Le Petit Journal du Linuxien Novice
© 1999-2007 César Alexanian. Hébergé officiellement chez Linux-France. Serveur principal tournant sous GNU/Linux chez NFrance Conseil
À SUIVRE...
Aucun lien
STATS

[ Nedstat ]
Dernière mise à jour : vendredi 30 novembre 2007

À propos de Supermount

Bernard Lambey, notre papinuxien préféré, s'est mis dans la tête de faire fonctionner correctement Supermount. Je vous livre ses réflexions et recettes.

Bonsoir Gourou !

Voilà déjà un petit sondage qui devrait nous permettre d'avancer un peu dans ce problème Mandrake-Supermount. Si tu es d'accord, tu le glisses où il te sera utile.

Sur SUPERMOUNT
==================
Config de l'observateur (Bernard Lambey)
Spot-91 upgradé : AMD II / 450 sur Carte Mère Gigabyte
Slot IDE1 = HD1- (03Go-Win98)
+ Zip100 interne (Atapi-IDE)
Slot IDE2 = HD2-(15Go-Linux)
+ CdRom (Atapi-IDE)
--------
Video= Matrox AGP (8mo/Ram)
SB-Live
Epson SC 680
Scanner Guillemot-SCSI
Modem - Djinn/Gazel (Bewan) ISDN (Numéris)
--------
Grub -> Windows98 ou Linux (Mdk-7.2 / Kde-2.1)


Fichier fstab (pour lever les ambiguités...)
-----------------------------------------------
/dev/hdc6 / ext2 defaults 1 1
none /dev/pts devpts mode=0620 0 0
/dev/hdc8 /home ext2 defaults 1 2
/mnt/cdrom /mnt/cdrom supermount fs=iso9660,dev=/dev/cdrom 0 0
/mnt/floppy /mnt/floppy supermount fs=vfat,dev=/dev/fd0 0 0
/dev/hda1 /mnt/win_c vfat user,exec,umask=0 0 0
/dev/hdc5 /mnt/win_c2 vfat user,exec,umask=0 0 0
/mnt/zip /mnt/zip supermount fs=vfat,dev=/dev/zip 0 0
none /proc proc defaults 0 0
/dev/hdc7 swap swap defaults 0 0
-----------------------------------------------
Partition hda = Windows (C:\) - Partition hdb = Zip-100
Partition hdc5 = mini-partition Windows ( pour voir D:\ sous Win98)
elle me sert aussi de relai entre les deux systèmes.
Partition hdc6 = "racine" - hdc7 = "swap" - hdc8 = "/home"
Partition hdd = CdRom


Préambule

En tant que débutant Linux, ce que je dis ci-après correspond à ce que j'ai compris du problème posé par Supermount. Que les grands sorciers qui trouveraient une énormité dans ce résumé le signalent dans la liste ! Elle est faite pour cela : améliorer les connaissances de tous... et en particulier les miennes, tant il est vrai qu'on ne sait jamais que ce que les autres ont eu la patience de vous apprendre !... Et si vraiment ils veulent me traîner dans la boue, m'étriper, m'agonir d'injures, qu'ils le fassent plutôt uniquement dans ma boîte e-mail !...

On notera que l'installation décrite par le fichier FSTAB ci-dessus est réputée faire marcher le cédérom, le floppy et le Zip100 en "Supermount", c'est-à-dire (sauf si je suis le dernier des ânes bâtés) qu'elle permet de manipuler les périphériques cités "à la Windows" c'est-à-dire sans "montage" ni "démontage", tous concepts que les utilisateurs de Windows ignorent complètement, par opposition à "à la UNIX" où les utilisateurs de ce système doivent, depuis des siècles, "monter" avant d'utiliser et "démonter" avant d'éjecter ou extraire leurs périphériques.
Précisons que "monter" c'est, pour faire bref, raccorder à l'arbre hiérarchique qui liste l'ensemble des fichiers gérés par le système. Et bien sûr, démonter c'est dire au système « j'ai enlevé ceci ou cela ».

