Go to the first, previous, next, last section, table of contents.


Sous-systèmes majeurs

Ceci est la quatrième partie de la Foire Aux Questions sur XEmacs. Cette section est consacrée aux sous-systèmes majeurs de XEmacs.

Comment configurer VM pour récupérer le courrier distant avec POP ?

Utilisez vm-spool-files, comme dans cet exemple :

(setq vm-spool-files '("/var/spool/mail/wing"
                       "netcom23.netcom.com:110:pass:wing:MYPASS"))

Substituez bien sûr votre mot de passe réel à MYPASS.

Comment faire pour que VM filtre le courrier ?

Une possibilité est d'utiliser procmail pour diviser votre courrier avant qu'il n'arrive à VM. Personnellement, c'est ce que je préfère car il y a beaucoup de choses étranges et puissantes qui peuvent être faites avec procmail. Ce programme se trouve à <URL:ftp://ftp.informatik.rwth-aachen.de/pub/packages/procmail/>.

Voir la FAQ sur le filtrage du courrier : <URL:http://www.cis.ohio-state.edu/hypertext/faq/usenet/mail/filtering-faq/faq.html>.

Comment faire pour que VM recherche automatiquement les nouveaux messages ?

John Turner <turner@lanl.gov> écrit :

Utilisez ce qui suit :

(setq vm-auto-get-new-mail 60)

[Cette question est laissée vide intentionnellement]

Question obsolète, laissée vide pour éviter la renumérotation.

Comment archiver mon courrier sortant ?

(setq mail-archive-file-name "~/outbox")

J'ai plusieurs adresses de réception. Comment dire à VM de les ignorer lorsque je fait un « reply-all » ?

Configurer vm-reply-ignored-addresses avec une liste, comme :

(setq vm-reply-ignored-addresses '("wing@netcom[0-9]*.netcom.com"
				   "wing@netcom.com" "wing@666.com"))

Notez que chaque chaîne est une expression rationnelle.

Existe-t-il une liste de diffusion ou une FAQ pour VM ?

Il existe une FAQ pour VM : <URL:http://www.cyberpass.net/~gorkab/vmfaq.htm>.

VM possède ses propres forums de discussion gnu.emacs.vm.info et gnu.emacs.vm.bug.

Lecture à distance du courrier avec VM.

Ma boîte aux lettres est sur un gros serveur à mon travail. Ma INBOX normale est sur ma machine au bureau. Je peux maintenant me connecter par PPP de mon domicile au bureau et je voudrais pouvoir lire mon courrier à mon domicile sans l'y stocker en utilisant XEmacs et VM... Y a t'il une configuration recommandée ?

Joseph J. Nuspl Jr. <nuspl@nvwls.cc.purdue.edu> écrit :

Il y a plusieurs façons de faire :

  1. Configurez votre DISPLAY vers la machine de votre domicile et lancez dxpc ou l'un des autres compresseurs X.
  2. Montez, via NFS, votre machine au bureau sur votre machine du domicile, modifiez la commande pop sur cette dernière pour qu'elle fasse un rsh sur votre machine du bureau et un get pop.
  3. Lancez aussi un serveur POP sur votre machine au bureau et faites une sorte de get POP à double étage.

William Perry <wmperry@monolith.spry.com> ajoute :

Vous pouvez aussi lancer périodiquement un script POP sur votre machine du bureau et utiliser simplement ange-ftp ou NFS pour récupérer votre boîte aux lettres. Je faisais ça tout le temps à la fac.

Erreur dans rmail ou VM lors de l'incorporation d'un nouveau message.

Extrait du fichier PROBLEMS de XEmacs :

rmail et VM récupèrent les nouveaux messages dans `/usr/spool/mail/$USER' en utilisant un programme nommé movemail. Celui-ci interagit avec /bin/mail en utilisant le protocole défini par /bin/mail. Il existe deux protocoles généralement utilisés. L'un d'eux utilise l'appel système flock. L'autre crée un fichier de verrou ; movemail doit pouvoir écrire dans `/usr/spool/mail' afin de de le créer. Vous contrôlez lequel est utilisé en définissant, ou pas, la macro MAIL_USE_FLOCK dans `config.h' ou les fichiers m- ou s- qu'il inclut.

