Le Petit Journal du Linuxien Novice
© 1999-2007 César Alexanian. Hébergé officiellement chez Linux-France. Serveur principal tournant sous GNU/Linux chez NFrance Conseil
À SUIVRE...
Aucun lien
STATS

[ Nedstat ]
Dernière mise à jour : vendredi 30 novembre 2007

Des idées en vrac : vos proposition...

Je reçois beaucoup de propositions d'idées, de projets... n'ayant pas le temps de tout faire, je me permets de vous soumettre certains d'entre eux à toutes fins utiles. Cette page est la vôtre. N'hésitez pas à y contribuer d'une façon ou d'une autre !


Séti pas curieux ?

Ce projet vous intéresse ? Prenez contact avec Julien.


Accélérer StarOffice au démarrage

Vous avez une idée là-dessus ? Prenez contact avec Gilles.


Ma linuxette perd la boule...

Suite et fin heureuses des mésaventures de Bernard !

Bonjour Grand Gourou !
Il m'aura fallu, pour ce faire, changer de carte-mère et, dans la foulée, de disque consacré à Linux. Mais cela m'aura appris plusieurs choses dont je te fais part, afin que tu juges si tu dois les répercuter sur d'autres néophytes comme moi.
D'abord, lorsqu'on dispose de deux disques durs de caractéristiques dissemblables, en l'espèce un DMA 33 et un DMA 66, et d'une carte mère incorporant le contrôleur, il faut éviter le montage classique :

  • Eide-1 = disque C (maître) + disque D (esclave)
  • Eide-2 = Cédérom (maître) + Zip ([ou autre] esclave)

Il faut au contraire adopter la disposition :

  • Eide-1 = disque C (maître) + Cédérom (esclave)
  • Eide-2 = disque D (maître) + Zip ([ou autre] esclave)

Cela permet d'éviter le ralentissement du plus rapide par le plus lent, et autorise l'utilisation de nappes 80 fils pour le DMA-66, qui s'en trouve fort bien.
Ensuite, tu peux signaler que la Mandrake 7.1 est indiscutablement bien plus facile à installer que la 7.0 ou la 7.02, du fait que le processus d'installation... n'est plus bogué en "expert". Cela permet des choix extrêmement intéressants. En outre il y a maintenant une option "refus de choix détaillé" (ou similaire) en fin du choix des logiciels à installer. Excellent, parce que le choix détaillé... est abstrus, obscur, abscond et pour tout dire d'utilisation discutable... d'autant qu'il est bogué (erreurs de calculs lors des successions sélection-déselection-resélection etc.)
Mais l'astuce des choix entraînant les chargements en amont fonctionne parfaitement et prouve l'extrême sérieux de l'équipe.
Ainsi, si le logiciel Toto ne peut fonctionner qu'avec la bibliothèque Zig&Puce, laquelle nécessite le grapheur Hergé, le simple fait de choisir Toto entraîne bien le chargement des trois.
Ce n'est pas toujours le cas...
En revanche, si le partitionnement semble bien se passer le "montage" des partitions sélectionnées est toujours ... euh! ... nous dirons "délicat", lors d'une partition mixte Windows & Linux, même si l'on formate la Fat-32 avant de lancer l'install Linux. La Fat-32 est bien reconnue, mais elle fragilise tout le reste du processus de formatage et montage. A noter toutefois que je tourne sans problème apparent avec un 15 gigas sur lequel j'ai une Fat-32 de 3 Go, une hdc5 "/" de 4 Go (montage refusé), une petite "swap" de 300 Mo (montée) et une hdc6 "/home" de 8 Go (montée). On verra si ça tient !...
Un petit truc que je n'avais trouvé nulle part : pour installer commodément des icônes sur le bureau, il faut procéder en quatre temps :

  1. Installer "Kruiser" dans la bande du bas :
    "Tableau de bord" + "ajouter une application" + "Applications" + "Outils fichier" + cliquer sur la ligne "KDE Explorer".
  2. Cliquer (une fois ;-) sur l'icone de Kruiser et dans la ligne-menu, dérouler "Affichage" et cliquer sur détails. IDEAL.
  3. Lancer Kruiser et dans le tableau ouvert, partie de gauche (arbre hiérarchique) cliquer sur "/Home" puis "/.KDE" (lire "point-KDE") et enfin sur "/Templates".
    Faire glisser "programme-kdelnk" depuis la partie droite sur la ligne "desktop" quelques lignes hierarchie (à gauche) plus bas et l'y déposer.
  4. Refermer Kruiser et avec la touche de droite rafraîchir le bureau.
  5. La roue apparaît. Il ne reste plus, ("propriétés" avec la touche de droite) comme sous Windows, qu'à paramétrer ce "raccourci" qui ne dit pas son nom avec le nom choisi pour le programme dont on vient de créer l'icône et à choisir l'icône définitive voulue en cliquant sur celle qui est proposée par défaut. Car il n'y a, pour moi, pas de doute : le raccourci est une des meilleures choses de l'interfaçage graphique.

Enfin la réinstallation du Djinn-Gazel (Numéris - interne/PCI et des logiciels y afférents (Isdn4k-Utils, KcmKisdn et Kisdn) donne toujours lieu à des comportements mystérieux. Il y a là-dedans des abîmes insondables où il est risqué de plonger sa cervelle, elle risquerait de ressortir en beignet, tant ça chauffe...
Des spécialistes avertis comme ceux qui m'ont éclairé de leurs avis, justement... n'ont pas les mêmes, d'avis !!!
Alors... (Vlouf... vlouf... un petit ange passe !!!).
Mais tant qu'on arrive à faire marcher la bête... (Vlouf... vlouf... vlouf... Un ange obèse passe !!!).
Remarque qu'un Djinn, c'est un diablotin et une Gazelle ça saute fort bien !!! Après ça, va te demander pourquoi la mise en connexion est quelquefois sautillante !!!
Petite note de votre serviteur à notre ami Bernard : As-tu pensé (c'est un peu tard) à formater tes partitions Linux en ReiserFS ? C'est un système de fichiers journalisé qui protège les disques en cas de coupure intempestive (EDF, coup de colère, etc.).
Bon ! César, si la fantaisie te vient de m'écrire, tu seras lu avec beaucoup de plaisir, même s'il est question du sexe des anges, du feu au lac, ou de la Guerre des Gaules ! ...
R. Ce fut un plaisir pour moi de te lire et avec tant d'enthousiasme. Mets-m'en un peu comme ça chaque semaine et l'hiver me paraîtra moins long =:)

p>Vous sauriez le dépanner ? Prenez contact avec Bernard.

Remonter

Site réalisé sous Gnu-Linux en PHP mis en forme avec Quanta et mis en ligne grâce à gFTP sous la Mandrake 9.1