Accélérer la saisie

Tout d'abord, voici quelques options pratiques qui peuvent vous faciliter la tâche si vous avez affaire à des alphabets bizarres, dont les caractères ne sont pas immédiatement accessibles depuis votre clavier. Grâce à l'option digraph, vous pourrez utiliser <C--k> pour entrer un caractère composé, en frappant deux touches. Pour voir la liste de ce qui est accessible, tapez :digraph. Vous pouvez en rajouter en tapant :dig touche1 touche2 code-décimal-du-caractère.

Vous pouvez aussi définir des alias, pour les commandes, ou des abréviations pour le texte que vous tapez. Cela permet un gain de temps considérable, pour automatiser une tâche dans le premier cas, pour raccourcir la quantité de texte que vous tapez dans la seconde.

Commençons par les abréviations. Le principe est simple : lorsque vous tapez un texte, VIM vérifie qu'il ne s'agit pas d'une des abréviations que vous avez définies en début d'édition. Si c'est le cas, et qu'elle est tapée assez vite, il remplace l'abréviation par son équivalent long. Si vous voulez taper réellemment l'abréviation, il vous suffit de taper les lettres qui la composent un peu plus lentement. Évidemment, je vous suggère d'utiliser comme abréviation des séquences de lettres un peu rares pour que cela n'interfère pas trop avec votre saisie de texte. Par exemple, abréger leucomélanodermie par le n'est pas judicieux : si vous tapez l'article un peu vite, vous allez vous retrouver avec un texte surréaliste... leuc est certe plus long à taper, mais nettement plus pratique dans ce cas.

Pour créer une abréviation, tapez :ab abréviation texte. Pour connaître toutes les abréviations que vous avez faites, tapez simplement :ab, sans rien. Pour enlever une abréviation, tapez :una abréviation. Pour insérer un caractère spécial dans une abréviation, vous devez utiliser <C--V>, suivi du caractère spécial en question. Ainsi, :ab entrée <C--V><entrée> vous permettra de revenir à la ligne en tapant le mot « entrée ».

Marc Simon
1999-01-23