Page suivante Page précédente Table des matières

4. Lancement du jeu

4.1 L'architecture client/serveur

Freeciv est conçu comme un jeu en réseau depuis le départ. Il est donc composé d'un client, civclient, et d'un serveur, civserver. Ces deux binaires se trouvent dans le répertoire /usr/local/games/freeciv/bin.

Du fait de cette architecture client/serveur, la configuration se fait sur le serveur, et le client graphique sert à jouer. Le serveur écoute par défaut sur le port 5555, on n'a donc pas besoin d'être root pour le lancer.

Ce que vous venez de lire est particulièrement important, car beaucoup de futurs joueurs ne comprennent pas tout de suite ce principe : Freeciv ne peut fonctionner que si un serveur est lancé et si on utilise un client pour s'y connecter !

4.2 Lancer une partie

Le serveur

Pour jouer contre l'ordinateur, on commence par lancer le serveur :

$ /usr/local/games/freeciv/bin/civserver
Ceci est le serveur pour Freeciv version 1.10.0
Vous pouvez en apprendre davantage sur Freeciv sur http://www.freeciv.org/
1: Accepte dorénavant la connexion de nouveaux clients.

Pour obtenir une aide sommaire, tapez 'help'.
> 

Freeciv utilise gettext pour le support des langues autres que l'Anglais. Pour jouer en Français, utilisez la variable d'environnement LANG, si ce n'est pas déjà fait par défaut (à verifier avec la commande locale) :

Si vous préférez jouer dans la langue par défaut, l'Anglais, LANG ne doit pas avoir de valeur ou être positionnée à en. Dans la suite de cette documentation, je donnerai les termes techniques dans chaque langue, pour que chacun y trouve son compte.

Il est possible de régler un nombre important d'options (consultables grâce à la commande help), mais nous allons nous contenter ici de créer deux adversaires gérés par le serveur :

> create IA1
1: IA1 a été ajouté en tant que joueur contrôlé par une IA.
Nouveau joueur IA créé : IA1.
> create IA2
1: IA2 a été ajouté en tant que joueur contrôlé par une IA.
Nouveau joueur IA créé : IA2.
> 

Pour éviter d'être humilié dès le début, nous allons les affronter en niveau facile :

> easy
IA1 est à présent easy.
IA2 est à présent easy.
Positionnement de game.skill_level à 3.
> 

Remarque : je fais preuve ici d'un manque total d'imagination. Il est possible de donner n'importe quel nom aux adversaires (Tux, Chuck, Bill, Gérard...).

Enfin, pour pouvoir nous développer tranquillement, et loin de l'IA au début, on règle le generator (qui fabrique les cartes aléatoirement) à 3. D'après l'aide (que l'on obtient en tapant help generator à l'invite du serveur), cette option permet entre autres à chaque joueur de commencer tout seul sur son île :

> set generator 3
Option : generator a été positionnée à 3.
> 

Le client

On peut maintenant lancer le client :

$ /usr/local/games/freeciv/bin/civclient &

La première chose à faire est de se connecter au serveur. Par défaut, la boîte de dialogue propose un serveur sur la machine locale (localhost), et sur le port 5555. Il est possible de remplacer son login par un nom quelconque.

[ Note : il y a aussi un onglet ``Métaserveur'' permettant de trouver des parties en cours sur Internet, mais je vous conseille de bien maîtriser le jeu avant d'essayer :-) ]

Une fois que vous être prêt, cliquez sur Se connecter. Le serveur devrait alors afficher quelque chose ressemblant à ce qui suit :

1: Connexion demandée par Moi avec un client en version 1.10.0
1: <Moi@localhost> a rejoint la partie.
> 

On peut enfin lancer la partie sur le serveur avec la commande start :

> start
Démarrage du jeu.
1: Chargement des règles
> 

Dans le client, choisissez votre nation, votre nom, votre sexe et le style pour vos villes, puis cliquez sur ``Ok''.

Le serveur affichera un message du style :

1: Moi est le Romain dirigeant Caesar.
1: Une IA contrôle le Portugais dirigé par AI1.
1: Une IA contrôle le Arabes dirigé par AI2.
> 

Par défaut, le serveur fera des sauvegardes automatiquement dans le répertoire où vous vous trouviez lors de son lancement. Ces sauvegardes ont un nom de la forme civgameXXX.savXXX est l'année dans le jeu. On peut également sauver quand on veut, à la main, avec la commande save FF est le nom du fichier dans lequel on souhaite sauvegarder. Pour recommencer à partir des sauvegardes, il suffira par la suite de lancer le serveur avec l'option --file :

$ /usr/local/games/freeciv/bin/civserver --file sauvegarde.sav


Page suivante Page précédente Table des matières