20.4. Méthodes d'Entrée

Une méthode d'entrée est une sorte de conversion de caractère spécifiquement conçue pour des entrées interactives. Sous Emacs, typiquement chaque langue a sa propre méthode d'entrée ; parfois plusieurs langues qui utilisent les mêmes caractères peuvent partager une méthode d'entrée. Un certain nombre de langues supportent plusieurs méthodes d'entrée.

Le type le plus simple de méthode d'entrée fonctionne en convertissant des lettres ASCII dans un autre alphabet. C'est de cette manière que fonctionnent les méthodes d'entrée pour le Grec et le Russe.

Une technique plus puissante est la composition : convertir une séquence de caractères en une lettre. Plusieurs méthodes d'entrée européennes utilisent la composition pour produire une seule lettre non ASCII à partir d'une séquence consistant en une lettre suivie d'accents. Par exemple, certaines méthodes convertissent la séquence 'a en une lettre unique accentuée.

Les méthodes d'entrée pour les scripts syllabiques utilisent typiquement la conversion suivie de la composition. Les méthodes d'entrée pour le Tha¨i et le Coréen fonctionnent de cette manière. D'abord, les lettres sont transformées en symboles pour des sons ou des marques de tonalité particuliers ; puis, des séquences de ceux-ci créant une syllabe entière sont transformés en un signe syllabique.

Le Chinois et le Japonais demandent des méthodes plus complexes. Dans les méthodes d'entrée pour le Chinois, vous entrez d'abord l'orthographe phonétique d'un mot Chinois (dans la méthode d'entrée chinese-py, parmi d'autres), ou une séquence de portions du caractère (méthodes d'entrée chinese-4corner et chinese-sw, et d'autres). Une orthographe phonétique correspondant typiquement à plusieurs caractères Chinois, vous devez choisir une des alternatives en utilisant des commandes d'Emacs spéciales. Les touches telles que C-f, C-b, C-n, C-p, et les chiffres ont des définitions spéciales dans cette situation, utilisées pour choisir parmi les alternatives. TAB affiche un tampon montrant toutes les possibilités.

Dans les méthodes d'entrée pour le Japonais, vous entrez d'abord un mot entier en utilisant l'orthographe phonétique ; puis, une fois que le mot est dans le tampon, Emacs le convertit en un ou plusieurs caractères en utilisant un gros dictionnaire. Une orthographe phonétique correspond à plusieurs mots japonais écrits différemment, et vous devez choisir l'un d'eux ; utilisez C-n et C-p pour parcourir les alternatives.

Il est parfois utile d'interrompre le traitement d'une méthode d'entrée pour que les caractères entrés jusque là ne se combinent pas avec les caractères suivants. Par exemple, dans la méthode d'entrée latin-1-postfix, la séquence e ' se combine pour former un e avec un accent aigu. Comment faire si vous voulez entrer ces caractères séparément ?

Une manière est de taper l'accent deux fois ; ceci est une fonctionnalité particulière pour entrer la lettre et l'accent séparément. Par exemple, e ' ' vous donne les deux caractères e'. Une autre manière est de taper une autre lettre après le e--une qui ne se combine pas--puis de la supprimer. Par exemple, vous pouvez taper e e DEL ' pour obtenir e et ' séparément.

Une autre méthode, plus générale mais pas aussi facile à taper, est d'utiliser C-\ C-\ entre deux caractères pour qu'ils ne se combinent pas. C'est la commande C-\ (toggle-input-method) utilisée deux fois. Section 20.5.

C-\ C-\ est spécialement utile durant une recherche incrémentale, car cette commande arrête l'attente de nouveaux caractères à combiner, et démarre la recherche de ce que vous avez déjà tapé.

Les variables input-method-highlight-flag et input-method-verbose-flag contrôlent comment les méthodes d'entrée expliquent ce qui arrive. Si input-method-highlight-flag est non nil, la séquence partielle est mise en surbrillance dans le tampon. Si input-method-verbose-flag est non nil, la liste des caractères possibles à taper ensuite est affichée dans la zone de répercussion (sauf lorsque vous êtes dans le mini-tampon).