SI VOUS N'UTILISEZ PAS LA FORME D'INTERACTION NORMALE SUR VOTRE SYSTÈME, VOUS POUVEZ PERDRE DES MESSAGES !

Si votre système utilise le protocole du fichier verrou, et des restrictions draconiennes pour empêcher les utilisateurs ordinaires de créer les fichiers verrous dans `/var/spool/mail', vous devez faire en sorte que movemail appartienne à un groupe convenable tel que `mail'. Pour ce faire, utilisez les commandes suivantes (sous le compte root) après le make install :

chgrp mail movemail
chmod 2755 movemail

L'installation copie normalement movemail du répertoire de compilation dans un répertoire d'installation se trouvant habituellement sous `/usr/local/lib'. La copie installée de movemail est habituellement dans le répertoire `/usr/local/lib/emacs/VERSION/TARGET'. Vous devez changer le groupe et le mode de la copie installée ; changer le groupe et le mode de la copie du répertoire de compilation est sans effet.

Comment faire pour que VM reste dans un cadre unique ?

John S Cooper <John.Cooper@Eng.Sun.COM> écrit :

; Ne pas utiliser plusieurs cadres
(setq vm-frame-per-composition nil)
(setq vm-frame-per-folder nil)
(setq vm-frame-per-edit nil)
(setq vm-frame-per-summary nil)

Comment faire pour que VM ou mh-e affichent des smileys graphiques ?

Pour mh-e, faites ce qui suit :

(add-hook 'mh-show-mode-hook '(lambda () (smiley-region (point-min)
                                                        (point-max))))

Pour vm, faites ce qui suit :

(require 'messagexmas)
(require 'smiley)
(add-hook 'vm-select-message-hook '(lambda () (smiley-region (point-min)
                                                             (point-max))))

Pour tm, faites ce qui suit :

(autoload 'smiley-buffer "smiley" nil t)
(add-hook 'mime-viewer/plain-text-preview-hook 'smiley-buffer)

Personnalisation de VM non traitée dans le manuel ou ici

giacomo boffi <boffi@hp735.stru.polimi.it> écrit :

La méta-réponse est de regarder dans le fichier `vm-vars.el' qui se trouve dans le répertoire vm de la bibliothèque lisp.

`vm-vars.el' contient, initialise et décrit précisément, avec des exemples, la pléthore d'options utilisateur qui contrôlent complètement le comportement de VM.

Consultez vm-vars, un forward-search sur toolbar, trouvera les variables qui contrôlent le placement de la barre de menu, son apparance et son existence. Copiez les dans votre `.emacs' ou `.vm' et modifiez-les selon les instructions qui y sont détaillées.

Ce qui est décrit plus haut s'applique aussi à toutes les caractéristiques de VM : recherchez certains mots-clés, trouvez les variables appropriées, copiez-les et testez.

Qu'est-ce que W3 ?

W3 est un navigateur graphique élaboré, écrit en Emacs lisp et utilisable sous XEmacs. Il gère totalement les feuilles de style en cascade, et bien d'autres choses encore...

La page web qui lui est consacrée est <URL:http://www.cs.indiana.edu/elisp/w3/docs.html>.

Comment lancer W3 de derrière un pare-feu ?

Il y a une longue section détaillée et bien écrite dans le manuel W3 qui indique comment faire. Regardez dans la section intitulée « Firewalls ».

Est-il vrai que W3 gère les feuilles de style et les tableaux ?

Oui, et bien d'autres choses encore. W3, tel qu'il est distribué avec la dernière version de XEmacs est un navigateur web complet.

GNUS, (ding) Gnus, Gnus 5, September Gnus, Red Gnus, Quassia Gnus, argh !

Les numérotations des versions de Gnus ne sont pas faites pour être comprises par le commun des mortels. Si vous vous en sentez capable, vous devez entrer dans les eaux troubles de Gnus. Lisez l'excellente FAQ, maintenue par Justin Sheehy, à :

<URL:http://www.ccs.neu.edu/software/contrib/gnus/>

Consultez aussi la page web de Gnus :

 <URL:http://www.gnus.org/>

[Cette question est laissée vide intentionnellement]

Question obsolète, laissée vide pour éviter une renumérotation.

