Page suivante Page précédente Table des matières

3. Installation

3.1 Téléchargement des binaires ou des sources

Les binaires et les sources sont téléchargeables à partir du site de Freeciv Pour l'installation de binaires, référez-vous à la documentation de votre système ou de votre distribution.

Pour les problèmes généraux relatifs à votre système, vous pouvez consulter Linux France qui devrait vous permettre de régler la plupart de vos ennuis, en particulier la FAQ de fr.comp.os.linux.configuration. La lecture des HOWTOs en Français peut également s'avérer précieuse, que ce soit pour Freeciv ou non.

3.2 Récupération des sources

Les sources, à l'heure où j'écris ces lignes sont celles de la version 1.10.0 (dernière version stable) et sont disponibles aux formats .tar.gz et .tar.bz2 (ce dernier compresse en général bien mieux, mais n'est pas encore disponible partout) :

freeciv-1.10.0.tar.gz
freeciv-1.10.0.tar.bz2

Pour les décompacter, placez-vous dans /usr/local/src (ou éventuellement dans /usr/src si vous n'utilisez pas de système de gestion de package). S'il s'agit d'une archive .tar.gz, le décompactage se fait de la façon suivante :

$ tar zxvf /chemin/vers/freeciv-1.10.0.tar.gz

ou

$ gzip -cd /chemin/vers/freeciv-1.10.0.tar.gz | tar xvf -

Pour une archive .tar.bz2, faire :

Il existe maintenant un sous-répertoire freeciv-1.10.0, et il faut s'y rendre pour commencer les choses sérieuses :

$ cd freeciv-1.10.0

3.3 Compilation et installation

Pré-requis

Freeciv vous permet d'avoir un client (l'interface du jeu) Xaw ou GTK.

Pour un client Xaw, vous aurez besoin des bibliothèques Xaw (ou Xaw3D), Athena et Xpm.

Pour un client GTK, il faudra Glib et GTK+ (version 1.2.1 ou supérieure), ainsi que Imlib (version 1.9.2 ou supérieure).

Le script configure, devrait de toute façon vous donner des indications sur ce qu'il manque pour pouvoir compiler. Il préfèrera par défaut le client GTK.

Dans tous les cas, X11 est nécessaire, ainsi que les fichiers d'en-tête (``include'') des bibliothèques. Les distributions séparent généralement les bibliothèques et les fichiers d'en-tête, et les packages ont théoriquement un nom de la forme lib<bibliothèque>dev.

Pour installer ces bibliothèques ``à la main'', consulter le fichier INSTALL à la racine de l'arborescence des sources de Freeciv.

Configuration et compilation

Avant de compiler, on peut régler un certain nombre d'options grâce au script configure. Vous pouvez consulter la foultitude d'options en tapant ./configure --help, mais celle qui nous intéresse le plus est --prefix, qui permet de choisir le répertoire racine pour l'installation. Freeciv ne fait pas (encore) partie des outils indispensables à une distribution, et c'est un jeu. Nous allons donc l'installer dans /usr/local/games/freeciv/ :

$ ./configure --prefix=/usr/local/games/freeciv

La configuration automatique va durer un certain temps. Si elle se termine sans erreur, on peut alors lancer la compilation :

$ make

Une fois que celle-ci est correctement terminée, il faut lancer l'installation en étant root (si vous n'avez pas les permissions sur le répertoire d'installation).

$ su
Password: 
# make install

Freeciv est à présent installé dans /usr/local/games/freeciv. Pour jouer, plus besoin d'être root, donc on sort du su grâce à la commande exit.


Page suivante Page précédente Table des matières