Comment se déplacer

En attendant, lancez VIM sur un fichier existant. Comme on l'a dit précédemment, vous êtes maintenant en mode commande. Profitez-en pour réglez les options mentionnées plus haut.

Avant de songer à modifier quoi que ce soit, apprenons à nous déplacer dans le fichier. Dans la plupart des cas, vous pourrez utiliser les flèches de direction pour cela, mais vous pouvez aussi utiliser respectivement les touches h,k,l,j pour modifier la position du curseur. Cette dernière méthode est moins pratique, mais elle permet, lorsqu'on est amené à taper beaucoup de texte, d'éviter de perdre du temps à enlever la main droite de la position standard et à la mettre sur le pavé numérique, voire sur la souris. Avec un affichage graphique, en effet, vous pouvez utiliser la souris pour déplacer le curseur, c'est intuitif, mais c'est une grande perte de temps, sur le long terme.


 
Tableau 2: Déplacements simples
Commande Déplacement le curseur
h d'un caractère vers la gauche
j d'un caractère vers le bas
k d'un caractère vers le haut
l d'un caractère vers la droite
 

Les flèches, ou les touches de déplacement, constituent des commandes à part entière. Comme la plupart des commandes de VIM, elles acceptent des options qui modifient leur effet. La plus fréquente de ces commandes est le préfixe multiplicateur. Avant d'entrer une commande, tapez un nombre, et la commande sera répétée autant de fois. Plutôt, par exemple, que de taper 5 fois sur j, il suffit de taper 5j, et le curseur se déplace de 5 lignes vers le bas.

Entraînez-vous à naviguer de cette façon dans le fichier. Attention : VIM considère qu'une ligne ne s'arrête que lorsqu'il y a un retour chariot. Si votre texte est trop long pour rentrer dans l'écran (par exemple, plus de 80 caractères), VIM va le faire tenir sur plusieurs lignes à l'écran, mais il ne s'agira en réalité que d'une seule ligne logique. Les commandes de VIM ne tiennent compte, sauf indication contraire, que des lignes logiques, pas des lignes affichées sur votre écran. Une fois que vous serez rôdé, apprenez à faire sauter le curseur d'un endroit à un autre du fichier, en utilisant les commandes décrites dans le tableau ci-dessous.


 
Tableau 3: Saut du curseur
Commande Place le curseur
0 au début de la ligne
^ sur le premier caractère de la ligne
$ à la fin de la ligne
xG au début de la ligne x
gg à la première ligne
G à la dernière ligne
H en haut de l'écran
M au milieu de l'écran
L en bas de l'écran
 

Une fois maîtrisé le déplacement de ligne à ligne, et aux extrêmités d'une même ligne, passons aux choses plus fines.

Pour sauter d'un mot à l'autre, vers l'avant et vers l'arrière, il faut utiliser les commandes w et b, respectivement. VIM considère alors comme séparateur de mot tous les caractères non-alphanumériques. Si l'on utilise W et B, le curseur saute de mot en mot, en considérant comme « mot » les ensembles séparés par des espaces. Ces commandes, bien sûr, peuvent être précédées d'un multiplicateur.

De même, on peut se déplacer de phrase en phrase (en fait sur le prochain caractère suivant une espace après un point) par les commandes ( et ) vers le début et la fin du texte respectivement. Pour sauter d'un paragraphe à l'autre, les commandes sont { et }.

Enfin, pour vous rendre sur la prochaine occurrence de la lettre x dans la ligne, utilisez fx. Pour rechercher la lettre x vers le début de la ligne, tapez Fx. Cela peut être utile pour corriger rapidement une faute de frappe : déplacez le curseur sur la lettre erronée et effectuez la correction. Si vous souhaitez vous déplacer sur la nième lettre, dans l'une ou l'autre direction, vous pouvez soit utiliser un préfixe multiplicateur, comme on l'a vu, soit répéter la commande en utilisant la touche ;. Si vous dépassez par accident la lettre sur laquelle vous vouliez vous rendre, . fera la recherche dans l'autre direction.

Vous savez maintenant vous déplacer avec aisance dans votre fichier texte. Voyons maintenant comment le modifier.

Marc Simon
1999-01-23