5.1. Point

A l'intérieur d'Emacs, le curseur du terminal montre la location où les commandes d'édition prendront effet. La location est appelée point. Beaucoup de commandes Emacs déplacent le point à travers le texte, vous pouvez ainsi éditer à différents endroits. Vous pouvez aussi placer le point avec le bouton 1 de la souris.

Alors que le curseur appara^it comme pointant sur un caractère, vous devez imaginer le point entre deux caractères ; il pointe avant le caractère apparaissant sous le curseur. Par exemple, si votre texte ressemble à frob avec le curseur sur le b, le point se trouve entre le o et le b. Si vous insérez le caractère ! à cette position, le résultat est fro!b, avec le point entre le ! et le b. Par conséquent, le curseur reste sur le b, comme précédemment.

Il arrive que l'on dise le "curseur" alors que l'on devrait dire "le point", ou que l'on parle de commandes qui déplacent le point comme commande de "déplacement du curseur".

Les terminaux ont un seul curseur, et lorsque des saisies sont en cours, il doit appara^itre où la saisie a lieu. Cela ne veut pas dire que le point se déplace. C'est seulement qu'Emacs n'a pas le moyen de vous montrer la location du point, sauf lorsque le terminal est au repos.

Si vous éditez plusieurs fichiers sous Emacs, chacun dans son propre tampon, chaque tampon a sa propre position du point. Un tampon qui n'est pas couramment affiché se rappelle la position de son point, au cas où vous voudriez le réafficher plus tard.

Lorsqu'il y a plusieurs fenêtres dans un cadre, chaque fenêtre a sa propre position du point. Le curseur montre la location du point dans la fenêtre sélectionnée. C'est aussi la manière de savoir quelle fenêtre est sélectionnée. Si un même tampon appara^it dans plus d'une fenêtre, chaque fenêtre a sa propre position du point dans ce tampon.

Lorsqu'il y a plusieurs cadres, chacun d'eux peut afficher un curseur. Le curseur dans le cadre sélectionné est plein ; le curseur de chacun des autres cadres appara^it comme un rectangle vide, et appara^it dans la fenêtre qui serait sélectionnée si vous donnez le focus à ce cadre.

Le terme "point" vient du caractère ., qui était la commande TECO (le langage dans lequel la version originale d'Emacs fût écrite) pour accéder à la valeur maintenant appelée "point."