Comment faire pour que Gnus reste dans un cadre unique ?

Le code de la barre d'outils qui lance Gnus ouvre un nouveau cadre -- c'est voulu et ce n'est pas un bug. Si vous n'aimez pas cela, mais que vous voulez continuer à cliquer sur l'icône, utilisez le code suivant :

(defun toolbar-news ()
  (gnus))

Cela redéfinira la fonction de rappel de l'icône pour qu'il appelle simplement gnus, sans tout ce qui à trait au cadre.

Comment personnaliser la ligne From: ?

Comment modifier la ligne From: ? J'ai configuré gnus-user-from-line à Gail Gurman <gail.gurman@sybase.com>, mais XEmacs Gnus ne l'utilise pas. Au lieu de ça, il utilise Gail Mara Gurman <gailg@deall> puis se plaint que ce n'est pas correct. De plus, comme vous pouvez le voir, mon Message-ID raconte n'importe quoi. Comment puis-je modifier cela ?

Lars Magne Ingebrigtsen <larsi@aegir.ifi.uio.no> écrit :

Liez la variable user-mail-address à `gail.gurman@sybase.com' et mail-host-address à `sybase.com'.

Comment lire et/ou composer des messages MIME ?

Une réponse est tra-vm-mime. Vous pouvez le trouver à <URL:http://lenkkari.cs.tut.fi/~tra/software/tra-vm-mime.el>.

Une autre possibilité est RMIME. Vous pouvez le trouver à <URL:http://www.cinti.net/~rmoody/rmime/index.html>.

Vous voulez probablement utiliser « Tools for MIME » (tm). Voir See section Qu'est-ce que TM et où l'obtenir ? pour les détails.

Trey Jackson <trey@cs.berkeley.edu> a une page web sur Emacs & MIME à <URL:http://bmrc.berkeley.edu/~trey/emacs/mime.html>.

Qu'est-ce que TM et où l'obtenir ?

TM signifie Tools for MIME et non pas « Tiny MIME ». Il s'intègre à tous les paquetages majeurs de XEmacs, comme Gnus (toute déclinaison), VM, MH-E, et mailcrypt. Il offre une gestion MIME totalement transparente et sans problème. Lorsqu'il le faut, un message est décodé sur place dans un tampon XEmacs.

TM est livré comme paquetage avec XEmacs 19.16 et XEmacs 20.2.

TM a été écrit par MORIOKA Tomohiko <morioka@jaist.ac.jp> et KOBAYASHI Shuhei <shuhei-k@jaist.ac.jp>. Il est basé sur le travail de UMEDA Masanobu <umerin@mse.kyutech.ac.jp>, l'auteur initial de GNUS.

Les informations suivantes proviennent du fichier `README' :

tm est un paquetage MIME pour GNU Emacs. tm possède les fonctions suivantes :

tm est disponible sur les sites anonymes suivants :

Ne vous laissez pas décourager par la procédure d'installation et les instructions -- c'est beaucoup plus simple qu'il n'y paraît, et lorsqu'il est installé, il est très simple à utiliser.

Pourquoi ce programme movemail ne fonctionne pas ?

Ben Wing <ben@666.com> écrit :

Il n'a pas été chowné/chmodé correctement.

Movemail est aussi distribué par Netscape ? Est-ce que cela pose des problèmes ?

Steve Baur <steve@altair.xemacs.org> écrit :

Oui. Utilisez toujours le movemail installé avec votre XEmacs. Si vous ne le faites pas, vous risquez de perdre des messages.

Reportez-vous aux remarques de Jamie Zawinski <jwz@netscape.com> qui se trouvent à <URL:http://home.netscape.com/eng/mozilla/2.0/relnotes/demo/movemail.html>. En particulier, ce document vous montrera comment faire pour que Nescape utilise la version de movemail configurée pour votre système par celui qui y a installé XEmacs.

