7.9. Informations sur la position du curseur

Voici des commandes qui permettent d'obtenir des informations sur la taille et la position de parties du tampon, et pour compter des lignes.

M-x what-page

Affiche le numéro de page du point, et le numéro de ligne dans la page.

M-x what-line

Affiche le numéro de ligne dans le tampon.

M-x line-number-mode

Active/désactive l'affichage automatique du numéro de ligne courant.

M-x column-number-mode

Active/désactive l'affichage automatique du numéro de ligne courant ou de colonne courante. Section 13.10.

M-=

Affiche le nombre de lignes dans la région courante (count-lines-region). Chapitre 11, pour des informations sur la région.

C-x =

Affiche le code du caractère placé après le point, la position du point, et la colonne du point (what-cursor-position).

M-x hl-line-mode

Permet ou interdit la mise en surbrillance de la ligne courante.

Il existe deux commandes qui marchent avec des numéros de ligne. M-x what-line calcule le numéro de ligne courant et l'affiche dans la zone de répercussion. Pour aller à un numéro de ligne donné, utilisez M-x goto-line ; il vous demande un numéro de ligne. Ces numéros de ligne commencent à un pour la première ligne du tampon.

Vous pouvez aussi voir le numéro de ligne dans la ligne de mode ; Section 5.3. Si vous restreignez le tampon, le numéro de ligne dans la ligne de mode est relatif à la portion accessible (Section 31.22). Par contraste, what-line affiche aussi bien le numéro de ligne relatif à la région restreinte que le numéro de ligne relatif au tampon entier.

Par contraste, M-x what-page compte les pages depuis le début du fichier, compte les lignes dans la page, et affiche les deux nombres. Section 23.4.

Tant que nous sommes dans ce sujet, nous devons aussi mentionner M-= (count-lines-region), qui affiche le nombre de lignes dans la région (Chapitre 11). Section 23.4, pour la commande C-x l qui compte les lignes dans la page courante.

La commande C-x = (what-cursor-position) peut être utilisée pour obtenir la colonne où se trouve le curseur, et d'autres informations diverses sur le point. Elle affiche une ligne dans la zone de répercussion ressemblant à :

Char: c (0143, 99, 0x63)  point=25900 of 31877(81%)  column 53

(En fait, ceci est la sortie produite lorsque le point est avant le mot column dans l'exemple).

Les quatre valeurs après Char: décrivent le caractère qui suit le point, d'abord en l'imprimant, puis en donnant son code caractère en octal, décimal et hexadécimal. Pour un caractère multi-octet non ASCII, elles sont suivies de ext et de la représentation du caractère, en hexadécimal, dans le système de codage du tampon, si ce système de codage encode le caractère correctement et en un seul octet (Section 20.6). Si le codage du caractère est plus long qu'un octet, Emacs affiche ext ....

point= est suivi de la position du point exprimée en nombre de caractères. Le début du tampon est compté en position 1, la position un caractère plus loin en 2, etc. Le suivant, plus grand, est le nombre total de caractères dans le tampon. Ensuite vient, entre parenthèses, la position exprimée en pourcentage de la taille totale.

column est suivi de la position horizontale du point, en colonnes depuis le bord gauche de la fenêtre.

Si le tampon a été restreint, rendant une partie de texte au début et à la fin temporairement inaccessible, C-x = affiche du texte additionnel décrivant la partie couramment accessible. Par exemple, il pourrait afficher ceci :

Char: C (0103, 67, 0x43)  point=252 of 889(28%) <231 - 599>  column 0

où les deux nombres supplémentaires donnent la plus petite et la plus grande position que le point peut prendre. Les caractères entre ces deux positions sont les caractères accessibles. Section 31.22.

Si le point est à la fin du tampon (ou à la fin de la partie accessible), la sortie de C-x = ne décrit pas un caractère après le point. La sortie ressemblerait à :

point=26957 of 26956(100%)  column 0

C-u C-x = affiche des informations supplémentaires sur le caractère, à la place des coordonnées dans le tampon et de la colonne : le nom du jeu de caractères et les codes identifiant le caractère dans ce jeu de caractères ; les caractères ASCII sont identifiés comme appartenant au jeu de caractères ASCII. De plus, le codage complet du caractère, même s'il tient sur plus d'un simple octet, est affiché après ext. Voici un exemple pour un caractère A Latin-1 avec un accent grave dans un tampon dont le système de codage est iso-2022-7bit[1] :

Char: À (04300, 2240, 0x8c0, ext ESC , A @) (latin-iso8859-1 64)

Notes

[1]

Sur les terminaux supportant les caractères Latin-1, le caractère affiché après Char: est affiché comme le glyghe de A avec un accent grave.