Alors, "Supermount" a été conçu pour, justement, mettre les linuxiens dans la même situation de grande facilité que les Windowsiens : je te mets un CD, je te retire un ZIP, je te rentre une disquette, et inversement, avec naturel et décontraction, quasiment sans y penser.
Bien entendu c'est d'une énorme difficulté, car l'organisation interne des deux systèmes est complètement différente, Windows gérant tout en indépendant et Linux en unifié. Supermount est donc, en réalité, plus un système de gestion de fichiers qu'un driver de périphériques.
En réalité il doit être un système de fichiers qui réagit comme un driver. Il doit être aussi "invisible" qu'un driver correctement paramétré, mais en réalité il est sollicité en permanence par chaque appel à l'arbre hiérarchique des fichiers gérés par le système.

Et, d'expérience, ça marche très bien, quand ça marche. J'ai expérimenté cela avec ma Mandrake 7.1 où Supermount fonctionnait sans que j'aie même conscience du problème: je venais de Windows et je continuais à faire comme avec Windows, je rentrais un CD, je sortais une disquette j'introduisais un Zip-100 tout ça avec la nonchalance de celui qui ignore !
Et puis je suis passé, saisi par le démon bien "Gatesque" de l'actualisation des versions, à la Mandrake 7.2, et là, patatras, plus de supermount... Enfin pas tout à fait, car, bizarrement, le CdRom continue à marcher comme avant, mais pour la disquette et le Zip-100, c'est un désastre ! Finis les beaux jours d'inconscience, il a d'abord fallu comprendre ce qui se passait, puis après essais de tripotages divers de fstab, de mtab, des fichiers de config, il a fallu se rendre à l'évidence, l'utilisateur, la machine, les périphériques n'y étaient pour rien: C'est les sorciers de chez Linux ou de chez Mandrake qui ont abandonné le supermount, sans doute pour une raison précise, mais ils se sont bien gardés d'en parler... Et depuis, il ne nous reste plus qu'à apprendre à monter et à démonter à bon escient...

Mais ce qui est spécialement énervant, que dis-je, prodigieusement vexatoire, c'est que tout le monde n'est pas dans la même situation : il y en a "des qui" continuent à avoir un Supermount qui marche! même avec la Mdk-7.2 !... Oui, monsieur, oui, madame ! Même qu'ils le disent dans la "liste des débutants" dont on peut tirer l'informaion aberrante que selon les moûtures, des versions de la 7.2 supermountent et d'autres pas, au petit bonheur la chance, à la tête du client, à la bille-gates pour tout dire !...
Le client a ce qu'il a et démerde-toi... Apès tout cela fais des décennies (déjà !!! eh oui !...) que des Unixiens se tapent montage-démontage, pourquoi faudrait il changer de méthode ???

Et, brusquement, un doute affreux me saisit : ne serait-ce pas ceux qui utilisent une Mdk7.2 téléchargée (... !!!) sur le site Mandrake, ou qui se seraient fendus de 450 balles pour acheter le pack de CD qui auraient un Supermount opérationnel ? Et les pauvres pedzouilles qui se tapent des Cd à 35 balles (le prix de la revue qui les offre...) eux, ils n'auraient que des supermount "à bras croisés" genre MrPropre !... Non, je ne veux pas le croire, mais enfin, il serait intéressant de faire un petit sondage : alors voilà, si vous avez unSupermount qui marche (le floppy sert de test : manipulé à la windows, il marche dans tous les cas) ou alors il marche une fois, après la mise en route, et si vous avez la fantaisie de vouloir changer de disquette... les emmerdes commencent !...), vous me le dites, et s'il ne marche pas vous me le dites aussi, mais surtout vous me précisez si vous avez une Mdk7.0, une Mdk7.01,une Mdk7.1 ou une Mdk7.2, et si vous l'avez eue par une revue, téléchargée ou achetée au prix fort, et on étudiera les réponses pour voir ce qu'il faut dire à ces messieurs qui nous alimentent...

Cas 10 = 7.0 téléchar - Cas 11 = 7.0 revue - Cas 12 = 7.0 achetée
Cas 20 = 7.01 téléchar - Cas 21 = 7.01 revue - Cas 22 = 7.01 achetée
Cas 30 = 7.1 téléchar - Cas 31 = 7.1 revue - Cas 32 = 7.1 achetée
Cas 40 = 7.2 téléchar - Cas 41 = 7.2 revue - Cas 42 = 7.2 achetée

Il vous suffira de préciser dans quel cas vous êtes, on additionnera !

Merci d'avance, cela nous aidera tous... au moins à comprendre !