Où trouver pstogif (requis par tm) ?

pstogif fait partie du paquetage latex2html.

Jan Vroonhof <vroonhof@math.ethz.ch> écrit :

latex2html se trouve aisément sur les sites CTAN et leurs miroirs dans `tex-archive/support/latex2html'.

Les sites CTAN sont :

Il existe un bon miroir sur ftp.cdrom.com ; <URL:ftp://ftp.cdrom.com/pub/tex/ctan/support/latex2html/>.

Qu'est-ce que SPARCworks, EOS, et WorkShop

John Turner <turner@lanl.gov> écrit :

SPARCworks est l'environnement de développement de SunSoft, comprenant les compilateurs (C, C++, FORTRAN 77, Fortran 90, Ada et Pascal), un débugger et d'autres outils comme TeamWare (pour la gestion des configurations), MakeTool, etc.

Voir <URL:http://www.sun.com/sunsoft/Developer-products/> pour plus d'informations.

EOS signifie « Era On SPARCworks », mais je ne sais pas ce que signifie Era.

EOS est l'integration de XEmacs au débugger de SPARCworks. Il permet d'utiliser un cadre XEmacs pour visualiser le code (complet, avec changement de fontes, etc.), placer des points d'arrêt, afficher des variables, etc. tout en utilisant le débugger de SPARCworks. Cela fonctionne très bien et je l'utilise tout le temps.

Chuck Thompson <cthomp@xemacs.org> écrit :

Era signifiait « Emacs Rewritten Again ». Nous appelions ainsi la version modifiée de Lucid Emacs pour Sun lorsque j'ai été contraint, euh, lorsque l'on m'a permis, de travailler sur ce merveilleux éditeur.

Martin Buchholz <Martin.Buchholz@sun.com> écrit :

EOS sera remplacé par un nouvel environnement graphique de développement, nommé Sun WorkShop, qui est actuellement (07/96) en Alpha Test. Pour plus de détail, voir <URL:http://www.sun.com/sunsoft/Products/Developer-products/programs.html>.

Qu'est-ce qu'Energize ?

David N Gray <gray@meteor.harlequin.com> écrit :

Les fichiers dans `lisp/energize' permettent à Emacs de s'interfacer avec le « système de programmation Energize », un environnement de développement C et C++ qui était produit par Lucid, Inc. Tragiquement, Lucid a disparu en 1994 et bien qu'Energize soit encore un beau système, il n'y a plus moyen de l'obtenir si vous ne l'avez pas déjà (à moins que vous n'alliez au Japon ; INS Engineering le vend peut-être encore là-bas. Tartan a acheté les droits pour le vendre dans le reste du monde mais ne l'a jamais fait).

Qu'est-ce qu'Infodock ?

InfoDock est un ensemble intégré d'outils de productivité, principalement destiné aux techniciens. Il est développé et maintenu par InfoDock Associates, une société qui propose une assistance et du développement personnalisés pour InfoDock, XEmacs et GNU Emacs (<URL:http://www.infodock.com/>, <info@infodock.com>, +1 408 243 3300).

InfoDock est construit au dessus de la variante XEmacs de GNU Emacs et a donc toute la puissance d'Emacs, mais avec une interface utilisateur à base de menus plus facile à utiliser et à comprendre. La fin de ce texte décrit comment il différe de XEmacs et du GNU Emacs de la Free Software Foundation.

InfoDock est destiné à ceux qui veulent profiter d'un environnement productivité diffusé de façon libre. Bien qu'InfoDock soit personnalisable, il n'est pas destiné à ceux qui aiment les versions de base d'Emacs qui doivent être intensivement personnalisées pour une utilisation locale ; les distributions standard d'Emacs sont meilleures pour un telle utilisation. InfoDock est pour ceux qui veulent un environnement complet et déjà personnalisé en un seul paquetage et qu'ils n'auront pas besoin de toucher plus d'une fois ou deux par an pour mettre à jour avec nouvelles révisions.

