


Choisissez les options par défaut pour le reste des questions.


Ensuite le système va détecter automatiquement votre modèle de modem. Prenez toujours les options par défaut


Ensuite le système va vous poser la question suivante (très importante) :

Should I run faxmodem for each configures modem [yes] ? Repondez "yes".


Il y a une chose que le logiciel a oublié de faire et que nous devons paramètrer à la main.

Éditez le fichier /etc/inittab et insérer la ligne à la fin du fichier :

mo:2345:respawn:/usr/sbin/faxgetty cua0

("cua0" si c'est le port choisi précédemment)


Rebootez le système. Et faites les tests suivants.

Dans une fenêtre "nexterm" tapez : faxstat

vous devriez avoir comme réponse :


HylaFAX scheduler on hostname: Running

Modem modem (+x.xxx.xxxx): Running and idle


Pour tester l'installation, envoyez un premier fax en faisant : sendfax –n –d "01.12.13.14.15"mondocument.ps

L'option "–n" indique qu'on inclut pas de page de garde, "-d" est pour un envoi direct.

"01.12.13.14.15" est le numéro de fax test (bidon ici bien sûr). Il sera numéroté tel quel. Vous auriez pu aussi mettre à la place : "+33.1.12.13.14.15" pour un numéro sur Paris.


"mondocument.ps" est un document postscript. Si vous n'avez pas de document postscript sous la main vous pouvez envoyer la page de garde en faisant : sendfax –d "01.12.13.14.15"

La page de garde par defaut sera envoyée.


Allez à l'adresse http://cirl.meei.harvard.edu/hylafax/linux/INSTALL-linux5.x-v4.0pl2.html

si vous voulez avoir d'autres renseignements.

Installer un client pour Hylafax

Vous pouvez installer une interface graphique "cliente" sur toutes les machines du réseau et donc partager l'accés au fax.

J'ai installé SuSEFax en Java. Telechargez SuSEFax. Dans un repertoire temporaire "temp". Tapez cd /temp pour vous y positionner depuis une fenêtre "nexterm".

utilisez glint ou faites rpm –Ivh SuSEFax.rpm

Mettez dans la partie gauche de FileRunner le repertoire /temp et /usr dans la partie droite. Copiez tout ce qui est



Installation du Scanner

La plupart des scanners de marque Microtek, Mustek et HP sur bus SCSI ne présentent pas de problème.


Installer SANE (Scanner Access Now Easy)

Vérifiez que votre scanner sur bus SCSI est bien reconnu par le système.

Depuis une fenêtre "nxterm", tapez :

cat proc/scsi/scsi

Vous aurez la liste de vos périphériques SCSI

Telechargez les fichiers suivants :

gimp-libgimp-1.0.1-2.i386.rpm

sane-0.74-1.i386.rpm

Installez-les en même temps en utilisant "glint".

Tapez : xscanimage depuis une fenêtre "nxterm".

Un menu vous demandera se sélectionner la source. Dans notre cas, il nous propose microtek:/dev/sgc. Le scanner démarrera et le fichier scanner sera sauvegarder dans votre répertoire sous le nom : out.prn

Ce fichier peut être ensuite récupéré par un logiciel de traitement d'image comme "Gimp".


Faire un lien avec Gimp

Si vous voulez, vous pouver scanner directement dans "Gimp".

depuis une fenêtre "nxterm", tapez :

ln -s /usr/local/bin/xscanimage ~/.gimp/plug-ins

Cette commande créée un lien symbolique entre "xscanimage" et les plug-ins de Gimp.



Notes :

Configuration IP Masquerading/Firewall

Le principe est simple. Une machine est connectée sur l'internet et en même temps au réseau local interne de l'entreprise. Elle à au minimum deux cartes ethernet et donc deux adresses IP. Une interne et l'autre externe.

Installation des cartes

Je conseille de prendre deux cartes de marque différente. En effet après avoir tenté d'installer deux cartes rigoureusement identiques j'obtenais un "gel" du système. D'après les techniciens de RedHat la solution est de recompiler le Kernel si on installe deux cartes rigoureusement identiques.

Une carte configurée eth0 et l'autre eth1.