Cordialement

Bernard Lambey


Supermount II :
un Russe pour Supermount

Un certain nombre d'utilisateurs de la Mandrake, qui ont comme moi pris goût en son temps à cette fameuse procédure qu'est Supermount (ou doit-on dire système de gestion de fichiers ?) restent assez impatients de le voir revenir à notre disposition. Cela les intéressera peut-être de lire les documents ci-dessous, traduits ou non de l'anglais quoique signés par un russe et pas n'importe lequel !!!

Cela me rappelle les temps où un mien cousin, polytechnicien et informaticien de très haute volée me confiait que l'informatique ferait un bond quand les meilleurs joueurs d'échec du monde auraient enfin la possibilité de s'approvisionner en matériel fiable, et pourraient enfin se mettre vraiment à l'informatique.
On verrait alors ce qu'était la vraie programmation !!! Il y a eu la glassnost, les computers ont débarqué là-bas et... longtemps, hélas, on n'a vu que des virus russes (eh oui ! les gamins s'amusaient avec leurs jouets tout neufs !...).
Mais cela a bien changé et voilà que le peuple des champions d'échec s'intéresse à Linux ! C'est en effet Alexis MIKHAILOV qui a pris en main le problème que pose Supermount.

Qui est Alexis Mikhailov? (Quelques indiscrétions)
==============================================
Son e-Mail : alexis@abc.cap.ru
Son adresse : Alexis Mikhailov
...................... 62/I - 401 Cheboksary, Russia
Son téléphone +7-8352-665605, +7-8352-660902
Son fax ..........+7-8352-660886
(Ne pas oublier : GMT +3 !!!)

Né en 1975, il a 26 ans, il est marié et n'a pas encore d'enfants. Son expérience informatique est déjà assez étonnante. C'est un spécialiste du developpement en C/C++ (surtout pour Unix et Linux).
Il a commencé les X86asm et le langage C en 1991, il avait 16 ans ! Il s'est mis au C++ en 1993 et au Perl en 1996. Il a une solide expérience du noyau Linux et du code source du noyau. Il programme en UNIX depuis 1993 et a déjà une solide expérience en TCP/IP, NFS, SMB, Apache et ModPerl.

En 1990, à 15 ans, il terminait ses études de Physique et Mathématiques à Cheboksary, Russia. De 16 à 19 ans il programma pour le gouvernement russe, à Cheboksary, dans divers organismes.
De 19 à 24 ans il programma au bureau des statistiques médicales de la même ville et y fut recruté en 1999 par une firme locale de production de composants électroniques.
Ses plus importantes réalisations: De 1994 à 1995, participation à un logiciel médical, puis, pendant trois mois, réalisation du port de supermount vers les noyaux Linux 2.0 et 2.2, et à nouveau participation à un important programme médical depuis 1999. Il vient de porter supermount vers le noyau 2.4.

====================================================================
http://www.geocities.com/SiliconValley/Lab/8144/supermount.README.txt
http://www.geocities.com/SiliconValley/Lab/8144/supermount.html
====================================================================

Il s'adresse aux linuxiens sur le site de référence ci-dessus où vous trouverez les infos que j'ai utilisées pour ce petit résumé. Vous y trouverez aussi de quoi patcher certains noyaux avec un supermount tout neuf. Mais le travail n'est pas encore terminé et je ne pense pas que les augures considéreront qu'il est "stable". N'importe, la question avance et quand on voit qui s'en occupe, quand on lit les étapes de son travail, on peut, à mon humble avis, considérer que la question sera bientôt une question classée...

Ci après, il donne en anglais les étapes de son travail sur Supermount (on pourra remarquer que son travail est suivi de très près par Jeff Garzik de MandrakeSoft). Il nous dit :

It is my attempt to recode supermount existing for Linux kernel v2.0 (written by Stephen Tweedie) to kernel v2.2 and 2.4 now. You will find a README for supermount hereunder, after the CRL.