InfoDock est précompilé pour les systèmes SPARC SunOS/Solaris, PA-RISC HP-UX, et Linux Intel. Il est conçu pour être utilisé avec un affichage couleur, bien que la plupart de ses caractéristiques fonctionnent sur des écrans monochromes. Décompactez simplement InfoDock selon les instructions du fichier ID-INSTALL et vous êtes prêt à l'utiliser.

Le manuel d'InfoDock est concis, mais suffit comme guide d'utilisation pour ceux qui n'ont jamais utilisé un éditeur de type Emacs auparavant. Pour ceux qui connaissent déjà Emacs, il complète l'information du manuel GNU Emacs.

Les menus InfoDock sont bien plus étendus et évolués que les menus standard d'Emacs. Chaque menu offre un choix `Manuel' qui affiche la documentation associée aux fonctions du menu. Quatre types de barres de menus sont offerts :

  1. Une barre de menu étendue offrant un accès aux commandes globales d'Infodock.
  2. Des barres de menu spécifiques aux modes, adaptées au mode majeur courant.
  3. Une barre de menu simple pour l'édition de base afin d'aider les novices à débuter avec InfoDock.
  4. La barre de menu standard de XEmacs.

La plupart des modes incluent aussi des menus popup spécifiques au mode.

`Hyperbole', le gestionnaire d'information de tous les jours est une partie centrale d'InfoDock. Il offre des boutons souris sensibles au contexte et un gestionnaire de contacts de type rolodex, des boutons hypertextes programmables et un planificateur automatique intégrant des ancres hyper-liens.

`OO-Browser', un navigateur de code orienté objet multi-langage est une partie standard d'InfoDock.

InfoDock sauve un ensemble plus étendu d'options utilisateur que les autres versions d'Emacs.

InfoDock insère un en-tête de fichier utile dans de nombreux types de fichiers, indiquant l'auteur, un résumé et la date de dernière modification du fichier. Un programme de résumé peut alors être utilisé pour résumer tous les fichiers d'un répertoire afin de faciliter la création de fichiers MANIFEST.

Votre ensemble de tampons de travail est automatiquement sauvegardé et restauré (si vous répondez oui à une question) entre les sessions InfoDock.

Des choix des couleurs raffinés pour la mise en évidence du code sont fournis pour les affichages à fond sombre et clair.

La touche préfixe C-z réalise des commandes de cadre en parallèle avec la touche préfixe C-x des commandes de fenêtres.

Le système « Smart Menu » est inclus pour produire des menus de commandes sur des terminaux non intelligents.

Les bibliothèques Lisp sont mieux classées selon leurs rôles.

Des extensions et améliorations à de nombreuses parties d'Emacs sont incluses, comme le remplissage de paragraphe, la lecture du courrier avec Rmail, la gestion du shell, la planification, la mise en évidence et la navigation dans le code et la navigation dans les pages de man.

Les questions, réponses et discussions sur InfoDock doivent être postées dans la liste de diffusion `infodock@infodock.com'. Utilisez `infodock-request@infodock.com' pour y être ajouté ou supprimé. Donnez toujours votre version d'InfoDock lorsque vous demandez de l'aide.

InfoDock est disponible sur l'Internet via un FTP anonyme. Pour l'obtenir, placez-vous d'abord dans le répertoire où vous voulez que les fichiers de l'archive InfoDock soit placés. Nous l'appelerons <DIST-DIR>.

   cd <DIST-DIR>

Faites un ftp sur ftp.xemacs.org (Internet Host ID = 128.174.252.16):

   prompt> ftp ftp.xemacs.org

Loggez vous comme `anonymous' en donnant votre <user-id>@<site-name> comme mot de passe.

   Name (ftp.xemacs.org): anonymous
   331 Guest login ok, send your complete e-mail address as password.
   Password: -<your-user-id@your-domain>
   230 Guest login ok, access restrictions apply.

Allez à l'emplacement des archives InfoDock :

   ftp> cd pub/infodock

Configurez votre mode de transfert en binaire :

   ftp> bin
   200 Type set to I.

Désactivez les confirmations :

   ftp> prompt
   Interactive mode off.

