Chapitre 9. Exécuter une commande par son nom

Chaque commande Emacs a un nom que vous pouvez utiliser pour l'exécuter. Les commandes qui sont utilisées couramment ou qui doivent être tapées rapidement sont aussi reliées à des touches--pour des facilités d'utilisation. Vous pouvez les appeler par leurs noms si vous ne vous rappelez plus des touches. D'autres commandes Emacs ne devant pas être rapidement tapées ne sont pas reliées à des touches ; le seul moyen de les appeler est par leur nom. Section 32.4, pour savoir comment relier des commandes à des touches.

Par convention, un nom de commande consiste en un ou plusieurs mots, séparés par des tirets ; par exemple, auto-fill-mode ou manual-entry. L'utilisation de mots anglais rend le nom de commande plus facile à retenir qu'une touche faite de caractères obscurs, bien que ce soit plus de caractères à taper.

La façon d'exécuter une commande par son nom est de la commencer avec M-x, de taper le nom de la commande, et de la finir avec RET. M-x utilise le mini-tampon pour lire le nom de la commande. RET sort du mini-tampon et exécute la commande. La chaine M-x apparait au début du mini-tampon comme invite pour vous rappeler d'entrer le nom d'une commande à exécuter. Chapitre 8, pour plus d'informations sur les possibilités du mini-tampon.

Vous pouvez utiliser la complétion pour entrer le nom de la commande. Par exemple, vous pouvez invoquer la commande forward-char son nom en tapant

M-x forward-char RET

ou

M-x forw TAB c RET

Notez que forward-char est la commande que vous invoquez avec la touche C-f. Vous pouvez exécuter n'importe quelle commande Emacs par son nom avec M-x, qu'elle soit ou non reliée à une touche.

Si vous tapez C-g alors que le nom de commande est attendu, vous annulez la commande M-x et sortez du mini-tampon, revenant à l'endroit précédent.

Pour passer un argument numérique à la commande que vous invoquez aec M-x, spécifiez l'argument numérique avant M-x. M-x passe son argument à la commande qu'elle exécute. La valeur de l'argument apparait dans l'invite alors que le nom de commande est attendu.

Si la commande que vous tapez est reliée à une touche, Emacs le mentionne dans la zone de répercussion, deux secondes après que la commande finisse (si vous ne tapez rien avant). Par exemple, si vous tapez M-x forward-word, le message dit que vous pouvez exécuter la même commande plus facilement en tapant M-f. Vous pouvez interdire ces messages en mettant suggest-key-bindings à nil.

En temps normal, lorsque nous décrivons dans ce manuel une commande qui est exécutée par son nom, nous omettons le RET nécessaire pour terminer le nom. Nous parlons donc de M-x auto-fill-mode plutôt que de M-x auto-fill-mode RET. Nous mentionnons RET seulement s'il est nécessaire de souligner sa présence, par exemple lorsque nous montrons une commande suivie de ses arguments.

M-x fonctionne en exécutant la commande execute-extended-command, qui a la responsabilité de lire le nom d'une autre commande et de l'invoquer.