Supertiti Reine d
© 1999-2007 César Alexanian. Hébergé officiellement chez Linux-France. Serveur principal tournant sous GNU/Linux chez NFrance Conseil
À SUIVRE...
Aucun lien
STATS

[ Nedstat ]
Dernière mise à jour : vendredi 30 novembre 2007

Les réclamations
de la copine du “lixunien novice”

jules

Voilà, j'me présente : je suis Rebecca.

Bon internet, c'est chouette... mais j'ai un peu de mal à m'intéresser ; il est vrai que je n'ai pas le contact facile...

En revanche, il y en a un qui jubile, c'est mon copain César. Mais si, César Alexanian, le «lixunien novice».

Lui : Internet c'est génial.
Moi : Ouais, c'est bien. Hmm.

Ah ! mais, il a même converti notre patron (on travaille dans la même boîte, et on se prend la tête pour le même boulot, la PAO). De toutes façons les clients y viennent, c'est plus rapide, quoi !

Alors, il me fait voir comment ça marche, le E-mail : c'est bon, je vais retenir, c'est simple, c'est pas la peine de noter. Eh bien, devinette : j'y touche pas... j'retiens pas.

Tous les jours, il fait son petit tour pour voir si le facteur est passé.

  • Avant.
    Moi : Qu'est-ce que tu fais encore ?
    Lui : Je regarde mon courrier.
  • Maintenant.
    Moi : T'es où ? ah, tu regardes tes messages .
    Lui : Mmm, mmm.

Et voici la chaussette sur le tas de linge, j'ai nommé : Linux... Oh là là !!!

C'est intéressant. Gratuit en plus ; contrairement aux journaux qu'il entasse et que je cherche à caser (ou à jeter [quand te décideras-tu à jeter ce vieil égouttoir à vaisselle ? ndc]).

Lui : Non, je veux pas les mettre à la poubelle !
Moi : Mais t'en fais quoi ? ah, bon ! tu les relis ? oh, c'est pas vrai...

Et si c'est vrai ! Il se renseigne un peu partout, sort des imprimantes, fouine, achète, lit au lit et me rebat les oreilles.

Moi : Tiens, c'est quoi ce magazine ? pff... (Que je suis lasse !!)

Et pratiquement tous les jours, il me rebat les oreilles, avec Linux et les E-mail qu'il reçoit concernant... encore Linux . Des E-mail, qui viennent de tous les coins du monde.

Lui : Eh ! j'ai eu trente visites sur mon site, aujourd'hui. Y'en a un qui m'a écrit du Canada, de Chine (et j'en passe).
Moi : (sourires).

Et puis, son site fait des émules, «tout» internet donne son avis.

Y'en a qui écrivent des tartines, et des tartines, ripostent, ou, sont tout à fait d'accord.

Moi : Mais tu les connais pas ces gens-là...
Mais oui, c'est sympa !
Il nous inviterait pas chez lui par hasard, ce canadien non ?!... ah ! ça te plaît, tout ça, hein ?

Qu'il est content, qu'il est heureux mon Césarito, d'autant plus qu'il fait à présent, partie de Linux-France.

Enfin, je vais arrêter là. C'est clair : j'arrive pas à évoluer et c'est tant pis.

«Tout» internet : Mais qu'est-ce qu'elle aime, celle-là ?!
Moi : J'adore les animaux, particulièrement les félins, les reptiles me fascinent, j'aime la belle vaisselle (j'en connais un que j'ennuie avec ça, d'ailleurs), les petits gadgets, les jeux vidéo.

Je sens que ça pouffe. Alors, on se moque ? C'est pas grave. Personne n'est parfait.

«Tout» internet : Mon Dieu ! qu'elle est agaçante !!

Mais qu'est ce qui m'arrive moi ? Aïe, est-ce que j'y viendrais... à communiquer par Internet ?

Et puis d'abord, je l'AIME mon César.

N'oubliez surtout pas de m'incendier !!!


Hello, me revoilà... hihi...

Maintenant j'ai même un nom à moi pour qu'ON M'ÉCRIVE, eh oui, je dois certainement y prendre goût, suis-je donc si influençable, oh pfff... c'est pas grave, y'a pas "mortadella"...

Bon, où en étais-je ? Ah, oui... en fait au début je voulais m'appeler Supertiti, reine d'Égypte, mais César m'a dit et m'a répété (j'avais compris, mais il aimerait bien que je sois un peu débile) que c'était trop long.

Bon ben, Supertiti, tout simplement. Pas très original apparemment, ça existe déjà.

Alors, ce sera Riffifi, avec deux "f", parce que avec un "f" ça existe déjà, voilà et toc !