Assignation des adresses

La machine k200 (le serveur) sera notre passerelle. Elle aura deux adresses.




k200

(externe)

k200

(interne)

p350

ibm560

Module

eth0 (1ère carte)

eth1 (2ème carte)

eth0

eth0

Adresse IP

190.23.55.74

192.168.1.1

192.168.1.2

192.168.1.5

Masque de sous-réseau

255.255.255.161

255.255.255.0

255.255.255.0

255.255.255.0

Passerelle

190.23.55.94


192.168.1.1

192.168.1.1



Les paramètres de connection externe (Adresse IP, Masque de sous-réseau, Passerelle) vous sont fournis par votre fournisseur d'accès.

Pour la partie interne, vous êtes libre. Cependant on conseille en général les adresses 192.168.1.x pour les réseaux internes.

Allez dans le répertoire "etc/rc.d" et editez le fichier "rc.local" dont le listing est donné ici.

Ajoutez les lignes suivantes qui sont en vert , ne faites aucune autre modification!


#!/bin/sh


# This script will be executed *after* all the other init scripts.

# You can put your own initialization stuff in here if you don't

# want to do the full Sys V style init stuff.


/sbin/ipfwadm -F -p deny

/sbin/ipfwadm -F -a m -S 192.168.1.0/24 -D 0.0.0.0/0


/sbin/depmod -a

/sbin/modprobe ip_masq_ftp.o

/sbin/modprobe ip_masq_irc.o



if [ -f /etc/redhat-release ]; then

R=$(cat /etc/redhat-release)


arch=$(uname -m)

a="a"

case "_$arch" in

_a*) a="an";;

_i*) a="an";;

esac


# This will overwrite /etc/issue at every boot. So, make any changes you

# want to make to /etc/issue here or you will lose them when you reboot.

echo "" > /etc/issue

echo "$R" >> /etc/issue

echo "Kernel $(uname -r) on $a $(uname -m)" >> /etc/issue


cp -f /etc/issue /etc/issue.net

echo >> /etc/issue

fi


Rebootez.


Une fois cette configuration réalisée, toutes les machines du réseau auront accès au web de manière transparente, comme si elles étaient elles même connectées à l'internet en direct. La beauté de cette solution est que les machines internes sont invisibles depuis le web et que l'accès à l'internet est aussi rapide depuis les machines clientes que depuis le serveur.



Configuration Samba


Samba vous permet de transformer toute station Linux en serveur Windows.

Il suffit d'éditer le fichier "etc/smb.conf" de notre serveur (k200). Ce fichier est assez complexe. Je vous conseille de ne le modifier qu'au minimum dans un premier temps.

Voila les quelques lignes à modifier qui sont en vert:


#======================= Global Settings =====================================

[global]


# workgroup = NT-Domain-Name or Workgroup-Name

workgroup = votre_nom_de_workgroup


# server string is the equivalent of the NT Description field

server string = Samba Server is running on Host votre_nom_de_machine


# This option is important for security. It allows you to restrict

# connections to machines which are on your local network. The

# following example restricts access to two C class networks and

# the "loopback" interface. For more examples of the syntax see

# the smb.conf man page

hosts allow = 192.168.1.


Allons un peu plus loin dans le fichier...


#============================ Share Definitions ==============================

[homes]

comment = Home Directories

browseable = yes

writable = yes


Tout en bas du fichier...


[CD]

comment = CD-Rom

path=/mnt/cdrom #le CDROM est monté sur ce repertoire

public=yes

[D]

comment = Disque D

path = /D # j'ai monté un disque sur le répertoire /D

public = yes

writable = yes

[Zip]

comment = Disque Zip

path = /Zip # j'ai monté le Zip sur le répertoire /Zip

public = yes

writable = yes


Ce sont des modifications légères qui vous permettront de vous connecter. Les possiblités de configuration de "smb.conf" sont presque innombrables!


Le problème des mots de passe sous Windows

Win 95 (OSR1) et Win NT4 (avec le SP3) on modifié la manière dont le système encrypte les mots de passe. Si vous ne faites rien, vous ne pourrez vous connecter sur votre serveur Linux (ici k200). Les tentatives de login seront rejetées.

La solution consiste à modifier la base de registre de vos machines 95 et NT4 à l'aide de ces petits utilitaires.

Utilisez le fichier Win95_PlainPassword.reg pour Win 95 et le fichier NT4_PlainPassword.reg pour Win NT4.

Une fois la base modifiée, les machines Windows enverront les mots de passe non cryptés sur le réseau.

Cliquez deux fois sur le fichier et rebootez la machine windows.