+++ Jan 15, 2001
Version 0.5.3 for kernel 2.4.0-final. Updated to latest kernel and couple of bugs fixed. One that could make it lockup with SMP enabled.
+++ Nov 29, 2000
Version 0.5.2 for kernel 2.4.0-test11. Function of finding subfs dentry by superfs dentry rewriten from scratch. Added a few SMP locks. Don't know whether it can be called SMP compatible, but hope it is now a little more friendlier toward SMP.
+++ Sep 6, 2000
Version 0.5.0 for kernel 2.4.0-test7 largely reworked to get rid of linked inodes. So, it very probably contains a few bugs that escaped my attention. Please accompany bug reports with debug trace. BIG FAT WARNING: this version is NOT SMP friendly. I'll try to address SMP problems in next version. Meanwhile don't even try to use it with SMP.
+++ Aug 29, 2000
Version 0.1.5 for kernel 2.2.16. No changes.
+++ Apr 18, 2000
Version 0.3.1 for kernel 2.3.99-pre5.
+++ Apr 10, 2000
Version 0.3.1 for kernel 2.3.99-pre3. Version numbering has been splitted from version for kernel 2.2.
+++ Feb 28, 2000
Version 0.1.5 for kernel 2.2.14. Fixes bug introduced in previous verison (changed unlink, but forgot about rmdir).
+++ Feb 23, 2000
Items on this page are now in reverse order. Version 0.1.4a for kernel 2.2.14. This version fixes one long standing bug with deletion of files. Should be more stable for r/w medias now.
Fixed bug that could cause kernel panic with ide-floppy device and that caused ide-cd to try to lock tray twice (no problem with my drive, but could be with buggy one). Thanks to Derrik Pates for pointing me to this bug.
+++ Feb 22, 2000
First attempt to port supermount to kernel 2.3 (2.3.46). Requres this patch to kernel (bugfix).
+++ Jan 28, 2000
0.1.3 for kernel 2.2.14. This version introduces 'fail_statfs_until_mount' option. This options (as name suggests) forces supermount to fail all statfs calls until subfs mounted by accessing supermounted fs via something like 'cd', 'ls' or such. This option was introduced because of people complaining about CD player stop playing when some program does 'statfs' call on supermounted filesystem. F.e. ftpd does this, so CD stopped on every ftp incoming connection.
Bug report was sent by Jeff Garzik from MandrakeSoft, Inc.
+++ Dec 23, 1999
0.1.2a for kernel 2.2.14pre16.
+++ Dec 8, 1999
0.1.2a for kernel 2.2.13. Corrected typo that prevented drivers\scsi\sd.c from compile.
Thanks to Jeff Garzik from MandrakeSoft, Inc. for identifing the bug.
+++ Nov 24, 1999
Version 0.1.2 for kernel 2.2.13. Fixes bug of not freeing dentry of mount point's dir.
Thanks to Jeff Garzik from MandrakeSoft, Inc. for identifing the bug.
+++ Nov 8, 1999
0.1.1a for kernel v 2.2.13 with small fix from Bjarni R. Einarsson (bre@netverjar.is). There were two missing commas.
+++ Sep 27, 1999
Ok, It is a final 0.1.1 version. It is here. One small bugfix, excess debugging information removed, couple of code cleanups.
+++ Sep 13, 1999
At last. Version 0.1.0. Grab it here. Comparing with v0.6.0 there is only minor tweaks in this version. It was quite stable for me for last few days.
Sep 9, 1999
Version 0.0.6 ready.
I think, I've implemented all the functionality Stephen's version had. In a next day or two I'll run it through little more testing, clean code in a few places and if everything go well put it as 0.1.0.
+++ Sep 6, 1999
Here is a version 0.0.5 here. This patch for kernel 2.2.12. With this version should be possible to read/write files, create/delete files and directories, mmap(execute) files from supermounted FS, changing media should be treated right. I had to rewrite a large part of code again, so people please test it well. Please write me about successes/failures. Watch for 'Busy inodes while unmounting' messages in log files during remounting after changing media or unmounting supermounted FS. In case you will see such a message or
experience a failure please see if you will be able to reproduce this condition with debugging turned on and please send me debug log (compressed please).
+++ Aug 30, 1999
Version 0.0.4 ready. The patch is for kernel 2.2.11.
This version supports reading and writing into files, creating new files into root directory, deleting of files.
+++ Aug 24, 1999
For thouse adventurous souls out there, there is a version 0.0.2 of supermount for testing here. It contains diffs for kernel version 2.2.10 and 2.2.11 and README. It is possible to build supermount into kernel or as module. Currently it supports mounting in read-only mode, opening, reading and closing of files and directories, locking/unlocking cdrom door. It should be possible to remove media when operation with media completes. This version has passed some testing at my machine. Please, please, send me (alexismk@geocities.com) result of ksymoops if it'll panic or oops.

