Chapitre 8. Le mini-tampon

Table des matières
8.1. Mini-tampons pour des noms de fichiers
8.2. Éditer dans le mini-tampon
8.3. Complétion
8.3.1. Exemple de complétion
8.3.2. Commandes de complétion
8.3.3. Complétion stricte
8.3.4. Options de complétion
8.4. Historique du mini-tampon
8.5. Répéter les commandes du mini-tampon

Le mini-tampon est une facilité utilisée par les commandes d'Emacs pour lire des arguments plus complexes qu'un simple nombre. Les arguments dans le mini-tampon peuvent être des noms de fichiers, des noms de tampons, des noms de fonctions Lisp, des noms de commandes Emacs, des expressions Lisp, et bien d'autres choses encore, selon la commande qui lit l'argument. Vous pouvez utiliser les commandes d'édition usuelles dans le mini-tampon pour éditer l'argument.

Lorsque le mini-tampon est en usage, il appara^it dans la zone de répercussion, et le curseur du terminal s'y déplace. Le début de la ligne du mini-tampon affiche un prompt qui indique quel type d'entrée vous devez donner, et comment il doit être utilisé. Ce prompt est souvent dérivé du nom de la commande pour laquelle est destiné l'argument. Le prompt se termine normalement avec :.

Parfois, un argument par défaut appara^it entre parenthèses après les deux-points ; il fait aussi partie du prompt. Le défaut sera utilisé comme valeur d'argument si vous entrez un argument vide (par exemple en tapant juste RET). Par exemple, les commandes qui lisent un nom de tampon indiquent toujours un argument par défaut, qui est le nom du tampon qui sera utilisé si vous tapez juste RET.

Le moyen le plus simple de rentrer un argument dans le mini-tampon est de taper le texte que vous désirez, terminé par RET qui vous fait sortir du mini-tampon. Vous pouvez annuler la commande qui demande un argument, et sortir du mini-tampon, en tapant C-g.

Le mini-tampon utilisant l'espace écran de la zone de répercussion, il peut entrer en conflit avec d'autres utilisations que fait Emacs de la zone de répercussion. Voici comment Emacs résout ces conflits :