Les menus de VIM

C'est aussi dans le fichier de configuration que l'on configure les menus qui apparaissent en mode graphique. Les menus par défauts sont minimaux (File contient de quoi ouvrir un ou plusieurs fichiers, séparer la fenêtre en deux lorsqu'on en édite deux en même temps, sauvegarder et quitter, Edit permet de passer du mode commande au mode saisie de plusieurs façons, ainsi que les commandes permettant d'annuler les changements, IDE permet de lancer un make sur le fichier que l'on édite... Bref, des choses en fait très courantes, qui restent facilement en mémoire lorsqu'on a un peu l'habitude de VIM. Toutefois, puisqu'ils sont configurables à loisir, on peut les remplacer par des menus permettant des choses plus rares, pour éviter de s'encombrer la mémoire.

Pour supprimer les menus existants, commencez par insérer dans votre fichier de configuration un unmenu-all. À chaque entrée de chaque menu, vous allez associer une séquence de touche qui sera exécutée, comme si elle avait été entrée au clavier. Pour créer un menu, vous devez donc d'abord décider s'il sera accessible depuis le mode commande (par exemple, un menu stockant des commandes d'effacement) ou depuis le mode saisie (un menu contenant une liste de tags HTML, qui doivent apparaître dans le texte).

Un menu de commande se crée avec nmenu nom-du-menu, un menu de saisie avec imenu nom-du-menu. Chaque entrée des menus est définie par son nom, composé du nom du menu dans lequel elle se trouve, d'un point séparateur, de son nom, et de la séquence de touche à laquelle elle est associée. Ainsi, pour créer une ligne « Tout » dans le menu « Effacer », il faut insérer dans le fichier de configuration : menu Effacer.Tout :%d. On peut créer des sous-menus : en ajoutant une case appelée Effacer.Beaucoup.Tout, le sous-menu Beaucoup sera créé automatiquement, à la bonne place.

Marc Simon
1999-01-23