Supermount README
(copie du 17/03/2001)
=====================

Running supermount
------------------
To run supermount, compile and install a kernel with the supermount patches and select "Y" to the question :
-> Supermount removable media support (CONFIG_SUPERMOUNT) [Y/n/?]

when you run "make config". You set up a supermount filesystem with
the normal mount command, using the syntax (ON ONE LINE) :
mount -t supermount -o <superfs-options>,--,
<subfs-options> <mpt> <mpt>

where :
<superfs-options> are the options you want to pass to supermount itself. These are described below.
<subfs-options> are the options you want supermount to pass to the dismountable filesystem underneath.
<mpt> is the mount point where you want your removable media to be mounted.
(Spaces are important).
----------------
Notice that you do not directly specify the block device you are going to mount on the mount command line. This is because the supermount filesystem is NOT connected to a block device; rather, supermount is responsible for connecting a separate filesystem to the block device.
You specify the sub-filesystem and block device name by providing the <superfs-options> field, where the following options are currently recognised :

* fs=<filesystem-type> [default is "msdos"]

>> Specify the subfilesystem type.
>> "msdos" and "iso9660" have been tested.

* dev=<block-device> [default is "/dev/fd0"]

>> Specify the block device on which the subfs is to be mounted.

* debug

>> Enable debugging code in the supermount filesystem, if the debug option was enabled at compile time. By default, debugging code is compiled into the kernel but is disabled until a debug mount option is seen.
* '--'

>> All options after the option string '--' will be passed directly to the subfilesystem when it gets mounted.


Supermount III

Quelques futés se sont demandé pourquoi ce problème de Supermount accrochait tellement mon intérêt. C'est très simple : on sait maintenant que ce pseudo système de gestion de fichiers a été mis au point pour permettre aux fidèles d'Unix de bénéficier d'une facilité dont jouisssent depuis le départ les clients de Monsieur Bill. Dès le DOS, en effet, il suffisait de le demander (peut importe la manière) pour lire le contenu d'une disquette, puis du ou des disques durs, bandes, etc. Il en fut de même ensuite avec W-3.1, puis W-95 et 98 et enfin W-2K. Cela est facilité par le fait que les données, logées dans les organes de stockage, sont classées par périphérique. L'utilisateur, inconsciemment, fait donc déjà une grande partie du travail en disant à la machine « C'est sur le disque dur n° 1, c'est sur la disquette, etc. » ce qu'il indique en précisant le "path" du lieu de stockage des données.

Au contraire, UNIX choisit de hiérarchiser la totalité des données à partir d'un seul lieu qu'on appelera "racine" cela oblige à "importer" ou "exporter" chaque support de données lorsqu'on veut inclure son contenu. C'est ce qu'on appelle "monter" et "démonter" dans le langage procédural des Unix, dont Linux fait partie. (NdC : A ce propos, lire la prose de Dimitri sur la partition des disques sous Linux)

On conçoit donc que cela va être une performance de prendre la simplicité du "maniement" des périphériques à Dos-Windows et la logique claire du classement des données aux UNIX. La souplesse de l'un avec la précision de l'autre. Voilà pourquoi Supermount est une performance, voilà pourquoi il est difficile à réaliser afin qu'il soit complètement transparent, voilà pourquoi il ne peut pas être simplement reconduit de version du noyau en version du noyau, car, bien sûr, le programme va devoir s'adapter strictement à le nature intime de celui-ci, laquelle change en fonction des inventions des contributeurs à son enrichissement. (NdC : en outre, il est utile de préciser qu'un Unix écrit les données sur les supports avec un temps de latence. Il attend un moment "creux" du processeur pour effectuer ces écritures, ce qui explique la différence entre Unix et Dos qui écrit immédiatement les données. Par conséquent, sous Unix, il faut "démonter" le support pour forcer le "sync" d'écriture, vider le tampon.)
C'est donc pourquoi, et j'ai mis longtemps à le comprendre, il peut exister un Supermount dans une version de nos Mandrake et pas dans la suivante. C'est aussi l'origine du reproche amical qu'on peut faire aux magiciens : pourquoi ne pas nous le dire, tout simplement ? Leur attitude est explicable sans doute par le reflexe habituel de laisser aux utilisateurs le soin de la découverte des problèmes et de leurs solution, tant il est vrai que c'est la partie intéressante de l'apprentissage de Linux. Attitude peut-être compréhensible, mais ce qui ne l'est pas, c'est de mettre dans une version, la 7.2, en l'occurence, un fichier FSTAB, basé sur l'utilisation de Supermount quand le dispositif est absent du noyau !!! Il semble bien que ce soit la clé de nos problèmes : avec la 7.2, il faut et il suffit de "monter" et "démonter" nos périphériques pour ne plus avoir de problèmes. Car si la version 2.0.x du noyau comportait une procédure Supermount, ce n'est pas le cas de la version 2.2.17 qui est à la base de la 7.2...
"Voili, voilou", comme dit une célébrité de la liste débutant !... Lisez l'échange ci-après, vous aurez tout compris. Vous êtes donc invités à :