Contactez-moi donc, au Riffifi Site (eh, on dirait une pub) chez César machin truc.fr ou .com...

En fait, j'ai pas beaucoup de boulot, en ce moment, alors je m'occupe et je fais ce que je peux, na.

Ouais, ouais, ouais, ouais, lalalala... Tiens hier, j'ai nettoyé mon four, il en avait bien besoin. Est-ce que ça intéresse quelqu'un ???

Ouais, je crois pas que je vais "appâter" avec cette inconsistante affaire.

Alors, heu...heu... alors... heu... ça va ? On tient le coup ? Je vais y arriver, je vais trouver quelque chose... heu... Ouiiii : ne devenez pas dépendant de votre portable, faites plutôt ressortir son côté pratique... un jour dans le train, un pas-bien-voyant avec son chien en plein milieu de l'allée (on fait des serpillières vivantes maintenant, que même quand on marche dessus, ça fait comme les cartes d'anniversaire rigolotes*), donc, ce monsieur a un téléphone portable. Et vas-y que je téléphone, et que je parle fort, mais peut-être parlait-il à un pas-bien-entendant ; dans ce cas à quoi ça sert à part empêcher les gens de lire, de réfléchir à des mots fléchés ou de s'assoupir comme moi (je suis une marmotte). Une femme derrière lui finit par lui dire qu'ils vont faire une loi pour ne pas abuser de son portable (pas son portable à lui, bien-sûr) :

- Mais, madame, c'est pour le boulot, vous ne prenez pas le train ? Tout le monde dans le train a son portable, ça sonne partout dans le train, c'est tout à fait normal, c'est la vie, madame... vous prenez pas souvent les transports en commun ... (je dégrossis).

Alors, le cri du cœur l'emporte et je m'y mêle un peu et je dis que c'est grave. Et puis, arrive le "n'importe quoi" :

- Mon chien ne vous gêne pas, non ??

Facile de faire ressortir son infirmité, mais je crois qu'il était seul, là. Le chien, lui, il s'en fout il joue le rôle de la carpette publique.

Dans un tout autre registre,

Avis aux humains :

ReiserSinon, j'aime toujours autant les animaux, je vous en prie, respectez-les, ils étaient là avant nous, en plus. Essayez de les comprendre au lieu d'en avoir peur et de les zigouiller, ou de vous en servir pour faire le mal, ou soulager vos nerfs en les battant, ils ont un cœur, ils vivent. Et puis, quand c'est petit, c'est mignon hein ? eh ben, quand c'est grand aussi !!! Ils y comprennent rien eux, on les aime, on les chouchoute, et un jour ils se retrouvent tout seuls sur une route, abandonnés. Remarquez c'est tellement facile tout ça, de se débarrasser de ce qui gêne, comme une vieille chaussette.

Ah ! la fourrure. Eh, les grognasses qui ne pensez qu'à afficher votre écharpe en queue de renard, bientôt vous n'en aurez plus, il n'y aura plus de renard ! De toute façon, c'est moche, quand c'est sur vous, la couleur est plus vive sur l'être vivant originel, et puis on fait du très bel acrylique, et votre sac en crocodile, j'aimerais qu'il vous dévore, et vos pompes en peau de serpent, j'aimerais qu'elles vous empoisonnent, allez en enfer !!!

Excusez-moi, ça tout vient en vrac mais je me sens trahie, salie par ma race, et me sens mal dans ma peau d'humain : personne n'en veut ? Si, il y en a un qui en aurait bien voulu, mais c'est une autre partie de l'Histoire (tout aussi écœurante). D'ailleurs HUMAIN, entre l'adjectif et le nom : quel paradoxe !

Ici, Riffifi...

*Pôve fille, va !...


17-12-1999

Me revoici !!

Il y a quelques semaines, un samedi, je crois, vers midi, j'ai vu sur France 2 une émission qui, je pense, concentre un sujet d'actualité, et les téléspectateurs donnent leur avis.

L'émission concernait la disparition du navigateur Paul Vatine pendant une course.

Je fais une synthèse de l'accident :

Des participants se sont approchés du bateau - complètement déglingué de Paul Vatine et de son coéquipier - en filmant, pensant informer les gens qu'une course de bateaux, ça n'est pas toujours tout rose et que tout ne se passe pas comme sur des roulettes parce que la mer est la plus « forte ». Ils s'approchent donc, et criant d'une voix angoissée au coéquipier : Où est « Paulo » ? Ils comprennent tout de suite et la caméra ne filme plus devant eux.

