Les différents modes de VIM

Il faut savoir que VIM dispose de plusieurs modes de fonctionnement. Dans chacun des modes, il interprète différemment ce que vous tapez au clavier. Nous avons vu le mode commande ; pour entrer du texte nouveau, il faut passer en mode saisie. Plusieurs touches permettent de le faire, chacune avec ses nuances. Examinez le tableau suivant, qui fait la liste des principales.


 
Tableau 4: Comment changer de mode
Touche Entre le texte
a après le caractère courant
i sous le caractère courant
A à la fin de la ligne courante
I au début de la ligne
o ouvre une nouvelle ligne, au-dessus de la ligne courante
O ouvre une nouvelle ligne, en dessous de la ligne courante
 

Lorsque vous êtes en mode saisie, tout ce que vous tapez est inséré dans le fichier. Pour quitter le mode saisie, appuyez sur <ESC>. Essayez, habituez-vous aux différentes méthodes d'entrée du texte. Comme indiqué plus haut, vous ne pouvez pas utiliser de commande lorsque vous entrez du texte, et cela inclut les commandes de déplacement. Vous vous en doutiez pour les touches h, j, k, l, mais cela vaut aussi pour les flèches de déplacement. Si vous souhaitez vous déplacer, il faut quitter brièvement le mode saisie, ou utiliser la souris en mode graphique.

Il faut aussi ajouter l'existence du mode de remplacement, dans lequel on entre par R, et qui permet de saisir du texte sous le curseur, en remplaçant le texte déjà existant. Pour des changements plus mineurs, on peut utiliser rx, qui remplace la lettre sous le curseur par x, sans entrer dans le mode de remplacement.

Maintenant, je vous conseille de mettre en pratique vos connaissances nouvellement acquises, en éditant votre fichier ~/.vimrc et en sélectionnant les options mentionnées presopt. Avant de pouvoir faire cela, il ne vous reste qu'à apprendre à quitter. Attention : l'existence du fichier .vimrc modifie le comportement de VIM, qui perd une partie de sa compatibilité avec la VI, mais qui devient globalement plus intuitif. À partir de maintenant, je considère que VIM fonctionne sans la compatibilité VI ; si vous ne souhaitez pas créer votre fichier de configuration, vous pouvez arriver au même résultat en faisant :set nocp en mode commande.

Pour quitter, vous allez utiliser -- de façon sommaire -- un troisième mode, le mode ex. On peut y entrer depuis le mode commande en tapant sur :. Le double-point s'affiche sur la dernière ligne de l'écran, qui est prête à recevoir vos instructions. Pour l'instant, tapez q!. La lettre q permet de quitter sans sauvegarder, et le ! sert à ignorer la demande de confirmation. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, sauvergarder les changements avant de quitter, en utilisant :w, puis :q, voire combiner les deux en une seule commande, :wq. Nous reviendrons plus tard sur le mode ex.

Les opérations que je viens de décrire peuvent, en mode graphique, se faire grâce aux menus par défaut. Cliquez sur le menu File, tout se trouve dedans.


Marc Simon
1999-01-23