  • lire et relire les pages man sur mount, umount et fstab
  • corriger votre fichier fstab comme le modèle ci-après :
    (que j'ai extrait de la page man fstab).

    # modèle de '' /etc/fstab ''
    # ----------------
    /dev/hdb1 / ext2 defaults 1 1
    /dev/hdb5 /usr ext2 defaults 1 2
    /dev/hdb3 /usr/X11R6 ext2 defaults 0 2
    /dev/hdb7 /usr/local ext2 defaults 0 2
    /dev/hdb6 /home ext2 defaults 1 2
    /dev/sbpcd /mnt/cdrom iso9660 ro,noauto
    /dev/fd0 /mnt/floppy ext2 defaults,noauto
    /dev/hda1 /root/dosc msdos defaults
    /dev/hdb8 /root/dosd msdos defaults
    /dev/hdb2 none ignore
    /dev/hdb4 none ignore
    /proc /proc proc defaults
    /dev/hda2 none swap sw

-----------------------Alan Cox wrote: --------------

Is there any possibility of making Linux handle file systems on floppies like MSDOS, so that there is no need to explicitly have to "mount" and "unmount" a floppy drive in order to access floppies through the file system ?

-----------------Jeff Garzik (MandrakeSoft) replies : -------
There is a thing called "supermount". It needs more hands to port it to 2.3.x and it needs a very good review of the code to fix remaining questionable habits (or rewriting as a stackable fs). The stuff needed is out there however. Porting supermount from 2.0.x to 2.2.x was a cosource.com project, undertaken by Alexis Milhailov. He also ported it to 2.3.x (and now 2.4.x).
Unfortunately the web page where supermount is supposed to be located doesn't resolve (http://supermount.cornpops.cx/) I uploaded the latest I have, against 2.3.99-pre5, at: http://gtf.org/garzik/kernel/files/supermount-0.3.1-2.3.99-pre5.diff.gz

It definitely needs review, especially by the original SuperMount author (sct?) Al Viro looked at one version of the patch and worried about races.
Jeff Garzik
===================================================================
Donc la question est en voie de solution, vous avez pu le lire dans les comptes rendus de l'état de ses travaux, donnés par Alexis. Il est maintenant certain que cela sera un des apports importants au noyau 2.4 et que par la suite, l'adaptation à chaque nouvelle version stable de celui-ci sera assurée, afin que l'on ne puisse plus dire que Linux n'est pas capable de faire aussi bien et aussi simple que les logiciels de Monsieur Bill. C'est ce qu'on peut lire entre les lignes de la réponse de Jeff Grazik. En fait, nous l'avons compris, quand il aura l'air de faire aussi bien, en réalité (et comme d'habitude) Linux fera beaucoup mieux....
Quand à ceux qui voudront rester sous noyau 2.2, il pourront toujours s'ils le veulent patcher leur engin. Sinon "monter/démonter"... Par parenthèse, cela simplifie bien les choses de mettre sur son bureau deux icônes dévolues à l'une et l'autre tâche par périphérique. Après tout, quatre (cdrom + floppy) ou six (cdrom+floppy+zip100) icônes ne sont pas faites pour gêner les utilisateurs avertis....
Tout ceci est dit sous contrôle de ceux qui connaissent bien Linux, par un débutant qui commence à comprendre ce qu'il a entre les mains. Que mes âneries me soient vite indiquées, si j'en ai laissé (ce qui est probable) afin que je porte les rectifications à la connaissance de tous mes "collllllêêêêêêgues" débutants.