Hélas ! Des téléspectateurs ont été choqués, et ont trouvé le film voyeur, que les navigateurs filmants n'avaient pas de scrupules, etc.

Il me semble évident que ça n'est pas par simple égocentrisme qu'ils ont sorti la vidéo, et ils ne pensaient surtout pas faire partie d'une course funeste. La preuve en est qu'ils ont arrêté de diriger la caméra vers ce qui restait du bateau concurrent.

Ces mêmes téléspectateurs n'apprécieraient-ils pas par hasard, les horreurs d'images démontrant qu'une guerre n'est profitable à personne et que la conséquence d'un conflit d'une ou plusieurs parties du monde n'est faite que de cadavres. Ne jugeraient-ils pas nécessaire d'avoir la vision d'un enfant mort baignant dans cette chose qui nous maintient en vie : qu'on appelle le sang. Et puis, après on va se donner des airs de malheureux, et on va faire semblant de se lamenter sur ce monde « trop atroce ». *

Pauvres petites personnes outrées.

Est-ce que ce n'est pas plutôt ça qui nous donne l'impression d'être voyeurs ? La télévision française n'a-t-elle pas assez de personnalité pour nous offrir des journaux télévisés qui sentent les États-Unis.

Évidemment, c'est un putain de monde, mais il faut faire la part des choses, sinon on ne va pas s'en sortir, non?!

Ici, Riffifi...


05-04-2000

Je suis pour une vie de chien !

Ben, voilà, les Pitbulls sont stérilisés ; ça fait un moment que je voulais en parler.

Je n'oublie absolument pas les personnes, les bouts de chou défigurés, les traumatismes... Je comprends parfaitement qu'on s'en prenne à l'animal qui a causé ces horreurs ; je vais faire une faible comparaison, mais comparaison quand même : quand on se coince le doigt dans une porte, c'est contre la porte qu'on est en colère... Attention, j'ai dit que la comparaison était légère, parce qu'on ne peut s'en prendre qu'à nous. Alors... le Pitbull, c'est la porte, mais là c'est aux maîtres qu'il faut s'en prendre. Est-ce que la loi a pensé à les stériliser, ces enfoirés (je me contiens) ?! Quand il n'y aura plus de Pitbulls, ils trouveront d'autres boucs émissaires ! D'autres boucs émissaires qu'ils forceront à se battre, à s'arracher les oreilles, je suis sûre que ces pauvres chiens pensaient faire une bonne balade avant d'atteindre le lieu privé où la vie n'est rien et surtout pas celle d'un chien, d'en arriver à se défendre contre son maître (en qui il a entièrement confiance, bien sûr) qui lui donne des coups de pied, de poing pour qu'il se sente agressé ; et un autre chien qui voulait juste se balader lui aussi.

D'autant diront que ce n'est qu'un chien après tout ! Et puis, ça n'est pas un crime que d'éviter que cet animal ne se reproduise. C'est vrai, la stérilisation n'est pas un meurtre, mais la mode ça se passe !!! Voilà une race qui va disparaître à cause d'abrutis qui ne savent pas s'occuper sainement.

Mais comment ce fait-il qu'il y ait des assassins, des gens calmes, des voleurs, des personnes qui prennent la mauvaise route... la plupart du temps, ce sont des «sans scrupules». Là, il faudrait réfléchir à la manière avec laquelle ils ont été éduqués. Ont-ils appris des principes, des règles de vie ? Les parents y sont bien pour quelque chose, non ?!!

Alors, ceux qui ont de bons principes, parce qu'ils ont eu de bons «maîtres», élèveront bien leur animal (ça se transmet), quel qu'il soit... il est évident que chacun à son caractère : calme, insouciant, agressif, râleur (comme moi), mais on essaie de maîtriser, quoi !

Finalement, on ne stérilise pas les cons (je me contiens, encore), parce qu'on ne sait pas ce que ça va donner plus tard, on ne décrète jamais à la naissance : toi ! tu seras méchant ! toi ! tu seras gentil ! En tous cas, on a décrété que les Pitbulls étaient méchants. Il faut bien que ceux qui ont voté cette putain de loi justifient leur salaire !

Ici, Riffifi...


Note : personne n'a remarqué, même moi je suis passé à côté, que Rebecca a écrit à plusieurs reprises "LiXuNien novice" en lieu et place de "LiNuXien novice" ! Et c'est elle qui l'a vu !

Voilà. C'était les états d'âme de ma copine. Sans censure.
Pour toute réaction : riffifi@free.fr

Remonter

Site réalisé sous Gnu-Linux en PHP mis en forme avec Quanta et mis en ligne grâce à gFTP sous la Mandrake 9.1