Récupérez les archives InfoDock que vous voulez, soit en faisant un `get <file>' pour chaque fichier désiré, ou en utilisant ce qui suit pour récupérer une distribution complète, comprenant tous les binaires :

   ftp> mget ID-INSTALL
   ftp> mget id-*

Fermez la connexion FTP :

   ftp> quit
   221 Goodbye.

Lisez le fichier `ID-INSTALL' que vous venez de récupérer pour avoir les instructions étape par étape de l'installation.

Qu'est-ce qu'AUC TeX ? Où l'obtenir ?

AUC TeX est un paquetage écrit par Per Abrahamsen <abraham@dina.kvl.dk>. À partir de XEmacs 19.15, AUC TeX est livré avec XEmacs. L'information suivante est extraite du fichier `README' et du site web.

AUC TeX est un paquetage extensible permettant l'écriture et le formatage des fichiers TeX pour la plupart des variantes de GNU Emacs. De nombreux paquetages, dont AMS TeX, LaTeX et TeXinfo, sont gérés.

La version la plus récente est toujours disponible par ftp à <URL:ftp://sunsite.auc.dk/packages/auctex/auctex.tar.gz>.

Au cas où vous n'avez pas accès au ftp anonyme, vous pouvez l'obtenir via une demande par courrier à <URL:mailto:ftpmail@decwrl.dec.com>.

Les utilisateurs WWW peuvent consulter la page d'AUC TeX à <URL:http://sunsite.auc.dk/auctex/>.

Existe-t-il des tableurs en Emacs Lisp ?

Oui. Essayez dismal (qui signifie Dis' Mode Ain't Lotus), disponible à <URL:ftp://cs.nyu.edu/pub/local/fox/dismal/>.

Compilation d'AUC TeX avec XEmacs 19.14.

Georges Brun-Cottan <bruncott@dormeur.inria.fr> écrit :

Lorsque vous compilez auctex-9.4g, vous devez utiliser la commande :

xemacs -batch -l lpath.el

Problèmes avec l'installation d'AUC TeX.

Jan Vroonhof <vroonhof@math.ethz.ch> écrit :

AUC TeX fonctionne bien avec les Emacs et XEmacs existants et cela depuis très longtemps. Ceci est principalement dû au travail de Per Abrahamsen <abraham@dina.kvl.dk> (clap clap), en particulier son paquetage `easymenu'. Ce qui nous amène à ce qui est probablement le problème...

La plupart des problèmes avec AUC TeX sont l'un de ces deux là :

Y a t'il une raison pour qu'un paquetage Emacs ne soit pas inclus dans XEmacs ?

La raison pour qu'un paquetage Emacs ne soit pas inclus dans XEmacs est habituellement l'une de celles qui suivent :

  1. Le paquetage n'a pas été porté sous XEmacs. Ceci arrive typiquement lorsqu'il utilise des caractéristiques spécifiques à GNU Emacs qui le font échouer sous XEmacs. Porter un paquetage sous XEmacs peut aller d'une modification triviale à une réécriture partielle ou totale. Heureusement, les auteurs des paquetages modernes choisissent habituellement de gérer eux-mêmes les deux Emacs.
  2. Le paquetage a été jugé inapproprié pour XEmacs. Il a peut-être un remplaçant équivalent ou meilleur sous XEmacs auquel cas les développeurs peuvent choisir de ne pas s'ennuyer à maintenir un paquetage supplémentaire. Tout paquetage livré avec XEmacs signifie plus de travail pour ceux qui le maintiennent, qu'ils le veuillent ou non. Si vous êtes prêt à prendre la responsabilité de la maintenance du paquetage que vous portez, dites-le et nous l'inclurons sûrement.
  3. Le paquetage n'a tout simplement pas été remarqué par l'équipe de développement de XEmacs. Si c'est le cas, des messages comme le vôtre sont très utiles pour attirer notre attention.
  4. Le paquetage a été remarqué par les développeurs, mais ils n'ont pas encore eu le temps de l'inclure/le porter. Attendez la version suivante ou, mieux, offrez votre aide. Elle sera acceptée avec plaisir et appréciée.


Go to the first, previous, next, last section, table of contents.