Ajout du 15 avril 2001

Pour tous ceux qui sont intéressés par le dispositif connu sous le nom de "Supermount", voici une traduction, augmentée de quelques commentaires, d'une note trouvée sur le site :
http://www.mandrakeuser.org/docs/admin/amount2.html

NdT : ci-apès "média" désigne le support amovible qui sera utilisé dans le lecteur de type considéré (Cd-Rom, floppy, Zip, bande, ou autre)

Supermount

Supermount a été introduit dans les distributions Mandrake avec la LM 7.0 pour permettre un maniement plus aisé des médias amovibles.

Il est basé sur un astucieux dispositif pour monter automatiquement tout média à l'insertion dans son lecteur : il monte le lecteur lui-même (encore vide) au boot, et contrôle régulièrement l'éventuelle présence d'un média récemment inséré, ou l'absence d'un média récemment extrait. Le résultat est que vous, l'utilisateur, n'avez plus à "monter" ou "démonter" les médias extractibles : le système le fait par lui-même.

Il ne vous reste plus que deux cas dans lesquels vous devez vous soucier du montage :

    -> quand vous ajoutez un nouveau lecteur dont vous voulez qu'il soit "supermonteur".
    -> quand vous utilisez des media basés sur des systèmes de fichiers différents, et cela dans le même lecteur.

Étendre "Supermount" à un nouveau lecteur

"Supermount" est géré (en "root") via le fichier : /etc/fstab (NdT : fichier texte aisément lisible)

Une entrée type y ressemble à ceci (ATTENTION sur une seule ligne!)

    /mnt/cd /mnt/cd supermount fs=iso9660,dev=/dev/cdrom 0 0

C'est-à-dire (sur une seule ligne) :

    [point de montage] [point de montage] supermount <-un espace
    fs=[système de fichier à monter], <-pas d'espace dans l'énumération
    dev=[nom du lecteur] 0 0 <-espaces séparant les digits

(NdT : reportez-vous à la ligne exemple ci-dessus pour les espaces et faites-y très attention, cela peut bloquer Supermount).

Tout ce dont vous avez besoin pour ajouter un nouveau lecteur, c'est :

    1) le point de montage
    (au besoin créé par vous : mkdir [dirname] dans le répertoire "/mnt")
    2) le système de fichiers que les media à lire/écrire utiliseront
    (lire man " mount" pour les tyoes de fichiers et leurs codes)
    3) le nom du lecteur
    (lire: HowTo "mount" et "umount" les partitions)

L'auteur de ce memento a acquis un lecteur externe SCSI-ORB et procédé comme suit (en "root"):

    1) création d'un point de montage dans la section "/mnt" avec mkdir mkdir /mnt/orb
    2) test de la chose avec "mount" (média inséré) :
      mount /dev/sda5 -t vfat /mnt/orb

Cela a très bien marché, car je savais que les médias ORB sont formatés sur leur cinquième partition, en outre je savais que je voulais que le système de gestion soit "vfat". Désormais, sûr que tout allait bien, j'ai pu éditer mon fichier "/etc/fstab" pour y introduire la ligne suivante :

    /mnt/orb /mnt/orb supermount fs=vfat,dev=/dev/sda5 0 01
    (-----E------E-------E---------------E-E--)

(NdT- les "E" de la ligne ci-dessus soulignent les espaces ou leur absence)

Puis, lancé, j'ai pu vérifier le fonctionnement impeccable de Supermount.

Il est extrêmement important de se procurer l'information sur le formatage d'origine des médias en question par leur fabricant. Habituellement, ils n'utilisent pas la première partition, mais soit la quatrième (Iomega), soit la cinquième (Castlewood). Rappelez-vous de conserver l'information en vue d'un éventuel reformatage de l'un des médias.

Utilisation de "Supermount" avec différents systèmes de fichiers

L'exemple ci-dessus marchera seulement dans le cas de médias tournants formatés avec le système "vfat" de Microsoft Windows. Il sera sans effets avec le système "extfs2" de GNU/Linux. Pour l'adaptation à ce dernier système, il faudra :

    1) modifier le fichier "/etc/fstab" en remplaçant "vfat" par "auto"
    2) modifier le fichier "/etc/filesystems" en y ajoutant une ligne "ext2"

Supermount reconnaîtra ce sytème de fichier quand on introduira un média ainsi formaté et montera le médias avec les paramètres idoines.

Copyright LSTB (Tom Berger) and Mandrakesoft 1999-2001.

[ Retour ]

Remonter

Site réalisé sous Gnu-Linux en PHP mis en forme avec Quanta et mis en ligne grâce à gFTP sous la Mandrake 9.1